l'equipe
Crédits photo (creative commons) : Ronan Daniel

La presse papier se meurt peu à peu mais l'ALAEFE (Amicale des Lecteurs Assidus de l'Equipe, et Fiers de l'Être) résiste avec vergogne à l'envahisseur (salaud d'internet !). Voici un top 10 dans lequel chacun de ses membres saura, on espère, se reconnaître.

  1. L'Equipe peut se lire en 2 minutes ou en 5 heures
    Selon qu'on l'emprunte à un pote qui descend à la prochaine station ou qu'on est coincé dans la salle d'attente de la maternité depuis 7h du mat'...
  2. L'Equipe de la veille n'a plus aucun intérêt
    "Mais tu pourras finir de le lire demain, ton journal, éteins la lumière". Comment lui faire comprendre que L'Equipe de la veille est aussi has been qu'un mec avec un mulet qui joue du saxo ?
  3. Il existe une solidarité entre les lecteurs de L'Equipe les autorisant à lire au dessus de l'épaule de leurs voisins dans le métro
    Qui peut aller jusqu'à se tourner sciemment vers lui afin qu'il puisse mieux en profiter. Si on peut aider un camarade en manque...
  4. Une journée de grève des imprimeries et une journée foutue
    Un coup à aller se recoucher direct, ça…Le site internet aidera, mais ça remplace pas.
  5. Un lecteur de L'Equipe digne maîtrisait le pliage optimal dudit journal du temps de sa grande taille
    Histoire de pouvoir lire les brèves de foot aux heures de pointe sans se foutre toute la rame à dos... Attention ce genre de geste ne se maîtrisait pas comme ça, c'est minimum 15 années d'expérience. Et avec le changement de format, c'est devenu la mort de tous ces petits artisans du pliage, qui disparaîssent petit à petit comme les marechal-ferrants.

  6. Tout bon lecteur de L'Equipe a rêvé d'être le mec qui imagine les jeux de mots des titres ou qui calcule les statistiques bidons
    Enfin en tout cas, nous c'est toujours notre rêve...

    Noah
  7. Les lendemains de défaites retentissantes, on achète L'Equipe comme on achète sa pierre tombale
    On sait que le principe d'achat ne se discute pas, mais qu'est ce que c'est déprimant...
  8. Entre Noël et Jour de l'An, on se fout vraiment de notre gueule niveau tarif
    1 euros et 30 centimes pour quatre pauvres pages de classements des meilleures équipes de Volleyball de l'année. Soyons sérieux. Ça va que c'est la période des étrennes...
  9. En vacances à l'étranger, le lecteur de L'Equipe jette toujours un coup d’œil plein d'espoir quand il passe près d'un marchand de journaux
    Au cas où, on sait jamais... Il y a même des malades qui se lèvent très tôt pour chopper le seul exemplaire disponible (celui de la veille en plus). Pour ceux-là on ne peut plus rien faire.
  10. Un lecteur de L'Equipe aura interdiction de commenter les résultats qu'il est en train de lire à un autre ami lecteur qui attend son tour de lecture
    Est-ce qu'on vous raconte la fin du film que vous vous apprêtez à mater ? Bon, alors.

On a beau être les enfants du net, c'est pas mal le papier aussi...

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :