moustique
Crédits photo (creative commons) : Cristian ?tef?nescu

Chaque année, c'est la même chose. L'été arrive, vous êtes tout content, vous dégainez le barbeuc', les tongs, le bob, quand soudain une triste réalité vous assaille : été = moustiques = gros bubons qui grattent sur tout le corps. Heureusement, on vous explique enfin comme faire la peau à ces sales fils de putes moustiques.

  1. Être à poil
    On aurait tendance à se dire que pour ne pas se faire dévorer par ces saletés de moustiques, le mieux est encore d'être couvert des pieds à la tête et ainsi réduire au maximum la zone dite "sensible". Grossière erreur ! En effet, si vous êtes trop couvert, vous allez avoir chaud et suer comme un porc. Or, dame moustique est irrémédiablement attirée par la transpiration et les corps chauds. D'où la nécessité de passer votre été à poil.
  2. (Si VRAIMENT vous voulez vous habiller) ne pas porter de noir, de bleu ou de rouge
    Si vous ne vous sentez pas l'âme d'un naturiste, il est en tout cas impératif que vous évitiez ces trois couleurs qui, selon les meilleurs scientifiques, attirent tout un tas d'espèces de moustiques hautement dangereuses. On vous aura prévenu.
  3. Avoir toujours une femme enceinte sous la main
    Les moustiques sont particulièrement sensibles au taux d'expiration de leurs proies. Les femmes enceintes expirant 21% plus fort que la moyenne (un fun fact passionnant au passage), elles font donc figure de victimes idéales. Pour peu que vous ayez une "peau à moustiques", munissez-vous d'une femme enceinte. Cette dernière vous fera alors office de paratonnerre.
  4. Éviter les chaussettes qui puent
    Un certain Bart Knols a tristement découvert (et a priori de façon purement empirique) que les moustiques rappliquaient dès qu'ils détectaient la présence de chaussettes odoriférantes. Si vous avez eu une rude journée ou que vous avez simplement les pieds qui daubent, nous vous recommandons donc de stocker vos chaussettes sales sur le balcon.
  5. Arrêter la picole
    En 2002, une étude réalisée par l'American Mosquito Control Association a en effet prouvé que plus nous buvions de l'alcool, plus ces charmants petits moustiques avaient du mal à résister à notre peau douce et satinée. Ceci trouverait notamment son explication dans le fait que l'alcool réchauffe le corps et que (comme nous vous l'avons déjà expliqué plus haut) le moustique est tout particulièrement attiré par les corps chauds. Pour préserver votre intégrité physique, il faudra donc passer au Coca.
  6. Remplacer toutes vos ampoules par des LED
    Il s'agit sans doute d'une rumeur lancée par le lobby des LED, mais n'empêche qu'il paraît que, contrairement aux ampoules classiques, les LED n'attirent pas les insectes. En effet, ce sont les UV qui envoient des signaux à nos charmants amis les moustiques leur indiquant que le buffet est ouvert, or qui dit LED dit pas d'UV dit pas de gros boutons dégueulasses qui grattouillent sur la gueule.
  7. Passer la tondeuse
    Ces sales bêtes aiment vivre et se reproduire dans des lieux ombragés. Pour éviter qu'elles ne tapent l'incruste dans votre jardin, l'idéal est donc de passer régulièrement la tondeuse. Votre pelouse sera alors ensoleillée donc moins humide et beaucoup moins accueillante pour les moustiques.
  8. Rester à la maison les nuits de pleine lune
    Eh oui : les moustiques sont jusqu'à 500 fois plus actifs les nuits de pleine lune. Pour peu que vous soyez bourré et que vous portiez du noir, vous pourriez donc prendre très très cher.
  9. Foutre de la citronnelle et du basilic sous son oreiller
    Comme vous l'a à juste titre appris votre grand-mère, la citronnelle et le basilic (tout comme la lavande et les géraniums) éloignent les moustiques. On ne sait pas trop pourquoi, mais de toute évidence ils n'aiment pas trop leur odeur. Pour éviter de vous faire dévorer, on vous recommande donc d'en faire pousser la dose dans votre jardin.
  10. Changer de groupe sanguin (en tout dernier recours)
    Cette procédure peut être légèrement contraignante, mais elle peut tout de même valoir le coup. Une étude japonaise a en effet démontré que les moustiques se ruaient plus volontiers sur les personnes appartenant au groupe O que celles appartenant aux groupes A ou B. Vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Mort aux culicidae !