Vous voulez savoir pourquoi on appelle Toulouse la ville Rose ? Venez-donc tâter de la brique dans les magnifiques et pittoresques rues de la cité et vous comprendrez ! Autour de la place du Capitole, dans les ruelles ombragées, qui l’été, fournissent une fraîcheur agréable, au détour des grandes artères, là où le soleil ne pénètre que quelques heures par jour, sur les pavés et au fil des remarquables immeubles, Toulouse comporte quelques rues véritablement sublimes.

1. La rue Croix-Baragnon

En plein quartier historique, cette rue regorge de merveilles. On peut citer l’hôtel de Ciron-Fumel ou encore l’hôtel de Castellane mais au fond, si beaucoup de bâtiments y sont en effet remarquables, c’est bien leur assemblage qui fait de cette rue l’une des plus belles de la ville rose. La rue Croix-Baragnon qui débouche sur la très recommandable place Saint-Étienne.

2. La rue des Arts

On reste dans le même quartier avec cette rue aux multiples visages. Une parcelle n’a ainsi pas du tout été impactée par le passage du temps et donne l’impression de se retrouver d’un coup d’un seul en plein Moyen-Age. Mais la section plus moderne, qui longe le Musée des Augustins (à visiter également cela va sans dire), vaut aussi le détour. En voilà une qui porte bien son nom !

3. La rue Pargaminières

Cette rue très fréquentée relie le Capitole à la célèbre Place Saint-Pierre, où se trouvent des bars mythiques comme Chez Tonton et le Bar Basque. Autrefois un peu crade et pas spécialement recommandable, elle fut l’objet d’une ambitieuse rénovation et peut désormais briller comme il se doit. Notamment grâce aux nombreux bâtiments d’exception qui la jalonnent.

4. La rue Saint-Rome

Oui, la rue Saint-Rome est magnifique. Cela dit, mieux vaut choisir un jour de semaine, si possible hors-saison estivale, pour partir à sa découverte. Autrement, le flot continu de passants risque d’en décourager plus d’un. Connue pour ses nombreuses boutiques, cette rue cache aussi son lot de points remarquables. Déjà présente durant l’Antiquité, c’est logiquement l’une des plus anciennes de la ville. La maison au rez de chaussée de laquelle se trouve le magasin Celio est magnifique et la Tour de Seta témoigne de la grandeur de cette artère peut-être célèbre pour de mauvaises raisons.

5. La rue Saint-Antoine du T

Elle relie la place Wilson et la belle place Saint-Georges. Plutôt réputée pour ses appartements de standing, elle fait figure d’incontournable au cœur de la ville historique. La chapelle de la commanderie de Saint-Antoine de Tau et plusieurs immeubles du XIXème siècle contribuent à la rendre grandiose à plus d’un titre.

6. La rue de la Fonderie

La fonderie de canons installée au moment de la Révolution n’existe plus depuis belle lurette mais elle a donné son nom à cette superbe rue. Le bâtiment de la fonderie est néanmoins toujours visible et abrite aujourd’hui l’Institut catholique de Toulouse. Tout comme l’ancienne chapelle du monastère de Sainte-Claire du Salin. Prêtez bien l’œil aux détails, car ici, au fil des entrées des immeubles et des ornements, il y en a beaucoup.

7. La rue Peyrolières

Les peyroliers étaient des fabricants de chaudrons. Encore présents ici durant la première moitié du XXème siècle, ils ont inscrit leur nom dans l’histoire de la ville. Très agréable pour une ballade estivale, cette rue regorge elle aussi de bâtiments d’exception. On peut citer l’hôtel d’Olmières, l’hôtel des Ysalguier ou l’hôtel de Lagorée. Toute l’essence de Toulouse est là.

9. La rue d'Alsace-Lorraine

Une des stars de la ville rose. C’est la principale voie commerçante. Celle par laquelle on est obligé de passer. Mais cette rue vaut beaucoup mieux que la simple appellation de rue commerçante. Certains bâtiments témoignant de sa grandeur et racontant en filigrane l’histoire de la ville. On pense par exemple à l’immeuble de la Dépêche du Midi ou à l’hôtel Ciron-Fumel.

10. La rue Peyras

Dans le prolongement de la rue Genty-Magre, cette rue elle aussi très appréciée des touristes, abrite moult commerces et bars. Elle qui débouche sur la rue Saint-Rome. Alors oui, parfois, elle est un peu engorgée elle aussi mais c’est parce qu’elle le vaut bien.

The Streets of Toulouse…