A l’heure actuelle, la science nous a permis de résoudre pas mal de mystères. Vachement pratique cette science. Et pourtant il existe encore des mystères non résolus. Normal. On n’est pas aux pièces les gars il faut laisser le temps au temps. Et parmi les mystères non résolus, il existe quelques inventions mises au point par nos ancêtres et dont on n’est toujours pas parvenu à comprendre l’élaboration. Si seulement ils étaient là pour nous répondre…

1. Le feu Grégeois

Non, ce feu qui brûle tout sur son passage n’existe pas que dans la série Game of Thrones. Le feu Grégeois (qui vient du « grec » en ancien français), c’est un vrai truc qui a vraiment existé et qui avait la capacité de brûler à peu près tout, même au contact de la flotte. On doit son invention à l’architecte Callinicus d’Héliopolis au VIIe siècle. Il existe par la suite plusieurs « recettes » de feu Grégeois mais seule l’originale reste un mystère de nos jours. On a émis quelques hypothèses sur les composants mais rien n’est certifié, la faute à un satané secret de famille qui en a empêché la divulgation.

Crédits photo (creative commons) : Ioannis Skylitzès

2. L'acier de Damas

A côté, ton couteau en céramique, laisse-moi te dire que c’est de la gnognotte. En gros cet acier a été élaboré en Inde et disparu au XVIIe siècle. C’est con parce qu’il était de suuuuper qualité. De tellement bonne qualité qu’on ne sait pas encore aujourd’hui de quoi il était fait. On retrouve toutefois des ersatz à l’heure actuelle qui se reconnaissent à leur aspect moiré mélangeant plusieurs aciers forgés de manière à dessiner des motifs. Donc bon ça va, on peut dire qu’on survit dans cet acier de Damas.

Crédits photo (creative commons) : Rahil Alipour Ata Abadi

3. Le manuscrit de Voynich

Ça ne vous disait probablement rien jusqu’à maintenant, mais figurez-vous que ce manuscrit est un mystère pour la science. Trouvé en 1912 près de Rome, on ne peut pas le dater très exactement mais son vélin remonterait probablement au XVe siècle. Et ce qui nous rend totalement dingue c’est que ce manuscrit est non seulement anonyme (le nom Voynich vient de Wilfrid Voynich qui l’a découvert) mais il est également écrit dans une langue qu’on n’est toujours pas parvenu à déchiffrer. Les hypothèses vont bon train, on ne sait même pas si c’est un herbier ou juste un bon gros canular.

Crédits photo (creative commons) : Unknown

4. La machine d'Anticythère

Ça ne vous parle pas comme ça mais c’est quand même la première calculette. Et ça date de l’Antiquité. L’objet servait alors à calculer des positions astronomiques. A ce jour on a qu’un seul exemplaire (qui a été découvert en 1911) de ce mécanisme à engrenages. En revanche on ne sait toujours pas vraiment comment ça fonctionnait ni qui l’a mis au point ni même à quoi ça servait exactement.

Crédits photo (creative commons) : Marsyas

5. Le sismoscope de Zhang Heng

Les tremblements de terre ne datent pas de la dernière pluie, comme peut en témoigner Zhang Heng. Ce savant chinois du Ier siècle en avait ras la casquette des tremblements de terre, du coup il a trouvé un moyen, non pas de les empêcher, mais de calculer leur ampleur. Bref il a inventé le tout premier sismoscope. Le truc fou c’est que la qualité de son engin était telle que ses résultats étaient au moins aussi précis que nos sismographes actuels. Vexant.

Crédits photo (creative commons) : en:user: Kowloonese

6. Les épées de Viking Ulfberht

Les Vikings soulèvent pas mal de fantasmes. Mais parmi les vrais mystères qui demeurent, on ne peut pas passer à côté de l’acier de leurs épées. Ce type d’acier extrêmement pur n’a pu être reproduit en Europe qu’à partir de la Révolution Industrielle mais il n’empêche qu’on n’a encore aucune information sur leur fabrication.

Crédits photo (creative commons) : Martin Kraft

7. Le pilier de fer de Delhi

Ce pilier existe toujours et vous pouvez vous y rendre au cours de votre prochain voyage en Inde. Il a été construit dans le courant du IIIe siècle et du VIe siècle. Son mystère ? Il ne rouille pas. Voilà. C’est dit. On a beau émettre plusieurs hypothèses (sa résistance à la corrosion pourrait être due à l’hydrogénophosphate qui le protège du climat humide mais aussi la qualité de son fer), le doute persiste. Toutefois, si l’on se penche autant sur le sujet c’est parce que ce pilier pourrait nous aider à trouver des solutions comme par exemple pour contenir nos déchets nucléaires.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Le disque de Phaistos

Trouvé en 1908 par un archéologue italien, ce disque dont l’existence pourrait bien remonter au IIe millénaire avant J.-C. est recouvert de hiéroglyphes : 241 signes. Voilà. En dehors de ça, on ne sait pas qui l’a fait, ni pourquoi, ni comment, ni à quoi il pouvait bien servir.

Crédits photo (creative commons) : CC-BY-SA-3.0

9. Le dodécaèdre romain

On parle d’un polyèdre à 12 faces comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous. Cet objet date plus ou moins du IIe ou du IIIe siècle siècle ap. J.-C. mais on ne sait pas du tout à quoi il sert ni pourquoi il existe. On n’a encore trouvé aucun texte qui mentionne quoi que ce soit à ce sujet et qui en expliquerait de près ou de loin l’existence. Certaines hypothèses penchent pour le chandelier, d’autres y voient un dé ou même un instrument dédié à l’astronomie, mais aucune de ces suppositions n’a été avérée.

Crédits photo (creative commons) : User:Itub

10. Les sphères mégalithiques du Costa Rica

Ces énormes boules de pierre ne sont pas que lithiques, elles sont MEGAlithiques, je sais pas si vous voyez le délire. Et elles font s’arracher les cheveux de nos amis les scientifiques qui n’ont pas pu en trouver ni l’origine, ni leur utilité. Il est toutefois fort probable que lors de pillages, ces pierres aient été déplacées ce qui rend bien plus difficile leur analyse…

Crédits photo (creative commons) : WAvegetarian

Source : Ranker