Certes le talent est un facteur essentiel pour qui veut enflammer les foules et faire se pamer ces jeunes demoiselles, mais il ne fait pas tout. Ainsi, pour t'aider voici quelques conseils qui te permettront à coup sur de figurer dans les livres d'histoire ou tout du moins sur Wikipedia (ce qui est un début, voire même un truc suffisant, vu que plus personne n'achète de livres d'histoire)

  1. Parler la langue de Shakespeare est indéniablement un plus: Si tu te lances dans un projet de groupes aux sonorités kazakho-bretonnes, ça le fera moyen.
  2. Le look, coco: Dans l'attirail du parfait rockeur on trouve notamment les piercings, les tatouages... Tu prendras également soin de ton hirsutisme. Un rockeur imberbe c'est comme un chats sans poil, ça existe mais ce n'est pas du plus bel effet.
  3. La communion avec les membres de ton public est également un élément important dans ta quête de succès: Avant chaque performance, tu te fendras donc d'un petit laius relatant l'origine de la chanson. Tu peux rajouter "Fucking" devant chaque nom commun, ça les excite au plus haut point.
  4. Toujours en rapport avec le public, les faire participer quelque peu: pour cela, tu as à ta disposition les habituelles incitations aux pogos, circle pit, wall of death, j'en passe et des meilleurs. N'oublie pas les petits mots magiques qui provoqueront l'envie chez tes fans. Un exemple de phrase type: "And now I wanna see all the crazy mothafuckers jumping like fucking psycho".
  5. Ta vie sera jalonnée d'addictions en tout genre: dès lors tu t'employeras à tituber à la sortie des bars, à oublier les paroles de tes chansons, à fréquenter assidument les call-girls. Oui, oui, car dans l'univers du rock, tout ça fait parti des us et coutumes et c'est tant mieux. Si en plus tu peux faire ça dans une chambre d'hotel que tu défonceras, c'est tout benef.
  6. Le vrai rocker rejette ce monde de merde ne bloc, mais se tape un mannequin: parce que monde de merde ou pas, elle est quand même sacrément canon la blondasse.
  7. Tu veilleras à assurer le spectacle sur scène histoire que ta prestation ne soit pas comparable aux scènes d'action d'un épisode de "Derrick": fait preuve d'audace et d'ingéniosité et investit dans les effets pyrotechniques, les jeux de lumière, l'écran géant... Et si les gens ne se tatouent pas encore ton nom sur le postérieur et que tu es légèrement à sec, le headbang et ton hyperkinésie feront amplement l'affaire.
  8. ... Ou mieux: annule un concert ou dernier moment: le vrai rocker est imprévisible et chie dans le cou de ses fans, au fond.
  9. De temps à autre, tu t'essaieras à la philosophie et tu nous gratifieras de pures merveilles: comme "Nobody dies virgin... Life fuck us all" (Kurt Cobain). Ou "God is a concept by which we can measure our pain" (john Lennon). Quand on pousse la réflexion un peu plus loin, c'est vachement profond, si, si. Socrate, Platon, Aristote et consort n'ont qu'a bien se tenir!
  10. Finalement, tu n'oublieras jamais de vénérer les dieux du rock que sont John Lennon, Jim Morrison, Jimmi Hendrix et Kurt Cobain dans es interviews ou sur scène: Après tout c'est grâce à eux que le rock est la plus grande des musiques.

Bien sur, tu peux prendre le risque de ne suivre aucun de ces conseils, mais alors tu augmentes aussi grandement la probabilité de terminer muni d'un "purity ring" symbolisant ton désir d'abstinence sexuelle jusqu'au mariage. C'est toi qui voit. Tu en connais d'autres ?

Top écrit par Wacko Koko

Crédits photo (creative commons) : Rachel Ford James