Vous entrez dans un bar-tabac-épicerie-dépôt de pain et vous regardez toutes ces petites cartes à gratter de la Française des Jeux. Elles vous narguent, vous appellent, comme autant de petits diablotins vous susurrant à l’oreille de plonger. Et on ne parle même pas de ce bulletin de loto géant et sa pancarte ici "13 762 euros gagnés". Votre grand-mère, si pieuse, vous avait prévenu maintes et maintes fois de ne jamais tomber dans le vice du jeu. Et fort d’un caractère en béton, vous détournez fièrement les yeux et réglez votre magazine people en petite monnaie. Si vous ne jouez pas, c’est au moins pour l’une des raisons ci-dessous...

  1. Etre millionnaire aujourd’hui, c’est d’un commun...: vous êtes bien au-dessus de ça. De plus, vous ne voulez pas être soupçonné de trafic d’influence auprès de "vieilles dames riches qui le valent bien". Le risque de devenir bling-bling est bien trop grand.
  2. Devenir riche attire une nuée de nouveaux "amis" pendant que vous perdrez les vôtres: acquis et fidélisés depuis des années, votre meilleur investissement donc. Bon si vous n'avez pas d'amis, c'est vrai que ça se discute.
  3. Vous ne grattez personne, jamais: c’est un principe. Encore moins jouer avec des boules.
  4. Parce que vous savez que de toute façon vous ne gagnerez jamais: ça n’arrive qu’aux autres, c’est bien connu. Vous êtes un fieffé poissard. La dernière fois que vous avez gagné un truc, c'était... c'était... nouveau.
  5. Vous n’avez même pas les moyens de jouer...: un rêve brisé. C'est la crise qui vous empêche d'être riche, c'est trop bête, un sale cercle vicieux. Bienvenue chez les pauvres.
  6. Parce que vous sortez tout juste de "rehab" pour lâcher votre addiction à la coke: il suffit que vous gagniez 5 euros quand vous en avez misé 2, une fois, pour que les vieilles habitudes reviennent et que vous replongiez. Le millionnaire aussi ça peut être une drogue dure.
  7. Vous n’êtes définitivement pas un européen convaincu, alors l'Euromillion, c'est pas pour vous: ce n'est pas Bruxelles qui vous rendra riche ! Jouer avec ces gueux d'autres pays, ces étrangers, au même jeu et risquer de partager une fortune avec eux, non merci ! Même pour 15 millions d'euros ? Bon faut voir, tout se discute...
  8. Vous croyez aux vertus curatives d'une construction de vie à la dure, d'une ascension par la face Nord. L’argent facile ne vous intéresse pas. Vous êtes un forcené. Vous en baverez et serez fier de votre réussite, de votre combat quotidien: et vous irez donc au travail tous les lundis avec un grand sourire. Ou pas.
  9. Vous savez que si vous devenez riche, vous risquez de perdre vos valeurs et aussi ce discours bien pensant que vous serinez à vos enfants depuis leur naissance "Contente toi de peu": et quand vous les regardez jouer avec un vieil emballage recyclé à Noël, vous savez que cela n’a pas de prix. Sales gosses...
  10. Vous possédez déjà une fortune conséquente, et trempez tous les matins votre tartine de caviar dans un café pailleté d'or: vous ne connaissez même pas le nombre de 0 derrière le premier chiffre et vous n’avez jamais connu les fins de mois difficiles. Ni même les débuts ou les milieux. Vous pourriez même jouer toutes les combinaisons possibles sans vous mettre sur la paille, vous n'avez aucun besoin, le monde vous appartient déjà. En plus pour jouer au Millionaire ou au Morpion, il faudrait que vous mettiez le pied hors de chez vous pour aller dans un bar-tabac, avec la plèbe donc et les "pue-la-sueur". Plutôt mourir.

Et vous, vous en voyez d'autres des bonnes raisons de ne pas jouer au loto ?

Crédits photo (creative commons) : Leo Reynolds