Avoir un ami imaginaire quand on est enfant est un phénomène assez courant qui concernerait en moyenne 65 % des enfants. Alors ne prenez plus votre doux rejeton pour un taré s’il parle tout seul à un truc que vous ne percevez pas, non seulement c’est normal mais en plus c’est plutôt bon signe en ce qui concerne son développement personnel.

1. C'est le signe d'un progrès dans le développement de l'enfant

Attention, ça ne veut pas dire que si ton enfant n’a pas d’ami imaginaire il est demeuré, mais juste que cette présence qui n’existe que dans la tête du môme est avant tout le signe d’une forte créativité.

Source photo : Giphy

2. Les enfants avec des amis imaginaires seraient plus empathiques

Quelques études semblent abonder dans ce sens. Comme l’ami imaginaire peut servir à reporter sa culpabilité du genre « C’est pas moi qu’a cassé la théière » ou « C’est pas moi qu’a mis le feu à la maison mais Sébastien mon grille-pain imaginaire ! », l’enfant parvient à mieux se mettre à la place des autres en grandissant et donc à avoir plus d’empathie dans ses relations sociales.

3. C'est un bon moyen de compenser avec une forme de solitude

Généralement, cette imagination est plus présente chez les aînés ou les enfants uniques qui ont moins de congénères sous la main avec qui jouer, alors pour compenser ils se créent leurs propres compagnons de jeu. Rien de mal à ça.

Source photo : Giphy

4. Bien que parfois ça puisse être légèrement troublant, les enfants sont tout de même conscients que leurs amis imaginaires sont imaginaires

On se demande souvent quand on est parent quel comportement adopter face à un enfant qui cause tout seul à des gens qui n’existent pas. Mais il faut savoir que les enfants font la part des choses entre leur imagination et la réalité. Si en revanche ils pensent vraiment et sérieusement parler à une vraie personne qui existe vraiment, il faut peut être commencer à s’inquiéter.

5. Ton ami imaginaire ne te taxera jamais de la tune ou ton goûter

Il faut bien le reconnaître la menace de se faire péter son quatre-heure par un ami imaginaire est nettement moins élevée qu’avec un ami de type de chair et de sang. En effet, les amis imaginaires sont connus pour avoir toujours leur goûter sur eux et donc n’ont pas besoin de taxer celui des autres.

Source photo : Giphy

6. Quand tu grandis et que tu sens que tu n'es plus très proche de ton ami imaginaire, tu peux facilement le tej

Pas de malaise comme avec ces amitiés trop longues auxquelles on ne sait jamais comment mettre un terme. Avec l’ami imaginaire c’est très simple, il te suffit de ne plus penser à lui et d’un coup il disparaît de ta vie. C’est propre.

7. Perso moi j'ai déjà été l'amie imaginaire d'un enfant et c'était super fun

J’avais le droit de jouer aux peluches et de bouffer des gâteaux discrétos. Plutôt bonne ambiance.

Source photo : Giphy

8. On lui fait déjà bouffer du Père Noël, des œufs de Pâques et de la petite souris au gosse...

…Alors franchement je ne vois pas où est le problème avec l’ami imaginaire. On peut pas d’un côté lui faire croire n’importe quoi avec des personnages qui ne sortent même pas de son imagination mais de fêtes purement commerciales qui vont lui pourrir la vie jusqu’au restant de ses jours et lui dire après que les personnages qu’il s’invente tout seul comme un grand sont trop chelous.

9. Finalement avoir un enfant avec un ami imaginaire c'est comme avoir deux enfants sauf qu'il y en a un qui coûte vachement moins cher que l'autre

Quant à son empreinte carbone quasiment nulle je vous raconte pas, c’est tout bénef’.

10. Un ami imaginaire ne te décevra jamais

Je sais pas vous mais moi les amis imaginaires de mon enfance avaient la qualité de ne jamais me contredire et ça c’est vachement agréable, je les regrette parfois, je trouve qu’ils étaient bien plus censés que n’importe quelle personne non imaginaire que je peux croiser à l’heure actuelle.

Source photo : Giphy

J’espère que ce top sera bien accepté par la communauté des amis imaginaires.

Source : Slate