Le réchauffement climatique mettra un terme au monde tel que nous l’avons connu. Il y aura des réfugiés de partout, des villes envahies sous les eaux, des étés caniculaires et des hivers très rigoureux et on va tous en crever. Enfin pas tous, puisque la catastrophe annoncée a également créé des marchés juteux que certains n’hésitent pas à occuper pour se faire du fric.

1. Les chasseurs d’iceberg

La fonte des icebergs fait les affaires de certaines sociétés dont celle d’Edward Kean, un chasseur d’iceberg qui récupère l’eau issue de leur fonte dans l’arctique pour l’embouteiller et la vendre à des prix jusqu’à dix fois supérieurs à celui des marques habituelles. Car l’eau d’iceberg intéresse les riches qui lui prêtent on ne sait pas trop quelles vertus miraculeuses.

Ligne de défense de l’intéressé : Je m’en lave les mains.

2. Le tourisme arctique se porte bien, merci pour lui

La fonte des glaces a également permis l’ouverture de nouvelles routes maritimes au sein du cercle polaire. Avant même l’industrie et le transport, ce sont les compagnies touristiques qui s’en sont emparé pour proposer des croisières arctiques et antarctiques. En la matière, les Norvégiens et la compagnie maritime monégasque de luxe Silverseas sont pionniers.

Ligne de défense de l’intéressé : On va avoir besoin d’un plus gros bateau.

3. MeteoGroup

La première entreprise privée de prévisions météorologiques fait son beurre sur le dérèglement climatique avec pour objectif de récupérer les contrats qui revenaient jusqu’alors aux organismes publics, dont Meteo France. En 5 ans, depuis son rachat par un grand groupe américain, MeteoGroup a quintuplé son chiffre d’affaires et espère bien que cela va continuer dans ce sens.

Ligne de défense de l’intéressé : Si tu m’emmerdes je m’arrange pour qu’il pleuve demain.

4. Les assureurs spécialisés

Des compagnies d’assurance ont tout spécialement fleuri sur les risques climatiques. C’est le cas, notamment, de Meteo Protect, un assureur qui couvre certains fournisseurs énergétiques contre le manque à gagner lié à un hiver trop doux, par exemple. Ou comment gagner du fric sur la peur des gens.

Ligne de défense de l’intéressé : Vous avez déjà pensé à souscrire une assurance vie ?

5. Les Russes

Les routes maritimes libérées par la fonte des glaces font les affaires des Russes qui exploitent depuis le début des années 2010 une voie reliant le nord de l’Asie à l’Europe du Nord, jusqu’alors impraticable. Le passage en terre russe des cargos permet aussi à la fédération de faire payer un droit de passage aux compagnies européennes et américaines qui souhaiteraient emprunter cette voie, un peu comme on le ferait avec un canal privé. D’ici peu, la possibilité qu’une voie maritime devienne exploitable entre la Sibérie et l’Alaska attire aussi toutes les convoitises.

Ligne de défense de l’intéressé : Si toi mal parler Russie, toi mourir.

6. Les compagnies pétrolières sont à l’affût

Le Groenland dispose d’immenses réserves pétrolières et minières dont l’extraction, à l’heure actuelle, n’est pas rentable pour les multinationales qui ont investi la terre arctique. Cela pourrait changer avec la fonte des glaces qui rendrait l’installation de plateformes pétrolières beaucoup moins coûteuses et surtout plus rentable dès lors que le pétrole deviendra une denrée rare.

Ligne de défense de l’intéressé : En même temps, c’est pas comme si on était réputées pour être sympas.

7. L’industrie pharmaceutique

Une partie de l’industrie pharmaceutique compte sur le réchauffement climatique pour augmenter considérablement le nombre d’épidémies et de pandémies dans les années à venir. Autant de phénomènes sanitaires qui nécessiteront la mise à disposition de médicaments et de vaccins en un temps record. Les industries pharmaceutiques seront en position de force face aux gouvernements.

Ligne de défense de l’intéressé : T’as vu contagion de Soderbergh ?

8. L’environnement, un marché comme un autre pour la finance

De nombreux fonds d’investissement tablent sur la raréfaction des ressources en eau ou en terres arables pour faire de la thune. Des entreprises achètent d’immenses étendues de terre dans l’idée de les revendre plus tard au coeur de la crise. La notion de protection environnementale est totalement extérieure à l’équation.

Ligne de défense de l’intéressé : It’s the economy, stupid.

9. Les fabricants de neige artificielle

De nouvelles technologies ont vu le jour au cours des dernières années pour pallier le manque de neige dans les stations de ski en hiver. Alors que, jusqu’à présent, il était impossible d’enneiger une piste à température positive, la société israélienne IDE propose des solutions de neige artificielle pour permettre la pratique du ski y compris en été. Un marché immense pour les stations de luxe.

Ligne de défense de l’intéressé : En même temps, la montagne sans neige c’est triste.

10. Les marchands de climatisation

D’ici à 2050, on estime que le nombre d’équipements de climatisation devrait tripler. Un marché très juteux qui se développe donc dans des pays jusqu’alors peu concernés, à commencer par la France dont le climat océanique est en pleine mutation. A l’heure actuelle, la clim représente déjà 20% de la dépense énergétique des bâtiments au niveau mondial et ce chiffre pourrait monter jusqu’à 45% dans un pays comme l’Inde.

Ligne de défense de l’intéressé : Dis-le si tu préfères ouvrir la fenêtre.

Mais sinon, certains continuent de discuter de la véracité du phénomène.

Sources : L’Express, BFM TV, Consoglobe