Un petit séjour en Italie, généralement, c’est jamais une mauvaise idée. Terre d’art, d’histoire et de bonne bouffe, où que tu partes dans la botte, t’as quand même relativement peu de chance de te tromper. Moins touristique que pas mal d’autres cités du pays, Milan, deuxième ville d’Italie et capitale lombarde, mérite tout de même le coup d’œil. Et il y en aura pour tous les goûts : les amateurs de vieilles pierres, de mode, de manger… Bref, on t’a concocté un florilège des plus beaux endroits à visiter et des trucs les plus sympas à faire là-bas.

1. Le Duomo

Symbole de la ville et troisième plus grande église au monde, le Duomo impressionne par ses proportions, certes, mais surtout par son architecture et sa décoration chargée. Faut dire que sa construction a duré cinq siècles, donc ils ont eu le temps d’en mettre, des ornements. Au-delà de sa visite intérieure, il ne faut surtout pas oublier d’aller faire un tour sur le toit, qui offre une vue imprenable.

2. La Cène de Léonard de Vinci, au Cenacolo Vinciano

Dans la série des chefs-d’œuvre, celui-ci se pose là. Cette peinture de la Cène par Léonard de Vinci, mondialement connue et réalisée sur le mur du réfectoire d’un ancien couvent, se découvre par petit groupe, et dans un temps limité. Réservation obligatoire, et il faut s’y prendre à l’avance, mais ça vaut vraiment le coup tant on est saisi par l’œuvre. Petite séquence émotion, quand même.

3. L'aperitivo, l'art de vivre à la milanaise

Le mot aura attiré ton œil, évidemment. L’aperitivo, tu l’auras compris, c’est l’apéro à la milanaise. Le principe : tu payes un verre, et tu le trouves un peu cher. Tu changes d’avis quand tu comprends que tu as à ta disposition un buffet de petits plats italiens, à volonté, qui t’attend pour accompagner ton verre. Tu souris. Tu es heureux. Tu veux vivre à Milan.

4. La Galleria Vittorio Emanuele II

Même principe qu’un passage parisien, mais en taille XXL, disons. Cette prestigieuse galerie commerçante du XIXè siècle, en plus d’être très belle, possède un emplacement plutôt pas mal : elle relie le Duomo à la Scala. Ça fait quand même trois incontournables dans le même pâté de maison. Joli score.

5. La Scala, le théâtre mythique

Ses planches ont été foulées par la Callas, et Verdi y était comme chez lui. Bref, c’est peu dire que la Scala fait partie des théâtres d’opéra les plus mythiques du monde. Si tu n’as pas la chance d’y être spectateur, sache que tu peux le visiter en journée, tout comme le musée du même nom qui renferme quelques-uns des plus beaux costumes d’opéra.

6. Navigli, le quartier ancien devenu roi de la nuit

On en parlait un peu avant, mais en gros, l’aperitivo se passe souvent par ici (mais pas que). Ne pas se fier à ses façades colorées et son canal qui lui donnent des allures romantiques : le quartier des Navigli (les canaux, en italien) regorge de bars, restos et boîtes de nuit, même s’il garde une allure un peu bohème.

7. Le Castello Sforzesco

Décidément, Milan ne se refuse rien en terme de monument, et se paie même le luxe d’une forteresse dans ses murs. Ce château fort du XVè siècle accueille aujourd’hui en son sein plusieurs musées, dont le musée d’art ancien présentant la dernière œuvre inachevée de Michel-Ange. À la sortie, on prend l’air au parc Sempione, situé juste derrière le château.

8. Le Quadrilatero d'Oro, le quartier haute-couture

Il s’agirait de ne pas oublier que Milan est un peu la capitale de la mode. Sa fashion week vaut largement celles de Paris ou de New York. Tout ça pour dire, si tu es un/une fashionista et que tu cherches les boutiques de haute couture, c’est dans ces quatre rues que tu devras te rendre : Monte Napoleone, Manzoni, della Spiga et le corso Venezia. Si tu es juste curieux, ça marche aussi.

9. La Pinacoteca di Brera

Attention, on parle ici d’une des plus importantes collections d’art d’Italie. Créée sous l’ère napoléonienne, la pinacothèque répartit chronologiquement ses œuvres, la plupart à thématique religieuse, dans 38 salles (tout de même). Pour info, le monsieur tout nu dans la cour, c’est Napoléon Bonaparte, le fondateur, représenté de façon antique.

10. San Lorenzo Maggiore

Difficile de choisir parmi toutes les églises et basiliques de la ville. On s’arrêtera à San Lorenzo Maggiore (IVè siècle), déjà pour son parvis aux allures de décor de cinéma, avec ses colonnes romaines et la porta Ticinese tout près, mais aussi pour la chapelle Sant’Aquilino et ses incroyables mosaïques.

On pensera aussi à goûter au risotto alla milanese, à visiter la basilique Sant’Ambrosio, à prendre en photo la piazza dei Mercanti… Prévois plusieurs jours, quoi.