Ça y est, ton tout petit bébé a enfin l’âge de manger autre chose que du lait. C’est le moment de commencer ce qu’on appelle la « diversification alimentaire », qui consiste à introduire petit à petit de la vraie nourriture, et à en foutre partout. Dégaine ton appareil photo, on y est.

1. On peut commencer entre ses 4 et 6 mois

Tout dépend de quand on le sent, et du « go » du pédiatre. A partir de 4 mois, le lait ne suffit plus à répondre aux besoins alimentaires de votre bébé, il faut donc introduire d’autres aliments. Votre médecin pourra vous dire quand c’est le bon moment.

2. Il vaut mieux commencer par les légumes

Plus que par des compotes de fruits, tout simplement parce que le sucre, c’est trop cool pour les bébés, et que s’il goûte à ça en premier, il pourrait ne pas vouloir manger autre chose.

3. Il ne faut introduire qu’un seul aliment à la fois

Et non pas mélanger les saveurs. Déjà parce qu’il vaut mieux faire une chose à la fois, mais aussi pour éliminer les risques d’allergies. Essayez plutôt de ne donner qu’un seul légume pendant 3 jours, avant de passer au suivant.

4. Il ne faut jamais forcer

Si votre enfant rechigne à manger à la cuillère, mettez plutôt un peu de purée dans son biberon. S’il n’aime pas un aliment, ne forcez pas, et réessayez dans quelques jours.

5. Il ne peut pas TOUT manger

Il est encore un peu jeune pour se faire une raclette, ou plus sérieusement pour manger des oeufs, du miel, des arachides… Il faut limiter au maximum les risques d’allergies, et chaque âge a son aiment. On y va donc mollo sur la blanquette de veau.

6. Le lait reste la base de son alimentation

Même s’il kiffe manger des purées, le lait doit rester la base de son alimentation, et ce pendant encore de longs mois. Il ne faut pas négliger ses biberons ou tout autre apport en lait.

7. A chaque âge, son aliment

Au tout début, on commence par des épinards, des carottes, des courgettes, puis au bout de deux mois on tente les poivrons ou le chou-fleur, puis à un an des avocats ou des radis, et enfin à 18 mois c’est la grosse éclate, votre bébé peut officiellement manger de tout.

8. Ne pas rajouter du sel ou du sucre

Même si, pour nous, le plat nous parait fade, pour un bébé c’est largement suffisant. Pas la peine de lui rajouter du sel dans sa purée ou du sucre dans sa compote, sa perception des goûts n’est pas la même que la nôtre, et ça lui convient très bien comme ça.

9. Il faut tout bien mixer

Au début surtout, quand c’est le tout début de la diversification, il faut que tout ce que vous lui proposez soit bien mixé et lissé, pour éviter les fausses routes ou les étranglements. Plus il grandira, plus il pourra manger des morceaux.

10. Manger avec les doigts, c’est aussi le kiff

La découverte des aliments, ça ne se fait pas qu’avec une cuillère. Le toucher est aussi hyper important pour découvrir, donc laissez-le manger avec les doigts si ça l’éclate, vous aurez tout le temps plus tard de lui apprendre à se tenir correctement à table.

Vous êtes prêts pour sa première purée de carottes ?