A Topito, on est très attachés à l’éducation des enfants comme vous le savez. Voilà pourquoi nous avons décidé de faire le point sur les trucs qu’on dit aux enfants, qu’on leur fait croire, qu’on leur offre, bref tous ces trucs qui contribuent à dresser une armée d’enfants ratés, nuls, sous-mentaux qui finiront sûrement rédacteurs à Topito.

1. Lui faire croire au Père Noël

Une récente étude a montré qu’entretenir cette croyance était néfaste pour ton gosse parce que le jour où tu lui apprends que ce vieux pervers qui se balade en manteau rouge est un gros mytho, ton enfant va te détester. De plus, l’existence du Père Noël suppose que ce n’est pas toi qui a acheté tous ces cadeaux avec tes deux dernières payes mais bien un type inconnu qui rentre par effraction chez les gens. Sur le plan moral, ça peut avoir des conséquences très nocives.

Source photo : Giphy

2. Le comparer aux enfants de tes amis

Qui sont plus intelligents, plus drôles, plus indépendants et surtout plus beaux que ton propre enfant. Lui souligner cette différence notoire risquerait (selon des pédo-psychologues spécialistes de la pédo-enfance infantile) de le blesser. L’inverse est en revanche vivement recommandé, précise alors à ton enfant qu’il est mieux que les autres et qu’il sera certainement plus riche et vivra plus vieux que ses amis diminués.

3. La traditionnelle réponse à tout : “Tu comprendras quand tu seras plus grand”

C’est bien pratique pour éviter d’argumenter, d’expliquer et in fine, d’apprendre quelque chose à ton enfant. En réalité, ça signifie que tu ne sais pas de quoi tu parles et que naturellement, face à un parent aussi médiocre intellectuellement, ton enfant ne comprendra rien quand il sera plus grand.

4. Le forcer à faire un bisou à son tonton

Ou à toute autre personne à qui tu lui imposes de faire un baiser affectueux. A-t-on déjà été ému par le bisou forcé d’un enfant, sans conviction, sans amour, avec un mépris muet dû à ce viol buccal ? Non. C’est au contraire le meilleur moyen de lui faire comprendre que les relations ne sont pas spontanées et qu’il faut faire avant tout plaisir aux adultes.

Source photo : Giphy

5. Les legos

Parce qu’il le sait peut être pas encore mais quand ton enfant grandira et marchera pieds nus sur un lego, il souffrira, beaucoup, seul, plongé dans la misère, sourd à tout espoir de bonheur.

6. Lui faire croire à la petite souris

Tout d’abord, s’il y avait vraiment une petite souris sous l’oreiller de ton gosse, il devrait s’inquiéter de l’hygiène de son foyer. De plus, la petite souris censée apporter un cadeau ou du flouze en échange de ses petites dents tombées entretient la croyance selon laquelle tu pourras toujours vendre tes dents pour avoir de la thune. C’est ainsi que Fantine dans Les Misérables a vendu toutes ses dents pour sauver sa fille Causette, elle avait sûrement un peu trop cru à la petite souris (n’hésitez pas à suivre mes analyses littéraires sur mon blog “lis tes ratures”).

Source photo : Giphy

7. Les cours d’arts plastique et de musique

On pense que ça va les éveiller à l’art, la peinture la musique, mais il n’en est rien. Des enquêtes très fournies montrent au contraire que ces cours éveillent plutôt les enfants à l’envie de mourir.

8. Lui faire croire qu’il est mature parce qu’une fois, il a lu un livre

Dire à ton enfant qu’il est mature déjà, c’est bizarre. Parce que même s’il est mature, il n’est surement pas assez mature pour comprendre ce que c’est la maturité. Du coup, il va penser qu’il est plus malin que tout le monde ce qui risque de le faire rapidement régresser et donc de poignarder cette prétendue maturité qui n’était pas si mature que ça.

9. Lui faire croire que s’il ne finit pas ses épinards, Marine Le Pen viendra le manger

Même s’il est bienvenu de sensibiliser ses enfants dès le plus jeune âge à la politique, il ne faut pas non plus raconter n’importe quoi. En effet, Marine Le Pen, toute présidente du FN qu’elle est, ne mange pas d’humain et a fortiori, pas d’enfant. En revanche, les épinards rendent intelligent ce qui poussera naturellement ton enfant à ne pas voter pour elle.

Source photo : Giphy

10. Lui dire “Pleure tu pisseras moins”

Chamboulement dans le monde de la science. Il semblerait en effet qu’il n’existe pas de connexion entre la vessie et le canal lacrymal et donc pas d’incidence des larmes sur la quantité d’urine.

Source photo : Giphy

11. Lui dire qu’il n’a pas été désiré et que tu as longtemps pensé à te faire avorter ou à accoucher sous X

Honnêteté et franchise sont mères de sagesse comme dirait un gars bourré en soirée. C’est vrai. Il faut dire la vérité à ton enfant. Toutefois, il peut être préjudiciable de lui expliquer en quoi il n’a pas été désiré, ce qui peut avoir une incidence sur son estime personnelle.

12. La drogue dure

Consommer régulièrement du crack ou de l’héroïne avant l’âge de dix ans peut avoir des conséquences très fâcheuses sur le développement de l’enfant, seules les drogues douces comme la cigarette, la marijuana ou à la rigueur les alcools forts sont tolérés.

On aurait aussi pu te déconseiller d’emmener tes enfants patiner sur un lac glacé avec des poissons gelés au Japon, mais cette merveilleuse patinoire ayant visiblement choqué, elle n’est plus. Mais en même temps comme on te conseillait de pas y aller, bah c’est pas grave du coup.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :