Vouloir ou non des enfants est un choix très personnel et intime, et ne devrait regarder que les personnes concernées, à savoir vous-même. Pourtant, certains n’hésitent pas à balancer quelques réflexions bien cons et inutiles, alors qu’on ne leur demande pas grand chose à ces gens, juste de fermer leur gueule, merci, bisous.

1. « Tu dis ça pour l’instant, mais tu verras, tu changeras d’avis. »

Elle est sympa ta boule de cristal, tu me la prêtes ? Non mais sans déconner, quitte à prédire l’avenir, tu veux pas me filer les numéros gagnants du Loto ? Que ça serve à quelque chose.

2. « C’est parce que t’as pas trouvé la bonne personne avec qui en faire »

Ah bah c’est gentil pour mon binôme. Du coup, qu’est ce que je fais? Je le plaque pour trouver quelqu’un d’autre, et je te l’envoie avant pour que tu puisses vérifier son potentiel reproducteur ? Et puis si je décide de ne pas avoir de vie de couple, on fait comment ? Bah on se mêle de son cul, exactement.

3. « Bah, c’est quoi ton but dans la vie alors ? »

Je sais pas, mais au pif comme ça je dirais que c’est de vivre ma vie ? Parce qu’avoir des enfants n’est pas l’accomplissement d’une vie hein, ou alors que d’une vie très chiante.

4. « Tu vas finir ta vie seul(e), c’est triste »

Oui comme toi tata Josette, pourtant t’as 4 mômes et ils ont eu aussi des enfants.

5. « Pourtant, ça rend tellement heureux, les enfants. Tu n’aimes pas le bonheur, c’est ça ? »

Alors si, le bonheur c’est pas mal, mais j’aime aussi vachement dormir, ne pas changer des couches, ne pas me faire vomir dessus et ne pas avoir la responsabilité d’une vie autre que la mienne.

6. « Mais t’aimes pas les enfants ? »

Si, c’est sympa chez les autres, de temps en temps. Mais en avoir un avec moi tout le temps, non merci j’ai déjà un chat.

7. « T’es hyper égoïste en fait »

Phrase préférée des emmerdeurs, mais qui pourtant n’a absolument aucun sens. Pourquoi ne pas vouloir d’enfant serait égoïste? On en parle de ton égoïsme à toi, à vouloir absolument te reproduire alors qu’on est déjà bien trop nombreux sur la planète ?

8. « T’as pensé à ton/ta conjoint(e) ? »

Ah parce qu’en plus de te mêler de mon hypothétique future vie parentale, tu te mêles aussi de ma vie de couple. Bougez pas, on a un gagnant là.

9. « T’es stérile, c’est ça? »

Ah bah carrément, allons-y dans les indiscrétions, on est plus à ça près hein.

10. « Tu ne veux pas qu’on soit grands-parents ? »

Super, il ne manquait plus que le chantage affectif pour clôturer cette jolie addition de réflexions de merde. On est bien là.

Après ça ton utérus a besoin d’une bonne sieste pour se remettre de ses émotions.