Tout ado qui se respecte est forcément passé un jour ou l’autre à la casserole, et par casserole j’entends les douloureuses épreuves psychologiques du moulage de dents, fourrage de bouche avec à peu près quinze cotons secs suivi de son duo maléfique colle chimique/lumière bleue de l’espace. Spoiler alert : ce top va vous faire grincer des dents.

1. Le casque de nuit

Alors oui vous me direz, cette chos permet d’éviter de se coltiner un appareil la journée. Mais honnêtement, réussir à porter un truc qui se colle du front jusqu’au menton tout en maintnenant une vie de couple, c’est un défi de taille. J’ai tellement de compassion pour vous mes petits bouchons casqués, c’est promis un jour, vous aurez les dents de Willy Wonka et votre revanche sur la vie n’en sera alors que plus belle.

Source photo : Giphy

2. Les bagues en métal

Manger un bonbon et risquer de briser des heures de travail pour une sacrée liasse de dollars ou se priver des petits bonheurs sucrés de la vie ? Passer sa langue sur tes petits cubes de métal pour voir ce que ça fait ou risquer de te peler les papilles une par une ? Voilà ce que c’est d’être dans la tête d’un bagué au quotidien, si on met de côté le fait que c’est un calvaire pour pécho.

Source photo : Giphy

3. La barre d'acier derrière les dents du bas

Bon alors je le voir venir gros comme une maison : « EH OH POURQUOI Y A PAS LES BAGUES EN CÉRAMIQUE D’ABORD T’Y CONNAIS RIEN ZIVA REND L’ARGENT CARO #TEAMCERAMIQUE nanani nanana ». Alors déjà on se calme, et ensuite, on se met deux secondes à la place des pauvres chérubins confrontés à cette barre épaisse et bien gênante H24 contre la langue. Merci pour eux.

Source photo : Giphy

4. Les bagues en céramique

Première dauphine dans le classement des pires bagues, cet appareil là fait certes moins mal quand on passe sa langue (ou celle de quelqu’un d’autre), il n’empêche que ce fil n’en reste pas moins omniprésent dans ta cavité buccale et, cerise sur le pompon, on te propose de colorer les ‘tites bagues en jaune fluo ou rose pivoine pour encore plus de fun, comme si ça pouvait empêcher de voir les restes de bouffe accumulés que t’arrives pas à faire partir.

5. Le faux palais (avec les sortes de vis sur le palet qu'il fallait resserrer chaque semaine)

Ça colle, ça râpe, ça serre, rien ne va et pour aller encore plus loin dans le masochisme, la finalité de cet instrument médiéval de l’horreur c’était de le resserrer encore plus tout en évitant de rentrer le fer dans le palais. On tient la prochaine épreuve de Koh-Lanta.

6. Les élastiques

L’astuce : utiliser cet instrument de torture comme un instrument de musique de type guitare. A pratiquer avec des dents propres pour éviter les projectiles de tartre.

7. La gouttière de nuit

La gouttière ne serait en soi pas trop trop vilaine si son plastique tout dur de ne rentrait pas dans les gencives du haut toutes les nuits. Résultat, tu passes ton temps à l’emboîter puis la désemboîter avec ta langue tout en te demandant si tu as réellement envie de la laver le lendemain matin. Je vais te faire gagner un temps précieux : tu ne le feras pas, elle va s’accumuler sur le bord de ton lavabo environ deux-trois mois avant qu’ENFIN tu décides de la laver, pince à linge sur le nez et alcool à 430589430 degrés à la main.

8. La barre post-bagues fixée avec de la résine

Si ce top était un champ de bataille, cette petite barre en serait la blanche colombe. Te voilà libéré de toutes ces années d’horreur, de fer, de brûlure et de sang entre les gencives pour laisser place à cette innocente et indolore fixation qui t’accompagnera main dans la main, dent pour dent jusqu’à tes vieux jours.

Source photo : Giphy

Si l’orthodontie était un des cercles de l’enfer, il se situerait juste au-dessus du Code et du mémoire.