13164943844_5c9b1b1dce_b

Crédits photo (creative commons) : Franklin Heijnen

Le supermarché a vocation à accueillir tout le monde, venus de la ville ou des contrées éloignées pour faire le plein, les jeunes les vieux et toute leurs familles. Sauf qu'au final, on croise un peu tout le temps les mêmes personnes dans l'interminable queue qui s'est formée devant le tapis roulant, et les hôtes et hôtesses de caisse peuvent facilement faire rentrer leur clients dans l'une des catégories suivantes.

  1. Celui qui a besoin de parler
    De préférence avec la caissière, qui elle ne répond que par onomatopées. Alors on comprend, la solitude, les chats, la retraite, les enfants qui grandissent tout ça, tout ça, mais ne serait-il pas possible d'avoir cette conversation à un autre moment que le samedi après midi à l'heure de pointe ?
    Achat: assez nombreux pour qu’il tienne la conversation 10 bonnes minutes
    Phrase fétiche : "Bon, j'y vais, j'ai encore plein de choses à faire, moi!"
  2. Le père (ou la mère) de famille
    Il est de corvée de courses cet après-midi, et il a décidé d'en faire une sortie constructive avec ses gamins. Non Benjamin, tu as déjà eu des Kinder, Guillaume, ne pousse pas le chariot, tu embêtes la dame! Oui, Clothilde, on va rentrer... Et pour être sûr que tout le monde se sente impliqué, il va laisser ses enfants prendre part à l'activité, et vous allez devoir attendre qu'un gamin de 7 ans pose un à un tous les articles sur le tapis, sachant qu'il va tous les faire reculer à chaque fois de 40 cm pour les voir à nouveau avancer.
    Ses achats : des Kinder, parce qu'il cède toujours
    Moyen de paiement : jamais de cash, toujours des chèques, étant donné le volume des courses de la semaine
    Sa phrase fétiche: "NE COUREZ PAS !"

  3. Le relou
    Il a un cabas rempli de bonne humeur. Mais souvent ses bons mots servent à couvrir le nid d'emmerdement que constituent ses achats. Quand il sentira l'exaspération des gens dans la queue, il leur fera profiter de sa capacité à prendre le bon côté des choses, "on se croirait à la douane, Hahaha...", et l'irritation fait place au malaise.
    Achats : souvent dotés d’un antivol et d’un code barre invalide. Oui, le relou est relou jusqu’au bout.
    Moyen de paiement : la mitraille
    Phrase fétiche : « Aujourd’hui c’est gratuit [+clin d’œil] » quand un article ne passe pas au scan (et ça arrive souvent).

  4. L’efficace
    Les courses aux supermarché, il connait, il ne laisse pas de place à l'improvisation. Il a posé la petite barre de séparation dès que possible, il a la carte de fidélité dans une main, un sac réutilisable dans lequel est dissimulé un sac isotherme (pour les surgelés) dans l'autre. Il dit bonjour quand c'est à son tour, pas avant, et il a déjà tout rangé quand il est temps de payer.
    Moyen de paiement : 5,50€ ? Un billet de 5 et une pièce de 50cts.
    Phrase fétiche : « Bonjour. Merci, bon courage, au revoir ! »
  5. L’étranger de passage
    Lui a compris qu'un bonjour articulé avec peine suffit bien, le reste n'est que superflu. L'étranger pose ses achats en silence, se montre en général plus poli et patient que la moyenne des clients et sort de cette expérience concluante avec l'autochtone avec la satisfaction du devoir accompli.
    Achats : des produits régionaux et typiques du lieu (vin, fromages…)
    Moyen de paiement : un billet de 500 euros.
    Phrase fétiche : « vous avez une sac ? »
  6. L'étudiant en fin de mois (à partir du 12)
    Il demande à la caissière s'ils prennent la carte imagin'r et paye son pack de bières en pièces de 10 cts, le tout en continuant sa conversation téléphonique passionnante sur la soirée médecine de la veille.
    Achats : un pack, des spaghettis, du fromage râpé premier prix, celui qui ne fond pas
    Phrase fétiche : "euh... finalement je vais prendre juste un demi-pack."
  7. Le mec qui fait la manche à l'entrée
    Vous avez sûrement entendu des gens dire qu'ils ne donnaient de pièces pas aux mendiants "parce qu'ils vont les boire". Si vous filez une pièce, il en fait bien ce qu'il veut, vous n'êtes pas sa mère. On ne "donne" pas aux gens en décidant ce qu'ils en font. Alors oui, effectivement, on peut le croiser en général à ds heures creuses (l'avantage d'être sur place en permanence) en train de faire le plein.
    Achats : des canettes de 8.6, toujours impressionnantes à 10h du matin.
    Moyen de paiement : l'appoint, préparé à l'avance
  8. Celui pour qui un sou est un sou
    Il épluche le ticket de caisse avant d'emballer ses achats, sait-on jamais, tu vas voir qu'ils n'ont pas compté la promotion de 50% sur le deuxième filet de Babybel, attends, c'est quoi ce truc... "légumes vrac", j'ai pas acheté ça moi! Quoi? Les carottes? Ok, admettons...
    Moyen de paiement : en bons de réductions, le plus possible
    Phrase fétiche : « Mademoiselle, je crois que vous avez fait une erreur de caisse »
  9. Celui qui pense que le client est roi, en tout cas, lui, il l'est
    Il est juste derrière vous et pousse vos propres achats sur le tapis roulant pour pouvoir poser les siens, en les séparant clairement avec la petite barre destinée à cet usage. Il va ensuite laisser à côté de l'étalage de chewing gum et de piles des produits frais qu'il aura finalement décidé de ne pas acheter. Il réclamera un sac plastique pour chacun de ses articles et les laissera en boule sur la caisse quand il apprendra qu'ils sont payants.
    Moyen de paiement : une AmEx noire
    Phrase fétiche : "Vous ne me reverrez plus"
  10. Celui qui n'aime pas faire la queue (du tout)
    On le repère dans un premier temps parce qu'il colle, centimètre après centimètre, à la personne qui le précède. Pas question de laisser un enfoiré lui prendre sa place. Tu veux juste passer? Fais le tour. Et pour gagner un temps précieux, il laisse son caddie dans la queue avant d'avoir fini, revenant le remplir régulièrement sans lâcher sa précieuse place.
    Moyen de paiement : des tickets restaurant.
    Phrase fétiche: « Vous n'avez qu'un article? En quoi ça me regarde? »

Bonnes courses. Et n'oubliez pas le beurre.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :