Ça y est, Kate Middleton a pondu son troisième héritier il y a peu. Après George et Charlotte, voici enfin le dernier môme de la Couronne, qui, à peine né, est déjà au centre de toutes les conversations des sujets d’Angleterre, comme si c’était leur propre petit cousin. Alors qu’en vrai, c’est pas monsieur tout le monde le gamin.

1. On ne connait pas son nom tout de suite

Pour les naissances de George et Charlotte, il avait fallut attendre deux jours avant que leurs prénoms ne soient dévoilés. Et l’explication à cela est très protocolaire : les parents doivent d’abord être rentrés chez eux, et avoir reçu la visite de la Reine d’Angleterre, qui doit approuver (ou non) le prénom du bébé avant qu’il ne soit annoncé.

2. Il a peu de chances d’être Roi d’Angleterre un jour

Après les règnes de Charles, William, George et Charlotte, le nouveau Royal Baby pourra être Roi d’Angleterre. Bon, y’a peu de chances que ça arrive du coup, sauf en cas de morts ou d’abdications de ceux qui sont avant lui dans l’ordre de succession.

3. Il va avoir un titre à rallonge, pas facile à placer quand tu te présentes

Il va être officiellement « Son Altesse Royale du Royaume-Uni et de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord ». Ouais, c’est pas le titre le plus court du monde, ça risque de prendre du temps quand il devra se présenter à l’école.

4. La première à savoir qu’il est né, c’est son arrière grand-mère

C’est elle qui doit être au courant en premier. Un peu « control freak » la mamie, mais c’est le protocole. Ensuite, les parents de Kate et William sont informés de la naissance, et enfin les sujets de la Reine sont avertis de la naissance via une proclamation signée des médecins royaux, qui sera placée dans la cour du Palais de Buckingham, sur un chevalet. Ensuite, tout sera balancé sur Facebook et Twitter, parce qu’on est quand même en 2018 hein.

5. Il est né dans une chambre de luxe

Dans une aile du Saint Mary’s Hospital de Londres, Monsieur le Royal Baby est né dans une chambre à près de 7000€ la nuit avec wifi, frigo, télé, room service et grande salle de bain. C’est peut-être pour ça que sa mère a l’air si en forme après avoir accouché, le luxe ça aide.

6. Kate n’est restée que sept heures à la maternité après avoir accouché

Ce qui peut paraître très rapide pour certains pays, mais pas pour l’Angleterre, où les jeunes mamans ne restent que très peu de temps à la maternité, princesse ou pas. Bon, Kate reste tout de même assez hallucinante, à apparaître juste 7h après avoir pondu un rôti en étant maquillée, coiffée et en talons, comme si elle était juste sortie déjeuner.

7. 103 coups de canon sont tirés à sa naissance

Vieille tradition datant de 1630, 62 coups de canon sont tirés depuis la Tour de Londres, et 41 depuis Hyde Park, près de Buckingham Palace. Cette tradition avait été mise en place à l’époque par les conseillers du Roi, pour qu’il se rallie à son peuple et évite ainsi une rébellion imminente.

8. La présentation sur le perron de la maternité est un hommage

Un hommage à la Princesse Diana, qui avait commencé cette tradition à la naissance de ses propres enfants. Le fait d’apparaitre sur le perron de l’hôpital St Mary ne fait pas du tout partie du protocole, c’est juste un hommage de Kate et William à la princesse décédée.

9. Pour son accouchement, 23 personnes l’accompagnent

Des gynécologues, des pédiatres, des sages-femmes, des puéricultrices… La Duchesse de Cambridge n’accouche pas seule, en même temps quand on voit le prix de son accouchement, il est logique qu’elle reçoive les meilleurs soins. Son gynéco a même repoussé son départ à la retraite, afin de pouvoir être présent à la naissance.

10. Kate Middleton se doit d’être présentable après son accouchement

Elle n’a pas trop le droit de se montrer avec des énormes cernes, blafarde, en baskets et jogging. C’est pour cela qu’elle est accompagnée de sa maquilleuse et coiffeuse, que sa tenue a spécialement été dessinée pour elle par Jenny Packham, et qu’elle a même eu le courage de foutre des escarpins.

Bon, c’est clair, on a pas la même vie hein. God save the Queen, long live the King.