Vous pensiez qu’il n’y avait que les humains pour s’amuser à dessiner des zizis partout autour d’eux ? Détrompez­-vous, Mère Nature aussi affectionne particulièrement cette petite blague, la preuve avec toutes ces pauvres créatures qui ont très clairement été créées dans le seul but de nous faire rire.

  1. Le Nasique
    L’expression tête de bite prend tout son sens avec ce grand singe que la nature a décidé d’affubler d’un énorme nez qui ressemble à un gros pénis. Un pénis difforme, certes, mais tout de même.

    640px-Portrait_of_a_Proboscis_Monkey
    Crédits photo (creative commons) : Bjørn Christian Tørrissen
  2. Le rat-­taupe nu
    Cette petite créature nue est un rat-­taupe qui a, certes, une dégaine à la con, mais qui peut vivre plus de 30 ans en captivité (ce qui correspond à 600 ans à l’échelle humaine) et qui est complètement immunisé contre le cancer, les maladies cardio­vasculaires et la dégénérescence nerveuse donc autant dire qu’il nous met complètement à l’amende. Mais on dirait une vieille bitoune fripée.

    Angry female naked mole rat. Credit: Buffenstein/Barshop Institute/UTHSCSA
    Crédits photo (creative commons) : Wikipedia
  3. Le poisson­-pénis
    Ce poisson, car oui, c’est un poisson, s’est vraiment salement fait entuber par la nature parce que là, clairement, y a plus aucun doute sur l’inspiration artistique du bordel hein. Et en plus, ça se mange, et il paraît que son goût est proche de l’andouillette.

    Echiura_in_Korea1
    Crédits photo (creative commons) : J. Patrick Fisher
  4. L’enteropneuste
    L’enteropneuste est un ver marin ­ donc déjà, classe nulle ­ qui peut atteindre jusqu’à 2 mètres 50, histoire de compenser son apparence par un “ouais, ok, je ressemble peut-­être à une teub, mais au moins c’est une GROOOOSSE teub”.

    11
    Source photo : filmatidimare
  5. Le Panope du Pacifique
    Là encore, ce gros crustacé ne laisse aucun doute sur l’organe qui l’a inspiré, et histoire de bien enfoncer le clou pour souffrir loooongtemps, sachez qu’un panope peut vivre jusqu’à 150 piges. Je vous mets au défi de passer un siècle et demi dans la peau d’un gros pénis à coquille sans sombrer dans la dépression. Ah, et lui aussi il se mange, tant qu’à faire, en sashimi, avec du wasabi.

    Panope-du-Pacifique-le-mollusque-sexy-photo-02
    Source photo : photomonde.fr
  6. L’Atretochoana eiselti
    Derrière cette appellation barbare se trouve une créature qu’on appelle communément le “serpent-­pénis”. Je vous laisse deviner pourquoi, hein, je vais pas vous l’épeler.

    penissnake
    Source photo : iO9.com
  7. Le concombre de mer
    En plus de ressembler à un gros zizi, le concombre de mer a également une technique de défense qui ne fait que confirmer cette ressemblance puisqu’il expulse de longs filaments blancs collants sur ses prédateurs pour les immobiliser.

    Chiridota_heheva
    Crédits photo (creative commons) : Wikipedia
  8. Le priapulide
    Encore un ver marin qui a subit les foudres de cette petite farceuse de Mère Nature qui a dû le créer au tout début de sa phase “sculpture sur ballons” et qui l’a envoyé au fond de l’océan pour masquer sa connerie.

    800px-Priapulus_caudatus

Et vous, vous trouvez que la Nature est bien faite ?