On en rêve (presque) toutes : avoir un bébé ! Et oui, c'est l'accomplissement d'une vie de couple. Mais avant de voir ce petit bout de chou dormir paisiblement dans son berceau préparé avec amour, il va falloir le porter pendant 9 mois. Avant de se lancer dans la grande aventure, il est logique de savoir à quoi s'attendre. On ne veut pas vous faire peur, mais vous préparer psychologiquement.

  1. Ne plus voir ce qui se passe en dessous de notre nombril : Ne s'attardons pas sur l'état plus qu'alarmant du maillot. Soit on sous-traite, soit on remet ça à plus tard. N'en déplaise à notre gynécologue.
  2. Dormir devient problématique : Au bout d'un moment, avoir la corpulence d'une barrique ça fatigue. Sauf que s'étaler sur le ventre, devient impossible. Et 9 mois à dormir dans une position qui ne nous plaît pas, c'est long. Surtout avec une petite chose qui ne veut pas non plus que l'on dorme du coté gauche !
  3. Manger aussi devient problématique : Gloire à la toxoplasmose, à la listeria et aux autres maladies de ce genre pour nous empêcher de manger du foie gras et des sushis pendant 9 mois ! Encore merci.
  4. Notre gynécologue connaît mieux notre anatomie que notre conjoint : Et pourtant il ne nous voit qu'une fois par mois.
  5. S'habiller. Plus qu'un besoin, un défi : Adieu jean slim, débardeur moulant et soutien-gorge sexy... Bonjour jogging de grossesse qui remonte jusqu'aux aisselles, la polaire difforme qui arrive au genoux et les soutifs 110D avec poche à coussinet d'allaitement...
  6. Avoir toujours mal quelque part : Au dos, aux genoux, aux reins, aux seins... Ce qui a tendance à provoquer des disputes au sein du couple. "De toute façon t'as toujours mal quelque part ! Je te préviens on est pas prêt d'en refaire un !"
  7. Se défendre contre les palpeurs de ventre : STOP. Un ventre, c'est privé. (D'ailleurs, il existe un t-shirt : tshirt-grossesse.com) Ne tâchez pas de grossir parce qu'on ne se retiendra plus pour vous tâter la bidoche. A la guerre comme à la guerre.
  8. Se faire martyriser par les médecins : Obligation d'uriner dans des bocaux minuscules (comme on ne voit plus notre maillot, effectivement c'est un problème), piqûres à outrance...
  9. Toujours avoir un proche qui est de bon conseil. Ou croit l'être. : Ou comment lutter contre les fuites, les hémorroïdes et partager son expérience de l'accouchement. C'est rassurant et en aucun cas humiliant.
  10. Rencontrer une vendeuse un peu trop sociable : Elle regarde votre ventre avec un grand sourire en vous disant : "c'est pour bientôt ?" vous lui répondez qu'il reste encore 2 mois et demi. Elle regarde de nouveau votre ventre de manière sceptique avant de lancer un fatidique : "Ce sont des jumeaux ?"... Non.

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Top écrit par Lacrymosa

Crédits photo (creative commons) : Cyril Galline