Fin 2017, le kebab a bien failli être interdit par l’Union Européenne, à cause de la soit-disant présence d’additifs phosphatés dans la viande congelée. Une fausse alerte. On peut donc continuer à se faire péter le bide à moindre coût pendant encore quelques années, notamment dans ces 10 villes particulièrement bien fournis en restaurants grecs turcs.

1. Metz : 0,42 restaurants kebab pour 1000 habitants

Metz (que l’on prononce messe et pas Metss comme on vous l’a déjà expliqué) est en tête des villes avec le plus de restaurants kebab par habitant. On trouve même une rue de Paris située à proximité de l’université et du lycée Cormontaigne, qui a été renommée par ses habitués rue des kebabs pour sa concentration établissements de restauration rapide. Autant dire, que ça sent un peu la grillade et la frite grasse dans le quartier !

2. Clermont-Ferrand : 0,37 restaurants kebab pour 1000 habitants

La capitale historique de l’Auvergne et fief d’un certain Urbain bien connu par chez nous, Clermont-Ferrand serait la deuxième ville de France en termes de concentration de kebabs par habitant (ceci n’a rien évidemment à voir avec le QI des sandwiches en question). Un résultat pas si étonnant que ça, quand on sait que Clermont-Ferrand fait partie des villes les moins chères pour les étudiants. Et qui dit « pas un rond », dit forcément kebab pour se remplir le bide pour pas cher.

3. Amiens : 0,34 restaurants kebab pour 1000 habitants

Cette statistique ne doit rien au fait qu’Emmanuel Macron y a passé sa jeunesse. M’étonnerait fort d’ailleurs que le Président fut alors un adepte du kebab tomate salade oignon et sauce samouraï. Aujourd’hui, les kebabs sont tellement présents en ville, notamment du côté du quartier Saint-Leu, que la Municipalité aurait décidé fin 2015, d’interdire la vente de ces sandwiches entre 2 et 7 heure du matin du jeudi au samedi soir inclus, afin de limiter les nuisances pour le voisinage.

Welcome to the French countryside #joshinfrance #amiens #france #paysage

A post shared by Joshua (@joshuafried) on

4. Lille : 0,33 restaurants kebab pour 1000 habitants

Si Lille a perdu sa première place au classement 2017 des villes françaises avec le plus grand nombre de kebabs par habitant, la capitale des Hauts de France peut se targuer d’abriter le meilleur kebab de l’Hexagone. En effet, c’est bien l’Unik Kebab et ses 3 établissements lillois, qui rafle le titre d’après les votes et avis laissés sur le site de référence Kebab-frites.com. Plus de 1000 sandwiches seraient ainsi vendus par ces restaurants chaque jour.

5. Perpignan : 0,32 restaurants kebab pour 1000 habitants

Une simple recherche sur Google permet de constater que la Mecque du Kebab à Perpignan se situerait du côté de l’avenue du Général de Gaulle et de la rue du Maréchal Joffre. Avec une quarantaine de restaurants kebab dans la ville, Perpinya (en catalan) se classe donc à la 5ème place, et la tendance ne semble pas prête de s’inverser.

6. Saint-Étienne : 0,31 restaurants kebab pour 1000 habitants

Rien de va plus du côté du Forez. La capitale ligérienne (ndr. ca veut dire « relatif à la Loire ». On vous rassure, nous non plus on ne le savait pas il y a 30 secondes) a dégringolé en seulement 1 an du 2ème au 6è rang des villes possédant le plus de kebab par habitant. A la place, Saint-Étienne peut se réjouir de l’arrivée récente des enseignes Burger King et O’Tacos.

7. Le Havre : 0,31 restaurants kebab pour 1000 habitants

Si la Havre est la (grande) ville de France à compter le moins d’enseignes (11) dites de malbouffe sur son territoire, elle reste dans le haut du classement en matière d’implantation de restaurants Kebab. Et si l’établissement l’Istanbul rue Bellanger avait été distingué en 2017 par les internautes du site Kebab-frites.com, il s’est depuis fait voler la vedette par un paquet d’établissements dont les appréciations sont visibles ici.

8. Grenoble: 0,31 restaurants kebab pour 1000 habitants

Jusqu’en 2006, Grenoble était comme toutes les grandes villes : en matière de fast-food, c’était soit burger, soit pizza, soit kebab. Et puis, sont arrivés les tacos. Les deux plus grosses enseignes de tacos made in France (O’Tacos et Tacos Avenue) sont d’ailleurs originaires du coin. Mais on vous rassure, il est encore possible d’avaler un bon kebab à Grenoble en cherchant un peu.

9. Reims : 0,30 restaurants kebab pour 1000 habitants

Cette année encore, Reims se maintient dans le top 10 des villes à Kebab et parvient donc à repousser la tentative d’invasion des enseignes bio et autres empêcheurs de s’engraisser en rond. Champagne !

10. Angers : 0,30 restaurants kebab pour 1000 habitants

Deuxième ville au classement de la malbouffe derrière Bordeaux et devant Lyon, Angers peine encore à convaincre en matière de kebab, avec une dixième place obtenue à l’arrachée. Reste plus qu’à mettre la sauce pour faire mieux l’année prochaine.

Vous êtes plutôt team sauce blanche ou team sauce samouraï ?

Source : my-pharma.info

Source photo : Giphy