Habituellement, passé un certain stade d’alcoolémie, même l’action la plus banale peut devenir une épreuve. Entre nausées, gestes au ralenti, et un équilibre plus qu’incertain, on se transforme en gros tas impotent. Cependant, il existe de rares situations où l’alcool peut vous aider. Ce dernier, bien évidemment, est à consommer avec MODÉRATION MODÉRATION MODÉRATION (on vous le met trois fois pour que vous l’ayez bien lu).

1. Parler une langue étrangère

Par un phénomène surnaturel, bourré, on devient tous subitement bilingues. Sobre, il parle anglais, ça tourne mal. Ivre, elle parle anglais, elle parvient à évoquer la situation géopolitique des eaux territoriales antarctiques avec son compagnon des brousses écossaises.

2. Devenir une LDP

La LDP, acronyme de « Langue De Pute », est un être-humain qui prend plaisir à critiquer et à envoyer des petites piques bien senties à quiconque passe devant ses yeux. Or l’alcool transforme parfois les individus en mitraillettes humaines capables d’abattre n’importe qui par la simple force de son franc parler.

3. Être drôle

Comme me l’avait fait remarquer quelqu’un : « ah ah, t’es trop drôle quand t’es bourré », remarque fort désobligeante qui laisse sous-entendre que sobre, tu es un être aussi fade qu’une galette de riz. Il est temps cependant de faire un petit point proverbe : non, femme qui rit n’est pas à moitié dans ton lit. D’ailleurs, dans mon cas c’était plutôt femme qui rit à moitié dans le lit de mon/ma pote.

Source photo : Giphy

4. Supporter Céline Dion

Ou les « Lacs du Connemra » et la trans. Même si certaines musiques te donnent habituellement des éruptions cutanées, une fois enivré, « pour que tu m’aimes encore » se transforme en hymne merveilleux durant lequel ton corps, pris subitement d’un mouvement circulaire du bassin, se met à danser une incroyable farandole avec tous les autres joyeux festoyeurs. J’IRAII CHERCHEEEER TON COEUUUUR.

Source photo : Giphy

5. T'endormir

Habituellement, tu as besoin de trois heures, d’un film de Xavier Dolan et d’un bon coup de casserole sur la tête pour arriver à dormir. Mais avec une alcoolémie conséquente, il suffit d’adopter une position allongée pour trouver le sommeil. En bonus, l’alcool propose un endormissement sur tout support, ce qui permet donc de se passer d’un lit. Pratique pour les torticolis.

Source photo : Giphy

6. Exprimer ses émotions

Tu as beau être une personne plutôt renfermée et solitaire, l’alcool te rendra très locace sur tes sentiments profonds ambiance thérapie accélérée : « Non mais tu comprends, je tenais à te dire que *pleurs* » Malgré la perte de ta dignité, cela donne parfois lieu à de beaux moments où l’on se dit « je t’aime » à base de larmes, de câlins, et de vas-y que je te morve dessus, parce que c’est ça l’amour, partager sa morve en bavant sur un trottoir à 5h du matin.

Source photo : Giphy

7. Avoir une vie sexuelle

Alors qu’habituellement tu galères ne serait-ce que pour dire bonjour à une personne qui te plaît, l’alcool te rend subitement attractif ambiance i-phone sexuelle dernier cri. Une soirée est une vaste mondialisation sexuelle où toutes les barrières douanières s’ouvrent telles des huîtres perlières. Parfois une simple transaction suffit « alorrs, on bfaise ? » – « d’acford ». Le produit exporté directement en zone génitale n’est pas toujours de première fraîcheur, mais comme me le disait une petite vieille : « en période de disette, tu manges ce que tu trouves et tu fais pas chier. On va pas faire la fine bouche ».

Source photo : Giphy

8. Danser le madison

Sobre, je compte les quatre temps, je fais un carré, je balance ma jambe et je suis à contre-courant, je fais des cercles, je lance des signaux de détresse et je meurs piétiné par une foule de danseurs de madison sans pitié. Ivre, la musique prend possession de ton corps qui, d’instinct, se mettra à danser le madison comme jamais.

9. Vomir

Habituellement, vomir fait l’effet d’un ras de marée de type acide qui t’assassine le corps de l’estomac jusqu’à la langue. Or, quand tu es encore bourré, ton corps est comme sous anesthésie générale. Le moment où tes tripes te sortiront du gosier te semblera alors un petit crachat sorti des intestins ni vu ni connu je baptise ta cuvette.

Source photo : Giphy

10. La vérité

C’est bien connu la vérité est dans le vin. Ce qui rend le jeu « action ou vérité » beaucoup plus intéressant. Passé un certain stade d’enivrement, plus personne ne pourra faire d’action. Or, ce palier correspond exactement au moment où mentir devient impossible.

11. (Bonus) Perdre sa dignité

Parce qu’on cherche encore le respect, mais il y a bien longtemps que ta dignité s’est envolée en soirée et qu’elle est tellement portée disparue qu’on avait même oublié qu’elle était partie.

Source photo : Giphy

Cependant, pour les actions suivantes, l’alcool est interdit : conduire et chanter. Conduire parce qu’on meurt, et chanter parce que même si tu as l’impression d’être Lara Fabian dans ta tête, les autres entendent très bien ton horrible et, de fait, ce sont leurs oreilles que tu condamnes à une mort lente et douloureuse. À bon entendeur.