une_colo
Source photo : W12

Ah les joies des centres de loisirs et des colonies de vacances ! Des instants de grâce pour les animateurs comme pour les enfants et plein de beaux souvenirs en perspective. Enfin ça, c'est ce que raconte la brochure parce que derrière les sourires Colgate des gentils monos se cache parfois une réalité bien plus sombre faite de gamins un peu chiants voire carrément insupportables. Petite typologie que les titulaires du BAFA reconnaîtront.

  1. Le pleurnichard
    Il pleure pour un oui ou pour un non. Sa famille lui manque, la ratatouille il déteste ça, les hautes herbes le grattent et de toute façon il préférait être chez lui en train de jouer à la console. Tu as tout essayé pour lui faire retrouver le sourire mais tu ne sais plus quoi faire pour qu'il arrête de sangloter du coup tu lui tends des mouchoirs en continu histoire qu'il ne morve pas sur les manches de ton pull.
  2. Le bad boy
    Il a 10 ans, il ponctue toutes ses phrases de "wesh", il crache par terre mais il a un gilet de chez GAP et des chaussures Géox... Grosse street crédibilité !

  3. Le tactile
    Des câlins, beaucoup trop de câlins. Au début tous ces élans de tendresse étaient bien mignons mais depuis que tu l'as vu sortir des toilettes sans se laver les mains tu as établi un périmètre de sécurité histoire de préserver ton système immunitaire d'une potentielle agression.
  4. L'ado
    Il est en plein dans l'âge ingrat, il va passer le brevet des collèges et il t'en parle comme si c'était l'agrégation. Il rigole bêtement dès qu'il entend un mot du type : "teube" ou "nichon" et son appareil dentaire t'as ébloui à la dernière partie de balle au prisonnier.
  5. La fille mature
    Elle a 12 ans, une collection de robes à imprimés Vichy, sa mère est prof de français au lycée Jules Ferry et du coup c'est limite si elle ne s'exprime pas en alexandrins. Elle est grande, belle, intelligente, elle a tout pour plaire aux gamins de son âge. Mais toi tu peux pas la saquer depuis qu'elle t'as repris sur le concordance des temps.
  6. L'idiot
    On est d'accord, les enfants ne sont pas tous des génies en devenir mais lui ça dépasse l'entendement. Tu lui parles et tu as l'impression que tu t'adresses à un mec qui a 3 grammes dans le sang. Du coup tu n'insistes pas, tu hoches la tête et tu fais semblant d'avoir compris...
  7. Le footeux
    Tout ce qui l'intéresse c'est de jouer au foot. Il vit foot, il mange foot, il dort foot : il ne pense qu'à ça. Il veut qu'on l'appelle Pogba ou Messi et ne quitte jamais son t-shirt préféré : un maillot floqué à son nom. Parfois tu le vois tout seul en train de faire des dribbles et tu te demandes très sincèrement s'il n'est pas en train de converser avec son ballon.
  8. La peste
    Elle ne se déplace jamais sans sa cour et passe son temps à se foutre de la gueule des autres enfants. Au bout de 24h elle et ses nouvelles meilleures amies sont déjà parvenues à faire pleurer deux gamins. Tu espères très sincèrement qu'elle va apprendre le sens du mot "empathie" mais tu as des doutes depuis que tu l'as vue écraser son Petit Suisse dans le bob de sa voisine de table lors du dernier repas.
  9. Le timide
    Il est adorable mais muet comme une carpe. L'introversion n'est pas une tare en soi mais elle devient davantage problématique quand tu lui demandes où il a foutu les clefs du local à vélos et que tout ce que tu obtiens c'est une moue désolée...
  10. Les parents
    D'accord ce ne sont pas des enfants mais ce sont peut-être les plus chiants de tous. Angoissés à l'idée de confier leurs marmots à de parfaits inconnus, ils en deviennent parfois carrément flippants. Du genre à laisser une vingtaine de messages dans la journée pour savoir si tout se passe bien ou à "passer par là, par hasard", lorsque vous êtes en excursion. Personne n'y croit. On ne passe pas "par hasard" en tyrolienne sur un circuit d'accrobranche.

Alors, nostalgiques les anciens anim' ?

Un top signé Anton Corbjn

Source : Les jolies colonies de vacances.