La vie est si laide, pourquoi ne pas l’embellir avec de formidables hallucinations ? Une journée de boulot sous trip, c’est clairement un appel à la créativité. Et le pire dans tout ça c’est que ces délires aux visions édulcorées sont possibles par la consommation d’aliments du quotidien dont on n’aurait jamais soupçonné le potentiel démentiel.

1. Les champignons

Oui bon bah on commence par les classiques avec l’incontournable champi psychotrope tout en haut du podium des aliments qui font voir des trucs tout bizarres. Bien sûr ça ne marche pas avec les champignons de Paris ou des pleurotes jaunes, mais de nombreux sites te proposent de passer une petite commande de champi sous forme lyophilisée. Mais je ne vous dirai pas de quels sites il s’agit pour que mes propos ne passent pas pour une incitation à consommer de la drogue. En revanche je peux vous dire que c’est franchement dégueulasse à bouffer.

Source photo : Giphy

2. La noix de muscade

Ah tu t’en doutais pas un que cette petite noix qui traîne dans ton placard depuis des années avait des pouvoirs psychotropes ? Bah ouais mon pote, et ça va même plus loin que ça la noix de muscade peut carrément te buter si tu fais une erreur de dosage donc FAIS GAFFE. Mais un dosage raisonné (moins de 20 g)peut toutefois t’offrir un petit trip digne du LSD où tu sais plus parler avec des mots tout en te trouvant hyper spirituel. Bref, à éviter quand même pour éviter les mauvaises surprises, comme la mort.

3. Le café

Une tasse de café ça va, deux ça va, trois ça passe, quatre c’est beaucoup, cinq c’est trop, six c’est n’importe quoi, sept c’est la dose à partir de laquelle la consommation excessive peut avoir des effets hallucinogènes. On va pas voir des éléphants roses non plus, mais la perception du monde qui t’entoure s’en trouve bien troublée (surtout sur le plan auditif).

Source photo : Giphy

4. Le chocolat

Parce qu’il contient une molécule qu’on retrouve aussi dans le cannabis : l’anandamide. C’est pourquoi sa consommation en grande quantité peut avoir les mêmes effets. Quand je parle de grande quantité, il faudrait en avaler 9 kg pour un gabarit de 60 kg. Bref, si tu y arrives sans gerber tu auras les effets d’un pétard. WAHOU !!! Et là tu auras bien niqué le système.

5. Les mûres

Des mûres sauvages pas totalement mûres consommées en grande quantité peuvent aussi te filer des hallus, et une bonne indigestion donc c’est pas forcément un bon plan parce qu’en fait c’est surtout du poison.

6. Le miel

On vous parlait il y a peu des incroyables bienfaits de cette chiasse d’abeille. Et il y en a pléthore. Dont le pouvoir hallucinogène d’un certain miel au Népal. Alors oui je vous parle pas du miel acheté au rayon friandise du supermarché, c’est sur que celui-là va pas te faire halluciner à part sur le prix qu’il coûte. Non, pour triper un peu il faut voler vers le Népal où il existe une culture de miel produit par des abeilles géantes.

7. Le fromage de Stilton

Dans la série des fromages qui puent et qui ravissent les amateurs de moisissures odorantes, le Stilton remplit parfaitement son job. Sauf qu’en plus, il semblerait d’après une étude qu’en consommer plus de 20 grammes pourrait entraîner des rêves bizarres. Bon alors il faudra juste m’expliquer sur quels critères on se fonde quand on parle de rêves bizarres, en comparaison avec un rêve normal. Par exemple, si je rêve que je vole sous la terre et que quand je parle mes cheveux tombent, est-ce que ça marche ?

8. Le seigle

Comme pour beaucoup d’autres aliments, l’hallucination générée par se consommation vient avant tout d’un empoisonnement donc n’allez pas vous jeter dans une piscine de farine de seigle. En fait, on trouve dans le seigle un ergot, qui est un champignon contenant des acides dont est dérivé le LSD. Et au Moyen-âge on était exposé à une maladie appelée l’ergotisme due à cette substance contenue dans le pain qui causait des grosses hallus. Mais aujourd’hui rassure-toi, bouffe ta baguette tranquille il y a peu de chance que ça t’arrive.

9. La saupe

Sorte de dorade, la saupe est un poisson qu’on trouve principalement en Méditerranée et qui peut provoquer des délires hallucinogènes qui viennent de sa propre consommation d’algues hallucinogènes. Et après c’est un peu comme si tu étais face à un saupe opera. ALLEEEEZ.

Source photo : Giphy

Attention en revanche, n’oublie pas que la drogue c’est mal.

Sources :

Street Press

Sante Plus Mag