Crédits photo (creative commons) : enggul

Parce qu'on a tous voulu réduire, à défaut de vouloir arrêter (surtout depuis que la cigarette est devenue un produit de luxe). Parce qu'on a tous rêvé de n'en fumer qu'une par jour, et que celle-ci soit un pur moment de bonheur, alors qu'il faut bien avouer que la treizième à la pause café de 10h30 nous laisse parfois un gout d'inachevé. Le top 10 des endroits et des situations où je fumerais ma seule clope de la journée (si je ne fumais qu'une seule clope dans la journée).

  1. Avec le café du repas de midi
    Si possible en terrasse avec un soleil doux et caressant, comme un voile de soie sur mes épaules nues. Heu ? On s'égare.
  2. Au volant à 170 km/h
    La vitre ouverte, Steppenwolf éructant Born To Be Wild, comme le souffle violent que procure parfois l'ivresse des libertés irréelles et spasmodiques, qu'ont (parfois) les départs en week-end. Non en effet, cela ne veut rien dire.
  3. Juste après une nuit de sexe torride
    Avec la femme aimée et assouvie dont le frêle corps vient se blottir tendrement au creux de nos bras virils, mais doux, comme une alcôve faite à sa beauté. Putain je chiale tellement c'est beau.
  4. Dans le RER aux heures de pointe
    Pour sentir l'adrénaline de la foule hostile et grondante, qui manque de nous lyncher parce qu'elle préfère à la douce odeur du tabac chaud de la Virginie Occidentale, celle fétide de sa propre sueur.
  5. Devant le flic, qui nous verbalise
    Pour avoir osé comparer son uniforme et son comportement à celui d'un SS, alors qu'il nous faisait remarquer (poliment) qu'on devait traverser dans les clous. Pour l'attitude crâne d'indépendance classe, que cela doit procurer de se prendre pour un rebelle refusant le joug des autorités fascistes et liberticides, ne serait-ce que l'espace d'un instant. Ah, le malheur de ne pas avoir connu 68 ! Snif.
  6. Pendant le jogging
    Oui c'est très con mais j'ai toujours rêvé de fumer pendant un jogging, c'est la marque ultime du cool : « je suis facile même dans l'effort ».
  7. Après le boulot
    Sur le parking de la boite, comme la marque d'une liberté retrouvée après avoir subi les affres du salariat, pendant plus de 10 heures.
  8. Devant la porte de Mme Poncet
    Votre voisine de palier, qui passe sa vie à vous emmerder avec son caniche qui aboie toute la journée et qui vous bouffe le mollet chaque fois que vous le croisez, et ce sous l'oeil circonspect de sa propriétaire : « J'ai peur que Médor n'attrape quelque chose à force de se faire les dents sur ce beatnik ».
  9. Aux chiottes
    « Au moins on est tranquille et puis on a chaud, parce que depuis que madame veut que j'aille fumer sur le balcon, à cause du petit. Parait qu'il a de l'asthme. De l'asthme ? Il tient bien de ma belle mère celui-là. Toujours à se plaindre ! ».
  10. Au réveil
    Mais alors juste au réveil. Celle qui fait bien mal. Qui te fait tousser et chialer tellement elle n'est pas bonne, mais qui te donne la sensation d'être un mec. Un vrai !

Et vous, c'est quand votre meilleure clope ?

Top fumé et accouché par EBR, sur une idée de Bogert, Olivia et Isakiki, rien que ça !