une femmes
Crédits photo (creative commons) : Gavin Schaefer

D'après un calcul rigolo, les femmes européennes bossent virtuellement gratuitement depuis quelques jours alors que leurs collègues masulins toucheront un salaire jusqu'au 31 décembre. C'est en tout cas ainsi qu'on peut illustrer les 16,3 % de différence de traitement entre les deux sexes. Alors qu'on devrait inverser ce rapport pour des raisons évidentes :

  1. Parce qu'on est les premières victimes du grand racket organisé par le tout puissant syndicat des coiffeurs
    Là où un homme paie 15 euros pour se faire "nettoyer la nuque" ou "dégager les oreilles", nous devons compter approximativement dix fois plus juste pour se faire "raccourcir les pointes". Et encore ça c'est si on ne rentre pas dans la maudite catégorie dite "des cheveux longs" qui nous vaut alors de rajouter un petit billet de 50 à la note, juste comme ça.
  2. Les poils c'est un budget
    Toujours dans la catégorie pilosité, ces dames - en tout cas celles qui veulent pécho - sont contraintes de se rendre régulièrement chez l'esthéticienne. Un endroit charmant où l'on raque pour douiller. Et pour peu que la génétique ne leur ait pas fait de cadeau, l'addition grimpe vite, très vite.
  3. Pour qu'on puisse s'acheter des soutifs
    Comme vous avez pu le constater sur votre vieille tante Lucette, la poitrine est la première victime de ce que l'on appelle communément l'attraction terrestre. Pour freiner ce terrible phénomène, votre vieille tante Lucette, comme nous autres, doit porter des soutiens-gorges. Et figurez-vous que cette technologie très pointue a un prix. Et pas qu'un peu. En même temps, ils nous tiennent un peu par la gorge : c'est ça ou promener ses seins dans une brouette.
  4. Pour financer notre "ravalement de façade"
    C'est mathématique pour monsieur : une femme mieux payée injectera plus d'argent dans son budget cosmétiques/produits de beauté (c'est une femme hein, elle va tout de même pas aller claquer tout son blé chez Micromania). Si on augmente le salaire de ces dames, les rues seront donc peuplées de bonasses. Oui c'est un argument de bonhomme, mais c'est un mec qui bosse à la compta, faut bien essayer de le convaincre.
  5. Parce qu'à chaque réflexion lourdingue d'un collègue du type "ça vous dit de bosser le dossier de ma bite ?", on perd du temps
    Et le temps c'est de l'argent, tout le monde sait ça.
  6. Parce qu'on ne passe pas une plombe à parler foot à la machine à café le lundi matin
    Bon, si certaines vont aux toilettes en groupe et passent leur aprem à consulter les 3258 pages de la catégorie "robes" sur Asos, normalement c'est plus discret que les mecs, donc ça passe.
  7. Parce qu'après tout c'est encore nous qui faisons les courses
    De préférence le samedi après-midi. Et avec les enfants pour que monsieur puisse se remettre de dure semaine en jouant à Fifa.
  8. Pour qu'on arrête de nous faire chier avec le vieux fantasme du prince charmant
    On peut se les payer toute seule notre carrosse et notre robe de bal, OK ?
  9. Pour qu'on arrête de "pondre"
    Aux dernières nouvelles nous étions 7,2 milliards sur notre belle planète. C'est trop, beaucoup trop. Par conséquent ce n'est pas tout à fait le moment de faire des mouflets. Et l’attirail pilule/stérilet c'est pas donné donné.
  10. Parce qu'on est plus intelligentes bordel
    C'est une étude qui le dit : le QI des femmes ne cesse d'augmenter, à tel point qu'elles ont aujourd'hui rattrapé les garçons. Et même que si elles ont des grosses fesses c'est encore mieux !

On veut du flouze !