On sent bien que les États-Unis envient salement l’Europe pour son histoire. Aux USA, après tout, on peut manger dans des restaurants médiévaux, alors que le Moyen-âge, c’est un truc de chez nous. Pareil pour les châteaux. Plusieurs millionnaires ont laissé libre court à leurs pulsions dépensières et ont fait construire des édifices inspirés des châteaux français, italiens, espagnols ou allemands. Des bâtiments souvent luxueux qui peuvent aussi faire figure d’hommages à une culture aussi riche et passionnante que sans cesse convoitée…

1. Boldt Castle (New York)

Quand il décida de bâtir à sa belle le plus beau des châteaux, George C. Boldt dépensa sans compter. Rien n’était trop beau. Il fit venir des tailleurs de pierre, qui travaillèrent le plus fin des marbres italiens, mais aussi de talentueux charpentiers et plusieurs autres artisans chargés de sublimer des matériaux triés sur le volet. Et si la femme de Boldt trouva le château à son goût, ce dernier fut laissé à l’abandon quand la dame tira sa révérence. Depuis heureusement, il fut restauré.

2. Bannerman Castle (New York)

Frank Bannerman a débarqué d’Écosse alors qu’il n’avait que 3 ans. Aux États-Unis, il a vécu son propre rêve américain et fait fortune grâce une entreprise spécialisée dans le surplus militaire. C’est sur Pollepel Island que Bannerman fit construire son château, qu’il utilisa pour entreposer son arsenal. Malheureusement, une partie de cet arsenal explosa. Forcément, le château morfal un peu mais la famille de Bannerman continua à jouir des murs. Aujourd’hui, le château fait toujours bonne figure malgré son délabrement plus ou moins avancé.

3. Gillette Castle (Connecticut)

Rien à avoir avec les rasoirs. William Hooker Gillette, l’homme qui conçut et fit construire ce château de style médiéval était acteur. Un comédien connu pour avoir interprété Sherlock Holmes au théâtre. Un homme fantasque qui aimait les chats. D’où les nombreuses images de greffiers accrochées un peu partout dans le château.

4. Castle in the clouds (New Hampshire)

Un bien beau château avec un nom plein de promesses. On y accède par chariot. Ici, tout est fait pour rendre hommage à la majesté de mère nature. Les boiseries, la pierre, les courbes des bâtiments… Construit à l’aube de la Première Guerre mondiale par un certain Thomas Plant, le « Château dans les nuages » se visite.

Such a gorgeous day at Castle in the Clouds with @astowe30 @sjmatthew06 @odonnellk92

A post shared by Sabrina McCauley (@sabmccauley_design) on

5. Castello di Amorosa (Californie)

Un château peut-être américain mais résolument européen dans l’âme. Ici, c’est bien simple, tout fut construit avec une précision chirurgicale et un soucis du détail absolument dingue. Les pierres par exemple, importées de la vallée de Napa, furent toutes taillées à la main. Les fresques aussi furent peintes à la main. On utilisa également des briques datant d’époque des Habsbourg. Même les clous furent fabriqués à l’ancienne !

Not everyday you get to visit a #castle #castellodiamorosa #napavalley #winetasting

A post shared by Liesl Jackson (@sillyliesl12) on

6. Hammond Castle (Massachusetts)

Comme souvent quand on parle de châteaux américains, le Hammond Castle bouffe un peu à tous les râteliers niveau influences. Reste que le résultat, un peu tape-à-l’œil, en jette méchamment. Des événements y sont organisés tous les ans pour Halloween.

7. Thornewood Castle (Washington)

Le Thornewood Castle ne fut pas toujours ici, dans l’état de Washington. Avant, il était en Angleterre. Mais un jour, un homme pété de thunes décida de l’acheter et de le démonter, brique par brique, pour l’acheminer par bateau jusqu’au nouveau monde afin de le remonter et de l’inclure à une autre infrastructure. On raconte qu’il est hanté. Mais c’est peut-être juste parce que l’adaptation de Stephen King, Rose Red, y a été tournée…

8. Hearst Castle (Californie)

Baptisé d’après le nom de son premier propriétaire, le magnat de la presse William Randolph Hearst, ce formidable château est aujourd’hui l’une des attractions touristiques les plus courues de Californie. À la fois inspiré des architectures italiennes et espagnoles, le Hearst Castle abrite également de nombreuses œuvres d’art.

9. Belvedere Castle (New York)

En réalité, il s’agit davantage d’une façade que d’un véritable château. Façade que l’on peut admirer au cœur de New York, dans Central Park. Le Belvedere Castle qui fut appelé ainsi par rapport à la vue spectaculaire sur le parc qu’il propose.

10. Berkeley Castle (Virginie-Occidentale)

Ce château possède une histoire assez peu commune. Tout commence en 1885, quand Samuel Taylor Suit, un riche colonel, fait construire ce fastueux édifice pour gagner le cœur de la femme de ses rêves. Une femme qui succombe à ses avances plutôt audacieuses mais qui doit faire face au décès de son homme avant que le château ne soit terminé. Suit, qui avait prévu cette éventualité, avait stipulé dans son testament, que son épouse devrait tout d’abord terminer le château si elle voulait récupérer sa fortune. La veuve éplorée se ruina donc pour achever la baraque suivant les plans de son défunt mari. Finalement, elle perdit tragiquement le château aux enchères publiques. Fin de l’histoire, bonne nuit les enfants, à une prochaine fois…

Visited this place today. Fascinating history! #berkeleycastle #britishhistory

A post shared by Kent Parker (@kent.parker65) on

Y a pas à dire, ils sont balèzes…