La mauvaise reprise est un art courageux. Partir d'une bonne chanson, voire d'un chef d'oeuvre et en donner sa propre interprétation ratée est un exercice d'une bravoure admirable. Les thuriféraires de l'artiste repris vous en voudront d'avoir sali leur idole, vos propres fans risqueront de découvrir un univers musical supérieur au votre, et tout en étalant votre culture musicale et vos influences, vous montrerez à quel point vous en êtes peu dignes. En hommage à la témérité de ces chanteurs, ou chanteuses, le top 10 des pires reprises de tous les temps selon nous (après le classement du NME). Où nous verrons que les Who et Pink Floyd sont particulièrement à plaindre.

  1. Bono – Hallelujah : On connait la version magnifique, quoique trop diffusée de feu Buckley junior, et on se doit de découvrir l'interprétation splendide, quoique trop méconnue de John Cale. A contrario, on ne peut que vous conseiller d'éviter la pitoyable reprise, qu'en a faite le nobélisable irlandais, dans un tribute en hommage au créateur de Suzanne, qui on l'imagine se trouva fort embarrassé de cette marque d'affection, pour le moins maladroite.
  2. Céline Dion et Anastacia – You Shook Me All Night Long : Il faut reconnaitre à Céline Dion un certain génie dans le ridicule, qui touche parfois au sublime. La preuve avec cette version qualifiée de « sacrilège » (allons, allons, la musique d'AC/DC se prête assez peu aux adjectifs religieux) du mythique You Shook Me All Night Long, qui on l'imagine a dû être visionné d'un oeil égrillard, par les frères Young.
  3. Scissors Sisters – Comfortably Numb : Devo l'avait admirablement réalisé, en changeant radicalement le Satisfaction des Stones, les Scissors Sisters l'ont admirablement raté, avec la pièce maitresse de The Wall.
  4. David Bowie – God Only Knows : A votre avis que donne la plus belle chanson de tous les temps d'après Paul Mc Cartney (qui s'y connait en plus belles chansons de tous les temps, vu qu'il en a écrit quelques unes), repris par un des plus grands chanteurs de tous les temps d'après moi (qui s'y connait en plus grand chanteur de tous les temps, vu que...heu...) ? Eh bien, un petit truc vraiment merdique, où le Thin White Duke (ces surnoms...vraiment...) croone et roucoule de la manière la plus putassière qui soit.
  5. Hilary Duff – My Generation : Dire que lors de sa sortie, la BBC avait censuré le morceau parce qu'elle voyait dans le bégaiement de Roger Daltrey, quelque chose d'offensant. Les libertés individuelles ont indubitablement progressé.
  6. Rolling Stones – Cherry Oh Baby : Pire titre d'un album particulièrement indigent, Cherry Oh Baby, reprise du classique reggae d'Eric Donaldson, montre des Stones particulièrement perdus après le départ de Mick Taylor. Certains prétendent qu'ils ne se sont jamais retrouvés depuis.
  7. Korn – Another Brick In The Wall : Autre idée géniale dans sa médiocrité, reprendre les trois Another Brick In The Wall, du Floyd et les réunir dans une seule et même chanson, et si possible dans la version la plus balourde possible.
  8. U2 – All Along The Watchtower : Reprendre une chanson est donc parfois un acte à la vacuité insondable. Mais reprendre une chanson déjà reprise, et dont la reprise a effacé l'originale, et ce en essayant d'imiter cette reprise et non l'original (j'en ai peut être perdu certains en route là), s'apparente à un suicide artistique, dont la bêtise ne peut que nous laisser béat d'admiration. La preuve avec ce massacre particulièrement bas de plafond, du All Along The Watchtower, qu'Hendrix avait rendu intouchable (du moins le croyait-on) en son temps.
  9. Limp Bizkit – Behind Blue Eyes : Le groupe de l'affreux Fred Durst allait en 2003, conclure son quatrième album, par une version particulièrement souffreteuse et rachitique, de la magistrale ballade de Who's Next. Au final un truc aussi inutile, qu'un parapluie pour un dictateur (oui, il faut un peut suivre l'actualité pour comprendre).
  10. Michael Bolton – Pour toute son oeuvre : Dès qu'il touche à une chanson de soul musique, le brave Michael, ex-époux de la Desperate Housewife, Eddie Britt (les femmes resteront éternellement un mystère), geint, éructe, ahane... Bref, sa voix à la particularité de transformer l'or en boue. Un talent rare.
    http://www.youtube.com/watch?v=Te4mswKzYN8&feature=fvst

Et vous, quelles sont vos pires reprises de tous les temps ?

crédits photo (creative commons) : Sebastian Fritzon