On pourra dire ce qu’on veut, la nature, c’est quand même un truc vachement bien foutu. Tu prends, au pif, les geysers par exemple. Bon ben le geyser, c’est quoi finalement ? C’est de l’eau dans la terre, une terre volcanique de préférence, comme ça, l’eau elle est chauffée par ladite activité volcanique. Tellement chauffée d’ailleurs que l’eau, elle en devient déglingo, et PAF, ça fait des chocapics. L’eau jaillit du sol quoi. En gros, hein, même si nous verrons que quelquefois on nomme geyser un truc qui n’en est pas vraiment un. Mais bref, ce qu’il faut retenir, c’est qu’un geyser, c’est un peu la terre qui fait l’amour au ciel. Et ça c’est beau.

1. Old Faithful, Yellowstone Park, Wyoming, États-Unis

Bon de base, le parc Yellowstone reste quand même un incontournable à visiter aux États-Unis. Mais surtout, avec plusieurs centaines de geysers, Yellowstone contient à lui seul les deux tiers des spécimens dans le monde, dont ce fameux Old Faithful qui jaillit tout de même à 40 mètres toutes les 90 minutes environ. Les autres copains sympas à voir : le Steambot et le Castle.

2. Fly Geyser, Nevada, États-Unis

Il arrive qu’un geyser soit créé artificiellement (bien qu’involontairement, d’ailleurs). C’est le cas de Fly Geyser. Des gus ont creusé un puits comme des saligauds, puis ont abandonné le site. Des dizaines d’années après, l’eau a rejailli au même endroit, chargée de minéraux, et ce jaillissement perpétuel (oui oui) a fini par former ces concrétions multicolores. C’est rare, mais des fois, la connerie de l’homme, ça a du bon.

3. Geysir et Strokkur, Islande

Impossible de parler des geysers sans évoquer l’Islande. Déjà, le geyser Geysir est celui d’après lequel tous les autres ont été nommés, et ça c’est la classe. Geysir a une activité irrégulière (dodo pendant 40 ans, puis 8 éruptions par jour, puis 3, pour une hauteur max de 170 mètres) alors que Strokkur, lui, est régulier comme un coucou toutes les 5 à 10 minutes, à 20 mètres de haut.

4. Andernach, Allemagne

Le saviez-tu ? Il existe aussi des geysers d’eau froide. Si, si. La preuve chez nos voisins d’outre-Rhin, avec ce geyser apparu après un forage. Ici, ce n’est pas la chaleur qui provoque le jaillissement, mais la grande quantité de CO² dissout dans l’eau (comme du soda). Et il n’a rien à envier à ses collègues plus « chauds de la source » : le geyser d’Andernach éclabousse tranquillou de 30 à 60 mètres de hauteur.

https://www.instagram.com/p/BPt2oozj5mN/

5. Vallée des Geysers, Russie

Malgré un gros glissement de terrain en 2007 qui a englouti les deux tiers de la vallée, ce site reste quand même la deuxième plus grande concentration mondiale de geysers, 90 pour 6 km de long. Le Velikan, le plus grand de la vallée (35 mètres de haut) a échappé à l’ensevelissement. Pour la visite, prévoir la journée, on n’accède au site qu’en hélico.

6. El Tatio, Chili

Troisième plus grand site de geysers au monde, après Yellowstone et la vallée des geysers en Russie, El Tatio regroupe 80 geysers sur 30 km², ce qui, tu en conviendras, est un ratio pas dégueulasse. En plus, tu as même une petite piscine pour profiter des sources chaudes (qui auront quand même eu le temps de refroidir un poil pour ne pas te brûler la couenne).

7. Whakarewarewa, Nouvelle-Zélande

10% des geysers actifs dans le monde se trouvent en Nouvelle-Zélande. La plupart de ceux qui se trouvent dans la zone géothermique de Whakarewarewa sont dépendants les uns des autres, leurs éruptions se suivent dans un ordre précis. La star locale : Pohutu (qui signifie « grande explosion »), qui jaillit à 35 mètres jusqu’à une fois par heure.

8. Shikabe, Japon

Terre volcanique s’il en est, il aurait été étonnant de ne pas voir le Japon dans le classement. Cela étant, on ne compte que quelques geysers nippons, dont celui de Shikabe, sur l’île de Hokkaido. Jaillissant toutes les 12 minutes, il pourrait dépasser les 15 mètres, mais on lui a mis un petit chapeau pour pas en foutre partout. À côté, tu peux aussi profiter d’un bon bain de pied dans une source chaude.

9. Lac Bogoria, Kenya

Bogoria est un lac salé dans la vallée du Rift. Il possède deux particularités : la première, c’est que les flamants rose le kiffent particulièrement, la deuxième, c’est que ses rives du sud sont bordées par des petits geysers pouvant atteindre 6 mètres de hauteur. Mini par rapport aux autres de ce top, mais le paysage offert par ce parc national compense largement. C’est pas la taille qui compte.

10. Kiama, Australie

Voilà un autre exemple de « faux geyser ». Celui-ci est certes naturel, mais surtout maritime. C’est un canal dans la roche par lequel passe l’eau de mer, et le seul chemin de sortie, c’est ce trou. Du coup, suivant les conditions climatiques, l’eau qui en ressort monte parfois jusqu’à 25 mètres. Pas le même système, mais visuellement, même effet. Ça aurait été dommage de ne pas en parler, non ?

En revanche, rien ne dit que ces geysers contiennent autant de magnésium qu’une bouteille de Rozana.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.