C’est l’été, il fait chaud, et tu es désespérément seul(e) dans l’open-space déserté des gens importants. La solitude et ton profond sentiment d’inutilité te conduisent tout droit au burn-out. Il est temps de faire le point et de relativiser. Travailler pendant que tout le monde est en vacances, on te promet, c’est cool.

1. Tu as de la place pour t’asseoir dans le métro, vraiment plein de place

L’odeur de transpiration, ce sera pour les touristes Toi, à 8h00 tu pourras t’installer à ta petite place favorite près de la fenêtre.

2. Il y a moins de café à faire

Il fera trop chaud ! Tu vas pouvoir être délesté d’une sacrée tache.

3. Qu'on se le dise, août, c'est pas la grande période de rush

Personne ne t’en voudra si tu déguerpis à 17h boire du rosé en terrasse.

4. Il fait jour quand tu pars travailler

Et quand tu rentres. Inconsciemment, t’as l’impression d’avoir bossé moins longtemps (c’est peut-être vrai).

5. Tu te ris des concepts Régime spécial été et Complexes à la plage

Ton bidou restera confortablement à sa place cette année, planqué sous ta chemise. Pas de privation en vue, et pas besoin de rentrer le ventre pour rester digne.

6. Les détours imposés par les travaux sur ta ligne de RER, ça te change de la routine

Tu découvres un nouvel itinéraire, un agencement des strapontins révolutionnaire et une housse des sièges radicalement différente. Un vrai dépaysement.

7. Il ne reste que ta boss et toi, l'occasion idéale de passer devant les autres stagiaires à la course au CDI

« Sally est une chic fille, mais, entre nous, elle est pas faite pour ce métier. »

8. Tu économises ta thune

N’oublions pas que tu es stagiaire. Au mieux, tu aurais pu retourner chez tes parents.

9. Tu ne craqueras pas pour l’aspect “pratique” du pantacourt (et des Croc's)

Le stage, c’est le meilleur moyen de ne pas céder aux modes douteuses de l’été.

10. Tinder, l'été c'est plein d'américain(e)s

Pas obligé de leur dire que ta mission principale est d’arroser le ficus de ta boss. Les seuls mots que tu maîtrises, c’est Trader et Stocks options.

11. Tous les parents ayant posé leurs vacances, l'ambiance se rajeunit

Il ne reste que des post-ados et de jeunes grands-parents. On peut sortir la tequila à midi.

12. Il fait 40°C dehors, l'asphalte fond et les gens transpirent tandis que toi, tu as la clim

On ne le voie peut-être pas sur leurs selfies, mais ces gens souffrent

13. Les gens misent tellement sur ce mois-ci qu'ils vont forcément être déçus

Une tourista leur gâchera irrémédiablement leurs vacances, quand une bonne gastro vous libère trois jours de vos responsabilités.

14. Rester chez soi, c'est encore ce que vous avez trouvé de mieux pour être en sécurité

Entre le paludisme, la grippe aviaire, et les crashs d’avion, vous étiez pas super rassuré(e) de toute manière.

15. Pendant le weekend, tu peux descendre dans le sud rejoindre des amis

Alors qu’en novembre, tu te serais bêtement roulé sous ta couette pour mater des séries.

16. Le cancer de la peau à 50 ans, c'est pour les autres

Alors ouais tu vas pas bronzer, mais tu ne vas pas non plus rougir, ni peler, ni faire une allergie aux piqûres de moustiques. Tes nuits seront courtes, certes, mais délicieusement paisibles.

17. Tu ne sais pas si tu envies le sort de ta fratrie bloquée un mois en Mayenne chez pépé-mémé

Tes parents n’ont jamais été très séjour en famille à NYC.

18. Tu t'es attribué le meilleur siège, la place près du ventilo, et la tasse du boss

Personne ne va rien dire, tu es seul(e).

19. Les photos d'îles paradisiaques qui inondent ton mur Facebook ont un côté apaisant

Surtout quand tu sais que dans 3 mois viendra l’heure de ta vengeance, et qu’il fera alors 10 degrés de moins en France.

20. Si les touristes du monde entier viennent en France l'été, doit y'avoir une raison

Pourquoi partir en vacances quand on vit dans le plus beau pays du monde

Ça va mieux maintenant ? Au boulot, feignasse.