On ne sait pas si ça te fait le même effet, mais nous quand on entend le mot Toulouse, paf ! On est direct transporté dans le sud-ouest, on a envie de chaleur et de saucisse, bref, on se sent bien. Car il n’y a pas que la couleur de ses murs qui ont fait la réputation de la ville rose, mais aussi sa douceur de vivre qui en fait une des métropoles les plus appréciées des Français. On t’a donc concocté avec amour un petit palmarès des incontournables de la belle Occitane, pour que toi aussi, tu vois la ville en rose.

1. La Place du Capitole

La base. Le symbole absolu de la capitale du Midi-Pyrénées. La première étape : tu feras comme tout le monde, tu chercheras ton signe astrologique sur l’un des points de la croix occitane qui orne le sol de la place. Ensuite, tu lèves les yeux et tu admires une des plus belles mairies de France. Certaines salles sont visitables, et ça vaut le détour.

2. La Cité de l'Espace

Toulouse, c’est la brique rose, le cassoulet mais aussi la conquête de l’espace. Et oui, la ville est la capitale européenne du secteur aéronautique et spatial. La Cité de l’Espace, ça serait un peu comme un parc à thèmes (sans manège hein, c’est pas la foire du Trône non plus) où tu peux tout savoir sur ce qui se passe vers l’infini et au-delà. Pour la trouver, tu peux pas te tromper : Ariane te montre le chemin.

3. Se taper la cloche au marché Victor Hugo

Au rez-de-chaussée : les marchands qui t’attendent avec leurs étals remplis de victuailles. Au 1er : les restaurateurs qui ne veulent que ton bien. Quel que soit l’étage, c’est jouissance dans ta bouche et dans ton cœur avec les meilleures spécialités locales, dans l’une des institutions toulousaines, où a lieu le championnat du monde de cassoulet toulousain. Bon app’.

4. Lever le nez en allant du Capitole aux Carmes

Rue Saint-Rome et rue des Filatiers, tu trouveras certes de quoi refaire ta garde-robe, mais aussi quelques-uns des plus jolis (et parfois anciens) immeubles d’habitation toulousains. Un conseil : prends ton temps, perds-toi dans les ruelles alentour et profite de la dolce vita à la toulousaine. ON EST BIEN.

5. Découvrir les hôtels particuliers du vieux Toulouse

Les hôtels particuliers sont légion dans l’architecture toulousaine. La star, c’est l’hôtel d’Assézat. Au XVIè siècle, le riche commerçant Pierre d’Assézat se fait construire cette modeste demeure après avoir fait fortune grâce au bleu de pastel, une teinture naturelle. Pas de bol, il avait vu un peu gros et mourut ruiné dans son palais encore en travaux. On y trouve aujourd’hui la collection d’art de la Fondation Bemberg.

6. Revivre sa vie étudiante place Saint-Pierre

Si tu veux te rappeler ce que ça fait d’être jeune, ou si tu es un jeune toi-même, dirige-toi d’un pas allègre vers cette place bien connue des étudiants toulousains. La référence : chez Tonton, le taulier du coin qui te sert bières et pastis au mètre. Profite des quais de la Garonne voisins, et juste vis, nom de diou.

7. La basilique Saint-Sernin

C’est elle, le fleur de corail que le soleil arrose, immortalisée par Nougaro dans sa chanson-hommage à sa ville chérie. Bâtie dès le XIè siècle en hommage à Saint Saturnin, qui fut traîné les pieds attachés à un taureau jusqu’à ce que mort s’en suive (sympa), on y transfère les restes du martyr. Aujourd’hui, on admire les détails de la façade et le clocher octogonal du plus grand édifice roman d’Europe.

8. Les Abattoirs

Non, on a pas tourné la boule en te proposant d’assister au massacre d’animaux. Les Abattoirs détenaient bien cette fonction autrefois, mais aujourd’hui il s’agit du musée d’art contemporain de la ville. La pièce qu’il faut voir absolument : la Dépouille du Minotaure en costume d’Arlequin, rideau de scène réalisé par Picasso, absolument époustouflant.

9. Le canal du Midi

Impossible de ne pas associer canal du Midi et Toulouse, où il trouve son point de départ. On profite de la balade notamment pour aller voir le bas-relief sculpté du port de l’Embouchure, l’un des deux ports situés sur le canal, et point de rencontre des trois canaux de Toulouse : ceux du Midi, de Brienne et de la Garonne.

10. Le Musée des Augustins

C’est le musée des Beaux-Arts local. Installé dans l’ancien couvent des Augustins, daté du XIVè siècle, le musée est créé dès 1795, alors qu’après la Révolution, le couvent était devenu un bien national, comme tant d’autres édifices religieux à l’époque. Outre les 4 000 pièces de sa collection, on apprécie aussi son jardin, calme et envoûtant.

Mais aussi le couvent des Jacobins, la glace à la violette, les matchs du Stade Toulousain, le jardin japonais à Compans-Cafarelli… Toulouse, une destination qui a la win.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :