flat-earth
source photo : susannemeyerfitzsimmons.com

Outre le fait qu'ils pratiquaient l'esclavage et qu'ils ne se lavaient pas, nos ancêtres étaient des gens plutôt sympas. Par contre, ils manquaient quand même un peu de discernement et croyaient à des théories scientifiques vraiment très connes.

  1. La terre plate
    Pendant un bout de temps, on s'est imaginé que la terre était plate. Une théorie depuis longtemps tombée en désuétude, mais qui est tout de même toujours défendue par les membres de la Flat Earth Society, une organisation créée en 1956 pour soutenir cette théorie. De notre côté, on aimerait bien que ce soit vrai, rien que pour pouvoir balancer un chat une pièce dans le vide depuis le bord de la terre.
  2. Le poids de l'âme
    Également connue sous le nom de "théorie des 21 grammes", la thèse autour du poids de l'âme a été établie par le médecin américain Duncan MacDougall en mars 1907. Celle-ci défend l'idée qu'au moment de notre mort, nous nous délestons de notre âme et que cette dernière pèse très exactement 21 grammes. Une légende qui a même inspiré Alejandro González Iñárritu pour son film 21 Grammes.
  3. Le géocentrisme
    Notamment défendue par Aristote et Ptolémée, la théorie du géocentrisme affirme que la Terre est immobile et au centre de l'univers. Une théorie juste un tout petit peu égocentrique.
  4. L'expansion terrestre
    Très à la mode dans les années 60 (oui, c'était y'a pas si longtemps de ça), la théorie de l'expansion terrestre défend l'idée que l'écartement des continents est dû à un grossissement de la planète terre et non à la tectonique des plaques. Bon, comme on aurait pu s'en douter, pas mal de scientifiques ont depuis prouvé que c'était du grand n'importe quoi.

    Growing_earth
    Crédits photo (creative commons) : MichaelNetzer
  5. La Lémurie
    Nos ancêtres croyaient également qu'il existait un autre continent au milieu de l'océan indien. Baptisé Lémurie, ce continent était supposé être la terre d'origine des lémuriens (logique, oui). C'eut été cool, mais les vacances en Lémurie c'est pas pour demain.
  6. La théorie de l'étoile fixe
    Durant toute l'Antiquité et le Moyen Âge, les peuples étaient convaincus que toutes les étoiles (à l'exception du soleil) étaient accrochées à ce que l'on appelait à l'époque la "sphère des fixes", une voûte céleste en mouvement perpétuel. Pour votre gouverne, c'est un certain Edmund Halley qui a discrédité cette théorie avec ses recherches sur le mouvement propre des étoiles.

    roi-lion
    source photo : disney-badendings
  7. La télégonie
    Également appelée "imprégnation du père" (terme qui n'inspire d'ailleurs pas trop trop la confiance), la télégonie défend l'idée selon laquelle il y aurait une influence durable des caractéristiques du premier mâle sur tous les descendants d'une femelle, même ceux issus d'autres mâles. Macho vous dites Oui, bon, nos ancêtres étaient peut-être un poil machos.
  8. La théorie des miasmes
    Avant d'avoir découvert l'existence des gros méchants microbes, les gens pensaient que l'on attrapait les pires maladies du monde (choléra, peste noire, chlamydiose et tout le tralala) simplement en respirant du "mauvais air", de la pollution quoi. Une raison de plus de rester chez soi à mater des séries dans son lit.
  9. Le vitalisme
    Née dans l'Antiquité, cette philosophie considère que chaque chose de la création est animée par une force vitale. Une théorie qui s'est malheureusement avérée fausse, et qui a ainsi anéanti toutes nos chances de devenir un jour chevalier jedi.
  10. La physiognomonie
    Il s'agit d'une théorie très populaire au XIXe siècle selon laquelle on a (grosse modo) le physique que l'on mérite. Autrement dit, notre visage serait le miroir de notre âme et un violeur aurait donc une tête de violeur, un abruti une tête d'abruti, etc. Même si le cas de Francis Heaulme pourrait nous faire douter, la physiognomonie c'est du pipeau.

    800px-Physiognomy
    Crédits photo (creative commons) : Ras67

Après, rien ne vous empêche d’œuvrer pour la réhabilitation de ces brillantes théories.