Et si on allait à Moscou l’été prochain ? Oui parce que l’hiver, là-bas, ça pique un peu. Surtout quand on trouve que 0 degré, c’est très froid. Bref, à Moscou, ce ne sont pas les sites d’intérêt qui manquent. Une ville accueillante et généreuse qui a pour elle une histoire aussi riche que mouvementée et une culture passionnante à plus d’un titre.

1. Le Kremlin

Incontournable. C’est la base. Dès qu’on sort de l’avion, c’est au Kremlin qu’il faut aller. Une forteresse qui aurait presque mérité un top à elle tout seule tant elle regorge de trésors. Ancienne maison des tsars (47 y reposent actuellement), siège de la Fédération de Russie, il se compose de la fameuse Place des Cathédrales, de plusieurs palais, cathédrales et monuments, à l’image du monument d’Alexandre II et de la Tour Vodovzodnaïa.

2. La Place Rouge et la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux

On reste dans les must-to-see, avec le diptyque sacré Place Rouge/Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux. Une place qui représente à elle seule la Russie, avec son mausolée de Lenine, ses touristes, son McDo et bien sûr sa cathédrale. Un superbe bâtiment hyper coloré, symbole de l’architecture russe, qui fut érigé de 1555 à 1561 et qui culmine à 65 mètres. Une merveille !

3. Le métro

Et ouais le métro ! Autant dire qu’à Moscou, où le métro ressemble à une anti-chambre du palais de Versailles, on est loin de la station parisienne de Campo-Formio. C’est non seulement tellement propre qu’on mangerait par terre, mais c’est aussi magnifique. Très luxueux, avec des dorures partout, des lustres fastueux, du marbre et plein de trucs sympa. C’est aussi à Moscou qu’on trouve le plus long escalator du monde, dans la station Park Pobedy (126 mètres le bougre).

Moskova metrosu. #moscow #moscowmetro #architecturephotography

A post shared by Wannart (@wannartcom) on

4. Le Théâtre Bolchoï

Tout le monde connaît le Bolchoï. C’est tellement beau et grandiose, qu’on peut y voir n’importe quoi, pas moyen de s’ennuyer. Car au Bolchoï, qui pour la petite histoire, fut inauguré en 1825, le spectacle n’est pas uniquement sur scène. Il est partout. Au plafond, sur les murs, dans la moquette… Enfin peut-être pas la moquette…

5. Le Bunker-42 – Musée de la Guerre Froide

Un lieu profondément enterré (60 mètres), qui de dehors, ressemble à un bâtiment comme les autres. Un sanctuaire autrefois censé assurer le bon fonctionnement des communications en cas d’attaque nucléaire des USA qui aujourd’hui, fait office de musée, racontant la fascinante histoire de cette guerre qui, il n’y a pas si longtemps, effrayait à juste titre tout le monde.

#bunker42 #bunker #coldwar #moscow

A post shared by Luis Dinho (@stealth__) on

6. Le Monument aux Conquérants de l'Espace

Une sorte d’aiguille en titane qui se dresse à 110 mètres de haut dans le ciel russe, pour rendre hommage au programme spatial qui jadis, fila des sueurs froides à la NASA. Un monument qui cache (enfin pas vraiment car la porte est bien visible) le Musée des Cosmonautes, où se trouve notamment une réplique du célèbre satellite Spoutnik.

7. Le Parc Gorki

New York a son Central Park, Londres a son Hyde Park, Carmaux dans le Tarn a son Parc du Candou et Moscou a son Parc Gorki. Un endroit où il est bon de flâner entre deux visites. On peut donc se balader au bord de la rivière ou patiner, quand le temps le permet (et l’hiver, il le permet souvent).

8. Le Goum

Sous ce nom un peu rigolo se cache le principal centre commercial moscovite. Un édifice à lui seul spectaculaire, qui fut pendant longtemps le plus grand centre commercial du monde. Aux mains des bolcheviks à partir de la révolution de 1917, il a regagné depuis sa fonction première et permet aux habitants de la ville de goûter au capitalisme. Les touristes peuvent quant à eux y retrouver une grande partie des grandes enseignes. Pour le trouver, difficile de faire plus simple vu qu’il se trouve sur le Place Rouge.

9. La Cathédrale de la Dormition

Peut-être pas aussi extravagante que la basilique Saint-Basile-le-Bienheureux, cette cathédrale n’en demeure pas moins tout à fait recommandable quand on veut remonter le temps et partir à la rencontre de l’histoire russe. C’est notamment ici qu’eut lieu le sacre d’Yvan le Terrible en 1547.

10. Le Musée des Beaux-Arts Pouchkine

Un des plus importants musées du monde. Le Pouchkine qui renferme ainsi plus de 670 000 pièces. On peut y voir du Van Gogh, du Cézanne, du Gauguin, mais aussi des pièces datant de l’âge du bronze et de l’Égypte ancienne. Quand on aime l’art, c’est là qu’il faut aller. Quand on n’aime pas l’art, on y va quand même.

Passez le bonjour à Vladimir !