La pub, on l'aime et on la déteste. Irritante quand elle interrompt notre programme favori et quand les mêmes spots passent en boucle à longueur de journée, elle permet parfois de découvrir des morceaux. On les découvre et rapidement, on s'en dégoûte, à force de les entendre. De quoi associer pour toujours les chansons en question aux marques qui les exploitent. Même si au fond, beaucoup de ces titres valent mieux que les 15 secondes que les pubs nous serinent sans relâche.

  1. Koudlam – See You (Meetic)
    Performer, peintre, écrivain, auteur et compositeur, Koudlam n'a pas attendu Meetic pour s'attirer les faveurs des critiques et d'un certain public, fidèle depuis la parution en 2006 de son premier album. Au centre de plusieurs films (Un Prophète notamment), sa musique électro engagée l'a d'ailleurs imposé comme l'un des fiers représentants d'une scène en perpétuelle évolution.

  2. CocoRosie - Lemonade (Alpha Romeo)
    On ne présente plus CocoRosie qui avant Alpha Romeo avait déjà fait les beaux jours des pubs pour Casino et Kenzo. Auteur de six albums, le groupe américain mérite ainsi largement plus que les quelques secondes utilisées pour vendre des marques.

  3. SebastiAn – Embody (Lacoste)
    Producteur de Magnum, le dernier album en date de Katerine, SebastiAn est l'une des forces vives de la scène électro française. Non seulement plébiscité par Lacoste donc, les remix et autres compos de l'artiste ont également été utilisés dans le cinéma (dans Spring Breakers notamment). Collaborateur de Quentin Dupieux, SebastiAn a même joué dans Steak.

  4. Some Velvet Morning – How To Start A Revolution (Renault)
    Combo londonien de rock mâtiné d'influences diverses et variées, Some Velvet Morning a déjà sorti deux albums, en 2007 et 2012. How To Start A Revolution, le morceau utilisé par Renault, est depuis sa sortie en 2012 largement exploité. Dans les stades notamment, avec les matchs de la Premier League, à tel point que si on connaît largement sa mélodie, nous sommes nombreux à ne jamais vraiment avoir su qui en était l'auteur.

  5. Juca Chaves – Take Me Back To Piaui (Lu)
    La célèbre marque de biscuit a choisi d'ouvrir son champs des possibles en convoquant un chanteur brésilien plutôt inconnu au bataillon chez nous. Juca Chaves qui a également officié à la télévision et en tant que comédien.

  6. Data – Don't Sing (Citroën)
    L'industrie automobile aime décidément l'électro. Data, une valeur montante, star des dance floors, ici accompagné de Benny Sings, livre avec Don't Sing une démonstration de son talent, illustrant une patte qu'il s'évertue à imposer depuis son émergence au beau milieu des années 2000.

  7. Lost in Paradise – Come Along (Engie)
    Compositeur de plusieurs musiques de pubs (comme celle du spot pour Dior avec Rihanna, mais aussi plusieurs dizaines d'autres), Brice Davoli a également composé pour le cinéma, la radio et la TV (c'est lui qui a fait l'habillage sonore de Secret Story). Avec Lost In Paradise, à ne pas confondre avec Paradise Lost, le musicien s'est ainsi retrouvé au centre de la pub Engie bouclant ainsi la boucle.

  8. The Dø – Sparks (La Caisse d'Épargne)
    Déjà en 2008, The Dø faisait de la pub pour la marque de papeterie Oxford, avec son tube On My Shoulders. Sparks, le morceau que La Caisse d'Épargne a choisi étant quant à lui issu du troisième album studio du groupe. Aujourd'hui, l'écouter équivaut malheureusement à avoir envie d'ouvrir un Livret A. Heureusement, le disque compte 11 autres morceaux pour le moment vierges de toute utilisation mercantile.

  9. Teddybears – Sunshine (Peugeot)
    Combo électro/rock fondé en Suède en 1991, Teddybears a livré 6 albums studio. On a pu entendre ses compositions dans les séries Chuck ou Breaking Bad, mais aussi dans plusieurs autres pubs et dans le jeu-vidéo Need For Speed Hot Pursuit. Les suédois ont également collaboré avec Iggy Pop.

  10. Talisco – The Keys (Bouygues Telecom)
    Un EP et un album, publié en 2014, ont suffi au français Jérôme Amandi, alias Talisco, pour se faire repérer par le célèbre opérateur téléphonique. Pas sûr que le fait de voir 15 secondes de son morceau matraqué à longueur de journée le serve vraiment, mais en tout cas, maintenant, vous saurez qui se cache derrière.

Bien sûr, il en manque...

Crédits photo (creative commons) : Moses