Partir en voyage, c’est accepter de tout plaquer, même ce qui te semble aujourd’hui indispensable, voire vital… et qui ne l’est pas du tout. Top 10 des petites choses qui ont envahi ton quotidien et qui ne vont pas te manquer en voyage.

1. Ta collection de fringues

Un voyageur coquet, limite fashion victime : on appelle ça un touriste ! Inutile de pleurnicher, ta collection de 8 jeans, 12 hauts et 19 paires de baskets ne rentre pas dans ton sac-à-dos de 60L. Dis-toi que c’est pour ton bien et que ce sacrifice est le premier pas vers une révélation qui va bouleverser ta vie : tu n’as pas besoin de toutes ces conneries pour te sentir bien dans votre peau !

Source photo : Giphy

2. Le boulot

Contrairement aux vacances où tu penses à tes salauds de collègues, les 3 premiers jours et les 4 derniers, le voyage te laisse le temps de tirer un trait sur ces mauvais souvenir. Avec un peu de chance, tu te rendras même compte que ton boulot est devenu un repoussoir et qu’il est grand temps que tu penses à faire ce que tu aimes vraiment (à part rien glander en voyage évidemment).

3. Ton lit

Voyager, c’est aussi dormir n’importe où et changer de piaule toutes les nuits ou presque. C’est se lever la nuit pour aller pisser en se prenant des murs qui n’étaient pas là la veille. Bref, c’est le bordel. Pas de panique, ton cerveau va parfaitement gérer la situation, à condition bien sûr d’arrêter cette hyperventilation un poil stressante. En voyage, il faut apprendre à lâcher prise, même en plein sommeil. Au pire, il peut t’arriver quoi hein? A part être mordu par un serpent planqué sous tes draps, ou être réveillé(e) par les cris de ta voisine de chambre qui semble passer une meilleure nuit que toi ?

Source photo : Giphy

4. L’actu

Ta phrase préférée est « Old, j’ai vu l’info passer y a 1 heure sur Twitter » ? Ton cerveau est alimenté en permanence par des centaines de flux RSS ? Voyager va te faire un bien fou. Peut-être qu’au début, le sevrage d’actu va t’en faire baver (au sens propre et figuré), TV5 Monde sera ton Guronzan, jusqu’au jour où tu te rendras compte que tu vis très bien sans savoir immédiatement ce qui se passe dans le monde, et que la vraie actu, c’est ce que toi tu es en train de vivre (c’est beau comme du Musso).

Source photo : Giphy

5. Tes proches

Ne pas penser tous les jours à ses parents, à sa cops, ou à son petit-frère, n’a jamais fait de quelqu’un un monstre d’égoïsme. Ça ne sert donc à rien de culpabiliser, surtout qu’en voyage, la notion de temps n’est plus du tout la même. Les jours rallongent au fur et à mesure que la routine disparaît pour laisser place à l’imprévue. On en finirait presque par oublier parfois notre ancienne vie et ceux qui la rendaient si géniale. Rassure-toi, elle n’a pas disparu ; elle est juste là, entre parenthèses – et un peu aussi sur Facebook .

6. Ton médecin généraliste

Ami hypocondriaque, le voyage est sans doute le meilleur traitement qu’on puisse te prescrire. A moins de faire vraiment n’importe quoi (comme bouffer des crudités à tous les repas), tu ne seras pas plus malade à l’autre bout du monde, que si tu étais resté terré chez toi. Surtout que te connaissant, tu auras dévalisé ta pharmacie préféré avant de partir, juste au cas où…

Source photo : Giphy

7. Les réseaux sociaux

L’addiction par excellence. Celle que tu nies farouchement à base de « non mais attends, moi Twitter, Snapchat et toutes ces conneries, je peux m’en passer tranquilou ». Ouais, ouais, c’est ce qu’on va voir. En voyage, la tentation est grande de montrer combien notre vie est géniale, combien on a grave changé (même si vous ne pouvez pas comprendre, forcément). Sauf qu’à part nous, notre maman et ce contact FB que l’on aurait préféré n’avoir jamais accepté, tout le monde s’en fout. La réussite de ton voyage ne se mesure pas au nombre de likes de tes publications.

Source photo : Giphy

8. Ta montre

A quoi peut bien te servir une montre maintenant que tu as le temps ? En plus, ça laisse des marques pas top niveau bronzage…

Source photo : Giphy

9. Tes lentilles de contact

On ne va pas se mentir, t’es sans doute nettement plus sexy sans tes lunettes. Mais en voyage, entre les flacons à trimbaler, les étuis de protection et la gymnastique en avion, à la piscine et ailleurs, porter des lentilles est un véritable enfer. Une paire de lunettes de soleil de vue et quelques paires de lentilles au fond du sac-à-dos pour les grands soirs, devraient largement faire l’affaire.

Source photo : Giphy

10. Topito

Qu’est-ce que tu fais encore là ? T’as vraiment rien de mieux à faire ?

Source photo : Giphy