Les vacances, c’est génial. Le grand air, la nature, le plaisir du chant des oiseaux. Mais la pleine nature, ça a aussi ses désavantages, au premier rang desquels l’absence de petites cabines insonorisées reliées à un réseau d’égouts souterrains permettant à tout un chacun de faire caca en toute simplicité. Il va falloir chier dans les bois, mais ne fais pas une crise de panique recdi.

1. Bien connaître son caca

Si le caca qui arrive est proche du perfect ce sera plus facile de le gérer. De manière générale, si tu sais que tu vas être confronté à ce genre de situation de l’extrême, évite au maximum de manger des trucs roulés sous les aisselles qui seront à même de te faire sortir un caca foireux.

2. Cherche un endroit isolé

Après, encore une fois, chacun son kiff. Si le tiens est de faire caca en public, rien ne t’en empêche à part peut-être des lois locales, mais je suis sûr qu’avec ton entregent et ta parfaite connaissance des arcanes de l’ambassade, tu termineras pas en taule pour ça. Mais sinon, un petit arbre peut beaucoup aider à la discrétion.

Source photo : Giphy

3. Le mieux est de pouvoir compter sur un petit tuteur temporaire

Une branche, ou un rocher sur lequel s’appuyer légèrement et ne pas perdre l’équilibre. Parce que je sais pas si t’as déjà tenu cinq minutes accroupi, mais c’est pas gégène et ni toi ni tes accompagnants n’ont envie de te voir t’écraser dans ta merde avec l’odeur qui va avec.

4. Fais caca loin des rivières

Non sans rigoler, c’est important. La merde contient des bactéries qui ensuite peuvent aller coloniser la rivière proche et filer des miasmes à tout le monde. Si tu n’as pas envie d’être indirectement responsable de l’extinction de la planète terre parce que tu n’arrives pas à te retenir, choisis un endroit loin des points d’eau.

5. Toujours avoir des lingettes / papier toilette : sinon c'est dégueu

Après, bien sûr, rien ne t’empêche d’être un warrior qui décide de vivre tout l’après-midi avec son caca kaki collé au cucul, mais tu ne pourras pas te plaindre si plus personne ne veut être ton ami.

6. Creuse un petit trou avec une pierre

C’est le mieux pour cacher ta merde. Et puis le truc cool, c’est que les enzymes situés proches de la surface sont les plus performants pour la biodégradation de ton immonde caca et que comme ça, niveau souillure, tu seras au minimum.

7. Ramasse tes déchets

Enfin pas ton caca, mais tes lingettes ou ton PQ, oui. Prévois un petit sac plastique pour te débarrasser de tes souillures. Et mieux vaut que ledit sac ne soit pas transparent, parce que sinon tout le monde saura exactement ce que tu as fait.

8. Essaie d'imaginer que ce sont des vraies toilettes

Ca peut aider quand on se sent bloqué. Un peu comme quand tu n’arrives pas à pisser parce qu’il y a quelqu’un derrière la porte et que tu arrives à faire le vide. C’est fou, quand même, le pouvoir de l’imagination quand on y pense ohlala.

9. Avance VERS l'AVANT quand tu as fini

Quand tu te relèves, tu auras tendance à mettre un pied sur le côté ou en arrière et c’est le meilleur moyen de marcher puis de s’étaler dans sa merde. Non, ça a l’air débile, mais c’est pas un conseil débile qu’on te donne là.

Source photo : Giphy

10. Ne te nettoie pas les mains dans la rivière proche

Toujours pour ces histoires de contamination. Le mieux pour de vrai de vrai, c’est le gel hydroalcoolique. Ca marche, ça nettoie les mains, sinon plein de gens seraient morts depuis le temps.

Bonnes vacances à tous.