Crédits photo (creative commons) : Luc De Leeuw

C'est samedi, c'est l'instant sesque. Tout petit déjà, vous avouiez à vos parents, les joues rougies par la honte relative à vos propos, ne pas du tout être intéressé par les filles de votre classe, mais être follement amoureux de la maîtresse. Plus tard, vous fantasmiez à foison sur Claire Chazal et sur Catherine Deneuve, pendant que vos petits camarades du lycée apprenaient à se servir de leur petit corps fluet en contemplant avec délectation des photos dénudées de Jessica Alba ou de Britney Spears. Et puis, il y a eu votre belle histoire d'amour, les repas de famille en conséquence, et puis...sa maman. "La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder", disait Oscar Wilde. Il est l'heure. L'heure d'assumer enfin vos pulsions séculaires :

  1. Vous avez toujours été très famille
    C'est bien pour cela que vous vous êtes tapé sa soeur juste avant...
  2. Vous aimez savoir où vous allez
    Que ce soit lorsque vous prenez la voiture ou lorsque vous vous lancez dans une soirée vadrouille entre potes. Alors, se projeter trente ans en avant au sein d'un corps qui a déjà enduré deux accouchements et une césarienne et dont est issu celui dans lequel vous avez l'habitude de vous balader, ça vous rassurerait tout de même un peu...
  3. Votre psy vous a parlé du complexe d'Oedipe : vous avez mal interprété (vraiment mal)
    Et plutôt que de tenter le coup avec votre mère comme votre psy a semblé vous le prescrire, vous voulez essayer avec celle de votre copine. Ce n'est pas si mal, à bien y réfléchir...
  4. Vous vous êtes fait recaler par sa grand-mère
    Alors la mère, ce serait toujours ça de pris. Terrible quand on est attiré par les plus vieilles que soi hein...
  5. Depuis que vous êtes sorti de prison, vous ne faites plus que dans la majeure
    Du coup, vous tapez dans le plus vieux que vous trouvez. Votre avocat vous a conseillé d'éviter les fillettes de moins de dix ans pendant quelques temps. Il y a des moments où il convient de se faire oublier un peu...
  6. Vous êtes un passionné de génétique
    Et après des années de théorie, vous voulez enfin vous confronter aux investigations du terrain. La mère est-elle aussi performante que la fille au pieu ? Un seul moyen de le savoir...
  7. On vous a toujours répété qu'il était important d'entretenir de bons rapports avec sa belle-famille
    Et c'est très bien de le faire. Par contre, interrogez-vous quand même sur le sens que prend le mot "rapport" dans ce contexte, il se pourrait que vous ayez un peu exagéré la chose...
  8. Votre belle-mère est clairement plus séduisante que votre copine
    Dans ce cas, n'hésitez pas. L'amour est un jeu dans lequel il y automatiquement un gagnant et un perdant. Ne vous faites pas avoir : dans pareille situation, votre copine se taperait sans aucun doute votre père. Cruel, oui.
  9. Vous avez décidé de gâcher votre vie
    Un petit conseil complémentaire dans ce cas : filmez la scène en omettant aucun détail, et projetez-le en intégralité et sur écran géant lors des six ans du petit dernier. Vous traumatiserez ainsi l'ensemble de votre famille tout en vous faisant haïr par l'éternité par les personnes qui vous sont le plus cher. Bien joué.
  10. Vous n'arrivez décidément pas à la larguer
    C'est une récurrence chez vous : vous n'êtes pas capable de vous séparer des choses, que ce soit l'halogène usagé qui traîne au fin fond de votre chambre à coucher ou cette vieille paire de baskets qui schlingue affreusement et que vous portez aux pieds depuis une dizaine d'années. Vous avez couché avec sa meilleure amie pour qu'elle réagisse et qu'elle vous plaque méchamment. Ce qui n'a pas marché. Avec sa mère, vous jouerez votre dernière carte. Pourvu que ça marche.

Et vous, elle vous fait de bons gâteaux, votre belle-maman ?