L’avantage avec une petit grille de morpion c’est qu’on peut faire ça n’importe où, n’importe quand, avec n’importe qui, et même peut-être si on a un sens développé du dédoublement de personnalité on peut jouer contre nous-mêmes. Mais ce jeu qui a l’air si simple en apparence peut s’avérer bien plus complexe. C’est pourquoi nous vous livrons ici les astuces ultimes pour niquer vos pires ennemis à coups de grilles de morpion dans la gueule.

1. Te démerder pour être le premier à jouer

Pour cela il est conseillé de tirer au sort celui qui sera le premier joueur en faisant un combat de pierre-feuille-ciseau et te référer à notre top des meilleures astuces pour réussir à ce combat afin de t’assurer la position inestimable de premier joueur (qui garantit à 95 % la victoire).

Source photo : Giphy

2. Commencer par la case du milieu

Evidemment c’est plus simple quand c’est toi qui a commencé la partie mais même sans ça il faut privilégier les cases du centre pour t’assurer plus de flexibilité.

3. Surprendre ton adversaire en commençant par les coins

Parce que le coup de taper dans la case du milieu systématiquement, on commence à le voir venir. Alors histoire de maintenir une bonne dynamique de jeu et feinter ton pire ennemi, tu peux faire genre t’as oublié d’aller au milieu ALORS QU’EN FAIT PAS DU TOUT C’ÉTAIT UN PRANK. Bref faut surtout espérer que ton adversaire ne s’empare pas du milieu lors de son premier tour.

4. Toujours penser à attaquer

Au morpion, il ne sert à rien de tortiller. Les parties sont trop courtes (d’ailleurs la vie est trop courte aussi) pour s’emmerder à jouer sur la défense. Non, ce qu’il faut c’est assurer ses alignements sur le coup (et contrairement aux échecs, ne pas trop réfléchir sur ton coup d’après) pour gagner la partie mais aussi le respect.

5. Quand tu as compris que tu ne gagnerais pas la partie, fais tout pour empêcher ton adversaire aussi de la remporter

Le truc bien avec le morpion c’est que tu peux gagner, tu peux perdre mais tu peux aussi te retrouver en match nul. Option la plus rationnelle pour ton bien-être et l’acceptation de toi.

Source photo : Giphy

6. Te "tromper" de signe et raturer de telle façon que la grille devienne illisible

Alors que tu avais commencé avec un [O] tu enchaînes sur le [X] L’AIR DE RIEN, PARCE QUE VRAIMENT T’AVAIS PAS FAIT ATTENTION. C’est fourbe mais maintenant cette grille est dégueulasse, tu peux exiger au jury une nouvelle grille propre. Et du coup tu peux aussi exiger une nouvelle partie c’est plus simple. Attention ça ne marchera qu’une fois toutes les 10 parties.

7. Chatouiller furtivement ton adversaire afin qu'il se trompe de ligne

Un petit sursaut et une erreur sera vite arrivée dans son choix de la case. C’est sournois mais ton adversaire ne pourra pas vraiment t’en vouloir parce que grâce à ces chatouilles, il aura bien rigolé.

8. Faire une partie à 9 personnes et commencer à jouer

9 joueurs pour 9 cases, ça veut dire que le premier qui parvient à noter ton signe gagne la partie. Bon du coup il est recommandé de faire un championnat de morpion pour savoir qui sera le premier à jouer.

9. Utiliser un crayon à papier et effacer à la gomme les résultats de ton adversaire

Pour cela il est nécessaire d’apprendre à manier ce geste afin de pouvoir l’exécuter en moins de 0.3 secondes.

10. Inscris ton signe en dehors de la grille

Eh ouais mon pote, faut apprendre à penser « out of the box ».

11. Insulter la mère de ton adversaire pour le déstabiliser

Car comme on le sait, on ne manque pas de respect aux mamans.

Source photo : Giphy

Prochaines étapes : le petit Bac, le bras de fer chinois ou qui Pierre-feuille-ciseaux ?

Source: WikiHow