Franchement, avoue, la première fois que t’as entendu parler d’Aurillac c’était dans la bouche de Catherine Laborde. La deuxième fois aussi, et les suivantes encore. Là-bas, ça caille sa race, c’est à peu près tout ce que tu sais. Mais Aurillac c’est pas qu’une indication sur un thermomètre en dessous de « je commence à perdre mes doigts », c’est une vraie ville comme on les aime avec du caractère. Allez, je t’emmène dans le Cantal.

1. C'est la 17e ville la plus ensoleillée de France

Alors les Bretons, on fait moins les malins hein ? Comme quoi, on peut avoir les lèvres gercées et peaufiner son bronzage en même temps. Comme au ski, en fait. Mais sans les skis et la raclette.

Source photo : Giphy

2. La fabrication de parapluies est une spécialité locale

Alors là, je te sens déjà perdu. Oui, y’a plein de soleil et ils fabriquent des parapluies, et alors ? Les Aurillacois emmerdent la logique. La dernière fois, un mec a demandé pourquoi ils se lançaient pas dans le parasol. On l’a retrouvé mort au fond d’un volcan éteint.

3. On y mange pas mal (mais un poil gras quand même)

Au hasard : des fromages partout, des petits salés aux lentilles et de l’aligot (un truc avec des pommes de terre et du fromage c’est forcément cool). On va pas se mentir, on a vu pire comme spécialités locales. Ils en ont même certaines avec des noms marrants, comme le tripoux ou la pompe aux pommes. Si avec ça t’as encore faim on te comprend plus.

Source photo : Giphy

4. Il y a un très grand festival de théâtre de rue

Le plus grand d’Europe, même. C’est peut-être parce que le reste de l’Europe s’en fout du théâtre de rue. Enfin on dit ça comme ça hein.

5. On compte environ 30 000 habitants

Officiellement, ils sont là de leur plein gré. A ce qu’il paraît, ils se réunissent pour se serrer les uns contre les autres lors des soirées d’hiver les plus rudes. Courage, les gars.

Source photo : Giphy

6. Aurillac aime le rugby

« Le Stade Aurillacois Cantal Auvergne, bien plus qu’un maillot… » C’est aussi des chaussures, des shorts, et des joueurs dedans. Raoul Barrière, on pense encore à toi.

7. C'est plus facile d'y aller en avion

Pas de TGV, les premières autoroutes à plus d’une heure, mais un aéroport. Sérieusement, la logique n’existe pas dans cette ville. On n’a pas encore essayé d’y aller en Vélib’ mais on n’est pas très très chauds.

Source photo : Giphy

8. Au coude à coude avec Grenoble pour le titre de ville la plus froide

Qui l’emporte ? Les plus grands experts se penchent sur la question. Nous on est pour la team Aurillac (laissez-leur au moins ça.)

9. On peut y respirer sans masque à gaz

Les Aurillacois se barrent pour Clermont. Résultat, Clermont est pollué, pas Aurillac. A vous de choisir si vous préférez perdre un poumon ou mourir d’ennui.

Source photo : Giphy

10. C'est tranquille (peut-être un peu trop)

La légende raconte qu’un jour l’élu viendra redonner vie à Aurillac. En attendant on se fait un peu chier. Patience, ça va venir.

Un jour t’iras à Aurillac avec moi ?

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.