leo1
Crédits photo : Kaamelott

Dans la vie y a les peignes-culs, les branle-nouilles qui pensent qu'a jacqueter. Et puis y a les gars efficaces et solides. Ceux qui manient les mots comme les coups de trique et qui font comprendre aux gus d'en face qui vaut mieux faire profil bas si on veut pas se manger une bouffe dans la mouille en sournoise. Léodagan est de ceux-là, et c'est pour ça qu'on l'aime.

  1. Vous êtes marié, comme moi ; vous savez que la monstruosité peut prendre des formes très diverses.
    Livre I, L’Escorte
  2. Moi, j’ai appris à lire, et ben je souhaite ça à personne !
    Livre III, L’Assemblée des rois 2e partie
  3. C'est vrai que c'est curieux cette manie de pas vouloir torturer ; ça vient de quoi, ça ?
    Livre I, Arthur et la Question
  4. Sans vouloir la ramener, la seule différence concrète avec des briques, c'est que vous appelez ça des tartes !
    Livre I, Les Tartes aux myrtilles
  5. J’ dis déjà pas merci dans ma langue, alors je vais pas l’apprendre en picte.
    Livre II, L’Enlèvement de Guenièvre
  6. Oh, la fierté… Si j’avais dû être à cheval là-dessus, je vous aurais pas épousée, déjà.
    Livre IV, L’Art de la table
  7. Parce qu'au bout d'un moment, il va falloir envisager la possibilité de me lâcher la collerette !
    Livre V, Le royaume sans tête
  8. Alors, si vous êtes plus à l'aise avec les notions concrètes, je peux vous proposer mon pied dans les noix...
    Livre V, Le dernier jour
  9. Je veux bien passer sur vos tentatives de putsch, vos combines verreuses... En revanche, si vous ne la fermez pas tout de suite, mais, définitivement, je vous aplatis les boules avec ça.
    Livre VI, Praeceptores
  10. Avec un pif pareil ils feraient mieux de chercher des truffes plutôt que de nous emmerder !
    Livre II, Amen
  11. En tout cas, on a cramé leur tueur, s'ils veulent le récupérer, il est facile à transporter.
    Livre II, Le complot
  12. Bon par exemple moi j'adore les fraises, bon bah si j'bouffe 3 bassines de fraises en 1 heure ah bah j'choppe la chiasse hein, j'suis comme tout l'monde hein..
    Livre III, Le Magnanime
  13. C'est marrant parce que, d'habitude, dans les tartes, moi, je mange les fruits puis je laisse la pâte.
    - Et là, vous faites l'inverse ?
    -Hein ? Ah non, là, je laisse tout


    Livre IV, La tarte aux fraises
  14. Heu... à propos de devenir marteau, vous savez que chez moi ça peut aller assez loin ?
    Parce que bon, mettons là heu... on s'pose, on analyse le truc. Le crin-crin ça fait des heures que ça dure et en plus, vous vous y mettez à plusieurs.
    Et ben moi le machin, une fois que j'en ai fait des copeaux, et ben je peux très bien mettre le feu au plumard ! Même au mobilier, ça m'fait pas peur !

    Livre IV, Le Oud II
  15. Dites, vous savez qu'à solliciter trop souvent la patience des gens, on finit par agacer ?
    Livre V, Le royaume sans tête
  16. Ben, c'est un nomade, alors vous savez, la baraque cossue ou le clapier à pécores, il fait pas la différence
    Kaamelott, Livre III, Le Fléau de Dieu II
  17. Ah ben dites donc, aujourd'hui c'est sans échauffement là ! Non, non, mais soyez sur le coup là, parce que ça peut monter en chauffe en moins de trente secondes !
    Livre V, 15 : Les Fruits d'hiver
  18. C’est pas parce qu’un vieux moisi vient nous baver dans les étagères que ça vaut forcément que’que chose.
    Livre II, Le Passage Secret,
  19. Personnellement, la condition paysanne, j'me la taille en biseau, voyez.
    Livre II, La Révolte
  20. Ah nan mais j'vous jure hein, des tanches pareilles, on devrait les mettre sous verre !
    Livre II, L’Enlèvement de Guenièvre
  21. Bonus : Un petit mot de conclusion

Son vrai problème, c'est qu'il est trop gentil...

Source : Wikiquote, Le génie d'Alexandre Astier et de son père Lionnel

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :