Les mascottes de céréales, c’était nos amis d’enfance. On mangeait face à leur visage imprimé sur la boîte posée devant nous, on les voyait à la télé entre les dessins animés du matin, et on les reconnaissait dans la meilleure allée du supermarché. Le problème, c’est que notre relation avec eux était un peu superficielle. On ne connaissait pas tout de leur vie secrète. Parce que leur boulot de mascotte c’est juste pour arrondir les fins de mois, le reste du temps elles vivent leur vie. Heureusement, on a enquêté pour découvrir la vérité.

1. Tony des Frosties

Grand vainqueur du tournois inter-tigres de basketball en 1999, Tony est avant tout un éducateur de jeunes tigres passionné par son métier. Investi depuis bientôt 30 ans de cette mission tournée vers l’autre, il envisage d’écouler ses paisibles jours de retraité en Sibérie ou au Bengale pour se dorer la fourrure. Il a récemment déclaré qu’il continuerait néanmoins son boulot de mascotte « histoire de mettre un peu de beurre dans les épinards ».

2. Coco des Cocopops

Fervent opposant au changement de nom de la marque (« Chocopops c’était mieux », avait-il fermement déclaré devant les caméras de France Télévision), Coco a néanmoins su tourner la page pour revenir à son premier amour : le bridge. N’ayant jamais dépassé le stade des quarts de finale dans le championnat de France, il est actuellement en train de se préparer avec son équipe pour briller lors de l’édition 2018. On lui souhaite bonne chance.

#latte #milkchoco #kellogs #cocopops #esagerato @kelloggs.uk

A post shared by Jessica (@baby8874) on

3. Quicky de Nesquik

Après le départ anticipé de l’ancienne mascotte Groquik pour cause de physique ingrat, Quicky s’est avéré être un remplaçant de qualité. Mais il y a boulot et vie privée. Et de ce côté-là, Quicky, arrêté de nombreuses fois pour violences conjugales, possession de drogue et divers outrages à agent, n’est pas un exemple pour la jeunesse. Nestlé a toujours redoublé d’efforts pour que les déboires du lapin ne viennent entacher l’image de la marque, mais des discussions seraient en cours en interne pour opérer un nouveau remplacement. Un canard en chocolat serait pressenti.

4. Rik et Rok

Depuis leur absence remarquée des rayons des supermarchés du groupe Auchan, Rik et Rok ont su mener leur barque en se lançant dans l’aventure du food-truck. Leur spécialité ? Les paninis. On peut actuellement les croiser dans le Gard où ils sillonnent les routes en direction de Nîmes.

#cereales#riketrok

A post shared by Charlotte vuy (@parlonsvernis_blog) on

5. Loopy de Miel Pops

Deux ans de convalescence. C’est ce qu’il aura fallu à Loopy pour se remettre de cet accident de pare-brise survenu lorsqu’elle partait pour la récolte quotidienne de pollen dans ses plaines d’Aquitaine. Aujourd’hui, Loopy lève le pied et est souvent remplacée par une doublure dans les pubs, ses ailes ne supportant pas toujours les longues heures de tournage en studio. Cependant l’abeille ne se laisse pas aller puisqu’elle se lance dans la production de bougies, en cire évidemment.

6. Le professeur Weetos

Longtemps prétendant au Prix Nobel de chimie, il a été arrêté en 2003 pour avoir secrètement conçu un plan consistant à répandre un gaz mortel dans le métro lillois. Le professeur Weetos purge désormais sa peine dans la maison d’arrêt de Sequedin. Il devrait néanmoins profiter d’une remise de peine pour bonne conduite et « état de santé nécessitant des soins lourds », selon la presse locale.

7. Dig'em Frog des Smacks de Kellogg's

Remplacé brièvement par l’ours Wally en 1984, le public a protesté et appelé au retour de sa grenouille préférée. Sauf que ça, Dig’em, ça lui a donné un boulard pas possible. Depuis, il n’est pas rare de le croiser dans les carrés VIP des boîtes parisiennes, en train de flamber. Notoirement fauché, il vivrait aux dépens de ses amis influents, parmi lesquels on retrouve les Daft Punk, Gérard Depardieu ou encore Michel Boujenah.

Sabores de la infancia!! ?? #Crispis #SmacksKelloggs

A post shared by Rocío (@romaral) on

8. Pico le chien de Chocapic

Lâchement abandonné par son maître, le petit garçon blond, sur l’aire d’autoroute de la Combe Fougère dans le Doubs, Pico réside maintenant dans la SPA de Pontarlier en attendant de nouveaux maîtres. Il serait cependant boudé des visiteurs, passant son temps à raconter des histoires délirantes justifiant l’apparition soudaine de chocapics.

9. L'ours de Chocos

Sans nom connu du public et battu à plate couture par son concurrent Pico de chez Nestlé, l’ours de Chocos a jeté l’éponge. Après 8 ans de dépression, il a repris du poil de la bête et s’est lancé dans une cause qui lui tient à cœur : la lutte contre les promeneurs d’ours.

10. La silhouette de Fitness

Spécialisée dans les cambriolages de villas dans la French Riviera, la silouhette mystérieuse des céréales Fitness court toujours en liberté, échappant toujours aux forces de l’ordre. Toutes les personnes l’ayant aperçue demeurent incapables d’établir un portrait robot de la mascotte. Interviewée par Vice dans l’article « J’ai rencontré la meuf qui encule le système en volant les riches », la silhouette est désormais adulée par réseaux sociaux.

11. Chip le loup des Cookie Crisp

Chip le loup, lorsqu’il n’est pas sur les plateaux de tournage, tient une chaîne YouTube de cuisine vegan. Surfant sur le succès de ce mode de vie, ses vidéos multiplient les cartons d’audience (15 millions de vues cumulées sur le mois dernier.) Pourtant, c’est depuis Los Angeles qu’il doit maintenant exercer, ayant été chassé des montagnes françaises par les bergers en colère. Un comble pour le loup vegan.

12. Le requin de Kix

Faire la course avec ses congénères, transpercer les vagues de ses ailerons, sentir l’eau s’engouffrer dans ses branchies, c’est ça qui animait le requin de Kix entre deux tournages de pub. Parfois, effrayer les surfeurs, mais attention, sans jamais mordre. C’était pas un mauvais requin. Conséquence du chalutage en eaux profondes, il est mort emporté par un filet de pêche au large du Portugal. On ne l’oubliera jamais.

13. Le cuisinier des Apple-Minis

Disparu des radars en 2003 après 5 ans de bons et loyaux services, le cuisinier au gros nez a repris un restaurant de la franchise Léon de Bruxelles dans la zone commerciale du Géant Casino de Villefranche-sur-Saône. Apprécié de tous, celui que ses amis appellent « La cuistoche » s’épanouit et affirme que si c’était à refaire, il le referait.

 

Ne l’oubliez jamais : Miel Pops, c’est Bzzz Bzzz Bzzz.