Un peu avant et un peu après ses rôles tirés par les cheveux en forme d’auréoles danoises, Carrie Fisher a eu une carrière, des caries et des jouets Fischer-Price. Si le rôle de Leïa a un peu phagocyté sa carrière (elle s’en plaignait d’ailleurs régulièrement), elle a quand même joué dans pas mal de bouses et certains bons films, dont nous nous faisons fort de dresser l’inventaire ici. On parle ici exclusivement de sa filmographie, mais Carrie Fisher a également joué dans plein d’excellentes séries (Legit ou Catastrophy, notamment).

1. L'ex de Jake Blues dans Les Blues Brothers de John Landis (1980)

Tout le monde a besoin de quelqu’un à aimer. Quelqu’un à aimer. Même Carrie Ficher, qui, si elle en a eu besoin à un moment, a fini par craquer de John Belushi, ses séjours en prison et son crincrin au saxo. Au point de vouloir le tuer. On la comprend, il est pénible.

2. April dans Hannah et ses soeurs de Woody Allen (1986)

Et c’est parti pour du typique Woody Allen. David (Sam Waterson) embarque April pour un tour de show-off sur l’architecture avec Carrie Fisher parfaite en groupie.

3. Lorna Carp dans Shampoo de Hal Ashby (1976)

Carrie Fisher n’a que deux scènes dans cette satyre politique culte d’Hal Ashby sur l’élection de Nixon, sortie en plein scandale du Watergate. C’est son premier rôle au cinéma, et elle joue super bien pas au tennis devant Warren Beatty tout en cheveux.

4. Lisa Rolfe dans A la recherche de Garbo de Sidney Lumet (1984)

En belle-fille d’Ann Bancroft qui confond tumeur et obsession (celle de renconter Garbo), Carrie Fisher est un parfait contrepoids à la mollesse de son mari (Ron Silver) et tient son rôle dans ce qui doit probablement être le seul film non-policier de Sidney Lumet.

5. Nadine Boynton dans Rendez-vous avec la mort de Michael Winner (1988)

Enième et dernière adaptation d’un Agatha Christie avec Peter Ustinov, rendez-vous avec la mort est un de ces classiques des séjours chez mamie qu’on regarde en s’endormant l’après-midi. Tout le monde est venu cachetonner, Carrie Fisher aussi.

6. Marie dans Quand Harry rencontre Sally de Rob Reiner (1989)

Elle se marie avec Jess et brime Meg Ryan. En plus, elle crée la mode cheveux courts pour femmes de moins de 40 ans. Bingo.

7. Carol Peterson dans Les banlieusards de Joe Dante (1989)

Dans le rôle de la seule personne saine de cette comédie de Joe Dante (Les Gremlins), Carrie Fisher donne une réplique un peu mollassonne à Tom Hanks qui a une drôle de tête.

8. Bianca Burnette dans Scream 3 de Wes Craven (2000)

En vrai, c’est un tout petit rôle, et le film est nul (mais mieux que le 2). Mais je me souviens, à 12 ans, d’avoir fait « OH C’EST LA PRINCESSE LEÏA ! » Et on appréciera l’ironie des dialogues.

9. Elle-même dans Map to the stars de David Cronenberg (2014)

Petit cameo dans une ambiance d’Hollywood dépravé. Enfin, c’est toujours cool qu’on t’appelle pour faire ça. Surtout quand c’est Cronenberg, pas Onteniente.

10. Mary Brown dans Cheeseburger_film_sandwich (section Reckless Youth, de Joe Dante) (1987)

Dans cette absurde parodie de film des années 30 au sein d’un film à sketchs, les dialogues complètement débiles font maxi-mouche dans la bouche volontairement affectée de Carrie Fisher.

On peut être princesse et quand même devoir cachetonner. C’est plus ce que c’était, l’aristocratie.