Elles sont censées symboliser les jeux et pourtant elles sont souvent plus moches les unes que les autres. On se croyait au top avec Footix pendant la coupe du monde de foot 1998 en France, mais en cherchant bien, on voit rapidement qu'il y a pire aux JO, l'été ou l'hiver...

  1. Schuss le skieur - Grenoble 1968 (France)
    Le grand gagnant, simplement flippant. Une grosse tête rouge peinte à la main, pas de bras, ça ressemble tout droit à du merchandising de film d'horreur. Gros gros moyens marketing à Grenoble.


  2. Sukki, Nokki, Lekki et Tsukki les chouettes des neiges - Nagano 1998 (Japon)
    Les greemlins version mascotte. Un peu comme du Angry Birds raté.


  3. Schneemann le bonhomme de neige - Innsbruck 1976 (Autriche)
    Une sorte de JP Treiber version peluche. Oui c'est ça le genre de peluche qu'on n'a pas envie de croiser dans les bois.


  4. Vuko le loup - Sarajevo 1984 (Yougoslavie)
    Le sourire, le sourire avant tout. En Yougoslavie à l'époque, on savait recevoir.


  5. Magique le lutin - Albertville 1992 (France)
    La première étoile de mer des neiges bourrée au Genepi. Un concept.


  6. Haakon et Kristin les enfants - Lillehammer 1994 (Norvège)
    Tous les fonds de ces enfants des rues seront reversés visiblement à un orphelinat.

  7. Roni le raton laveur - Lake Placid 1980 (États-Unis)
    Une petit bête parfaitement bien proportionnée, avec simplement la méchante impression que le cul est devant. Sinon bien. Joli. Nikel.

  8. Hidy et Howdy les ours polaires - Calgary 1988 (Canada)
    On a longuement hésité en pensant qu'il s'agissait de mascottes pour un festival de country. Mais non après vérification, c'est bien pour les JO. Et comme ce n'est pas assez moche, on en mets 2. C'est mieux.

  9. Powder le lapin, Coal l'ours et Copper le coyote - Salt Lake City 2002 (États-Unis)
    Aux US tous les animaux sont amis, c'est un principe. Même les animaux dont ne sait pas exactement ce qu'ils représentent.

  10. Neve la boule de neige et Gliz le glaçon - Turin 2006 (Italie)
    Deux glaçons qui s'aiment, les italiens voient du romantisme irrémédiablement partout.


  11. Miga l'ourse de mer et Quatchi le Sasquatch - Vancouver 2010 (Canada)
    Monstres & Cie mais version Jeux Olympiques.


  12. Le lapin (crétin) Zaïka, le léopard des neiges Barsik et l'ours polaire Mishka - Sotchi 2014 (Russie)
    Un air de Kung Fu Panda et de Lapin Crétin, les russes cherchent visiblement à passer pour des gens sympas. Il faut juste mieux éviter d'être homosexuel et tout ira bien. Une broutille donc.

    mascottes sotchi

    Il est cependant important de rappeler ce à quoi on a échappé : Zoïtch la grenouille, pas de bras, une couronne tsariste et des anneaux dans les yeux, ce qui n'est pas très sain. Et les Moufles Joueuses, dont le nom se passe de tout commentaire...

    zoitch
    moufles

Tout ça pour regarder du biathlon en plus...