Si vous voulez trouver le point G, il faut tâter de la zone érogène au préalable. Attention ce n’est pas une science exacte, certaines zones marchent chez les uns et pas chez les autres. Mais pour une fois dans cet Instant Sesque, on va essayer de ne pas penser qu’aux nibards et aux testicules parce qu’ON S’EN DOUTE QUE C’EST ÉROGÈNE BORDEL.

1. Le frein

ATTENTION PAS CELUI DE LA VOITURE (Énorme. Saviez-vous que l’humour est aussi une zone érogène ?). Le frein c’est le petit bout de peau tendu en bout de bite, le truc qu’on peut se coincer entre les dents de devant si on a les fameuses « dents du bonheur », mais faut pas le faire parce que c’est pas sympa. Notez que c’est une zone érogène certes, mais aussi très sensible alors on fait gaffe.

Source photo : Giphy

2. Le cou à découvert

La peau étant plus fine qu’ailleurs, cette partie du corps est très sensible. Rien à voir avec le fait que certains mecs sont morts pendus par accident pour avoir une érection de bâtard de ouf. Pas besoin de se mettre la corde au cou pour avoir les poils qui hérissent.

Source photo : Giphy

3. Les aisselles sans déo

Eh bien oui. C’est plus excitant encore si ça sent pas le déo Axe ou Narta, mais les bonnes grosses hormones. C’est fou comme on peut être crades quand on est excités sexuellement alors que cinq minutes avant on rechignait à partager la même brosse à dents.

4. L’intérieur des cuisses

Là aussi la peau est plus fine donc naturellement c’est plus sensible que par exemple la corne de peau qui pousse sur vos pieds. Ah..? Non vous n’avez pas ça ? Je suis la seule ?

Source photo : Giphy

5. Derrière les oreilles (propres)

C’est pour ça qu’il faut bien s’essuyer et pas laisser de la mousse de savon dans cette zone oubliée parce que sinon c’est vraiment dégueu. En tout cas le coup de la langue dans l’oreille, c’est une excitation assurée sauf si évidemment vous faites ça comme un/une grosse dégueulasse à vous baver sur la joue.

Source photo : Giphy

6. L’intercouillanus (le nom affublé à cette zone n’engage que moi)

C’est ce petit coin de bonheur caché entre les testicules et l’anus (donc a priori qu’on ne trouve que chez les hommes), c’est très sensible et très doux. Tellement doux qu’on pourrait récolter cette petite partie de la peau sur plein d’hommes et s’en faire un bonnet de bain.

7. Les paupières

Encore une fois, ce n’est pas l’endroit que l’on a tendance à flatter en premier, mais la peau des paupières étant particulièrement fine et délicate il semblerait qu’un simple petit bisou à cet endroit fasse pas mal d’effet dans votre slip.

Source photo : Giphy

8. Les doigts de pieds

Le suçage de doigt de pieds n’est pas réservé au fétichiste des peaux mortes NON. Un orteil bien tété est le chemin le plus court vers le septième ciel.

9. Les plis. Tous les plis.

Tous les plis sont excitants à tripoter. Celui entre les fesses et les cuisses, les genoux (très important même), les coudes, éventuellement le goitre du double menton. Comme ces régions sont à l’abri le plus souvent du monde extérieur et n’ont pas l’habitude d’être effleurées elles décuplent leur potentiel électrisant au toucher. Tout ça est très logique oui.

10. Le corps tout entier, en fait.

Ça annule un peu tout ce qu’on vient de dire mais selon une étude finlandaise (réalisée par des gros partouzards) en réalité chaque parcelle du corps est potentiellement une zone érogène selon nos pratiques sexuelles et notre degré d’excitation. Voilà comme ça, c’est plus simple.

Source photo : Giphy

Et vous, racontez-nous vos zones d’ombres. Plutôt branché léchage d’œil ?

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :