Philippe Doucet a su apporter à la Ligue 1 un caractère scientifique dont on est très friand à Topito. Ainsi, "l'homme à la palette" a introduit une mesure de la "spectacularité" en faisant la somme, pour chaque club, des buts marqués et encaissés. Alors qu'on apprenait le prix délirant des prix des billets pour la finale de la Ligue des Champions, on s'est dit qu'il était bon d'évaluer le prix réel de la Ligue 1 avec le "coefficient de Topito" ! Un classement qui rapporte le nombre de buts (marqués et encaissés) au prix d'entrée du billet du stade (hors abonnement et hors match de gala). Petit classement des endroits où le but est vraiment bon marché.

  1. Lorient - 2,07 euros le but (5 euros la place) : Les Merlus ne prennent pas beaucoup de buts sur leur synthétique, mais en mettent pas mal et pratiquent une politique tarifaire extrêmement sociale. Après faut aimer le orange...
  2. Auxerre - 2,48 (6 euros) : Pour voir des buts pour pas cher, c'est à l'Abbé Deschamps qu'il faut aller. Pour voir des matchs nuls aussi, c'est un choix.
  3. Arles-Avignon - 3,03 (7 euros) : Le Parc des Sports d'Avignon est l'endroit où il faut être quand on veut voir des buts à la pelle. Quand on est supporter de l'ACA, c'est moins sûr. Mais c'est déjà miraculeux pour Arles d'être dans ce classement non ? Et puis voir Arles en haut d'un classement, c'est émouvant...
  4. Brest - 3,43 (6 euros) : Un prix qui rit, mais une défense redoutable à domicile qui prive les spectateurs de buts. Brest échoue au pied du podium, pour le plus grand bonheur des supporters.
  5. Lille - 3,51 le but (10 euros) : Lille propose incontestablement le meilleur jeu de Ligue 1, la meilleure attaque à domicile mais n'ose pas demander plus de 10 euros pour les matchs qui se déroulent sur sa pelouse lamentable, le tout dans un stade d'athlétisme qui a 30 ans. On ne peut pas tout avoir.
  6. Nancy - 3,82 (10 euros) : Malgré une défense épouvantable à domicile qui y met du sien, Nancy ne valorise pas tant que ça le prix de son billet, la faute à une attaque un peu timide. Correa, mauvais gestionnaire ?
  7. Sochaux - 3,97 (11 euros) : Excellent rapport qualité-prix à Sochaux qui a la meilleure attaque du championnat à domicile, une défense loin d'être infaillible et un prix très raisonnable. Une gestion à la peugeot: ça manque parfois d'un peu de panache, mais on finit par acheter.
  8. Nice - 4,17 (8 euros) : C'est bien de proposer des tarifs abordables, mais 11 buts marqués en 12 matchs à domicile, c'est un peu pauvre. Ajoutons à ça une défense solide, et le spectateur s'y retrouve plus. En même temps, 8 euros la place d'entrée pour ce stade qui n'en est plus vraiment un, c'est déjà beaucoup.
  9. Lens - 4,46 (12 euros) : Un but à Lens coûte encore moins cher qu'un paquet de clopes. La défense catastrophique des Sang et Or donne aux fumeurs une bonne raison d'arrêter.
  10. Bordeaux - 4,48 (10 euros) : 29 buts depuis le début de la saison, dont un marqué de la main et qui n'a pas vraiment franchi la ligne. Le tout pour 10 euros seulement. Valables les Girondins.
  11. Montpellier - 4,8 (10 euros) : Un match à la Mosson coûte 21 fois moins cher qu'une finale de Ligue des Champion à Wembley... Est-ce pourtant 21 fois moins intéressant ? D'autant que tu peux apercevoir, et avec un peu de chance entendre, Louis Nicollin en vrai.
  12. Saint-Etienne - 4,86 (15 euros) : C'est dans le Chaudron qu'il y a eu le plus de buts jusqu'ici en Ligue 1. Alors tant qu'à faire, le club fait payer le prix de l'animation locale (et le salaire de deux présidents).
  13. Monaco - 5,42 (10 euros) : 10 euros pour voir le dernier finaliste français de la Ligue des Champions ? Oui, mais l'équipe a (un peu) changé, et vous trouverez sûrement meilleur usage à vos 10 euros en réfléchissant un peu. Surtout que même avec ce prix là vous risquez de ne pas avoir beaucoup de supporters assis à côté de vous.
  14. Caen - 5,8 (15 euros) : Et oui, ça coûte 15 euros un billet d'entrée à Caen dans ce petit stade format anglais. Alors à ce tarif, on peut encore se réjouir que le Stade Malherbe prenne quelques valises de temps en temps, on digère mieux l'addition.
  15. Rennes - 6 (12 euros) : Rennes a pris provisoirement la tête du championnat en marquant 2 buts. A 12 euros la place, les supporters s'y retrouvent. Mais avec le prix de la galette-saucisse obligatoire à côté, la soirée coûte un peu plus.
  16. Toulouse - 6,3 (12 euros) : Il ne se passe pas grand chose à Toulouse, puisque c'est l'un des endroits en France où l'on voit le moins de buts. 12 euros pour prendre le frais pendant 1h30, ça peut paraître un peu exagéré. Il reste le rugby.
  17. Lyon - 7,70 (16 euros) : Dans l'absolu, 16 euros pour voir un club qui est un candidat crédible au titre et un habitué de la Ligue des Champions, c'est plus qu'honnête. Mais 7,70 euros le but de Gomis, c'est limite non ?
  18. Valenciennes - 8 (20 euros) : 30 buts à Nungesser cette saison, c'est pas mal, mais ça ne pardonne pas le tarif un peu élevé des premiers billets. Vivement le nouveau stade.
  19. Paris - 12,63 (35 euros) : Le PSG fait du jeu cette année, et affiche un effectif assez clinquant. Le renouveau de la capitale a un prix : 35 euros minimum. Mais ce prix inclue généralement une daube d'Edel, une coup de gueule de Kombouaré, un rateau de Néné et un slogan anti-Colony. Paris-paillettes.
  20. Marseille - 17,14 (40 euros) : Une défense de fer, une attaque en berne et un stade occupé en bonne partie par des abonnés qui fait monter le prix du peu de places qu'il reste. Le but marqué au Vélodrome est, de loin, le plus cher de France. Etre champion, ça a donc un coût, même pour les spectateurs. Mais avec le réveil de Gignac et le retour de Valbuena, ça pourrait changer. Aux aaaarmes...

Et vous, vous avez l'impression d'en avoir pour votre argent en allant au stade ?

Crédits photo (creative commons) : Med's Photo

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :