« Gnagnagnagnagna on est des génies gnagnagnagnagna on a des pages Wikipédia de 50 pages faites par des historiens gnagnagnagnagnagna on a reçu des Prix nobel gnagnagnagnagna… » Ouais peut-être, mais moi au moins, je sais faire mes lacets, pas comme vous bande de nazes.

1. Jane Austen

On peut bien écrire et mal écrire à la fois. Ainsi, les manuscrits originaux de Jane Austen laissent apparaître de gros gros problèmes de grammaire, de syntaxe, de ponctuation et d’orthographe chez l’autrice d’Orgueil et préjugés. Elle comptait sur son éditeur pour bien repasser derrière et tout lisser. Ca sert, un éditeur.

2. Socrate

Le mec était tout simplement contre l’idée de l’écrit et du livre. Il trouvait que ça allait affaiblir la mémoire de tout le monde et que les gens qui liraient des livres seraient affreusement chiants. En gros, il faisait comme les mecs anti jeux-vidéo aujourd’hui mais sur les bouquins. Mal vu.

3. Linus Pauling

Prix Nobel de chimie en 1954, Linus Pauling a également reçu le Prix Nobel de la paix en 1962 pour son militantisme anti-nucléaire. Mais ça ne l’a pas empêché de se planter totalement dans on analyse du cancer et de ce qu’il fallait faire pour lutter contre la maladie : Pauling était persuadé que la vitamine C guérissait le cancer. Et il est donc mort d’un cancer de la prostate.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Nikola Tesla

Tesla défendait l’eugénisme et trouvait même ça absolument normal. En 1935, il déclarait : « en 2100, il sera aussi bizarre de ne pas choisir son partenaire sur des critères génétiques que de se marier avec un criminel. » Bienvenue à Gattacca chez les Ch’tis.

5. Kasparov

Le champion d’échecs Gary Kasparov est un adepte d’une théorie historique négationniste et stupide appelée la Nouvelle chronologie. D’après cette école, toute la littérature antérieure au XVI° siècle est en réalité un ramassis de faux produits à la Renaissance. Par ailleurs, Troie, Jérusalem, Constantinople et Londres sont une seule et même ville que les auteurs confondent. Ah oui et aussi l’ancien et le nouveau testament racontent les mêmes événements mais de points de cue différents. Ah et sinon Jésus a vécu au XVI° siècle à Istanbul.

6. Elon Musk

Elon Musk n’est pas à proprement parler un génie, mais on peut lui reconnaître certaines qualités de visionnaire. En revanche, s’il y a bien un truc stupide qu’il veut faire, c’est envoyer une énorme bombe atomique sur Mars pour réchauffer son atmosphère. Et comme il est bien capable de le faire, pour voir, on peut s’inquiéter légèrement.

7. Alexander Graham Bell

Inventeur du téléphone (enfin inventeur, on sait que c’est Meucci mais c’est lui qui l’a popularisé, meucci beaucoup), Bell était une bille en maths. En fait, c’était une bille en tout. Il était absolument nul dans toutes les matières, y compris scientifiques, à part en biologie. Bref, il était incapable de faire des calculs précis et inventait au petit bonheur.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Aristote

Aristote himself était persuadé que les femmes avaient moins de dents que les mecs. Et le plus drôle, dans cette affaire, c’est qu’il a été marié deux fois sans que l’idée ne lui vienne de demander à la femme qui partageait sa vie d’ouvrir la bouche pour compter combien elle avait de dents.

9. Beethoven

Ayant quitté l’école très tôt, Beethoven manquait d’à peu près toute l’éducation nécessaire à une vie normale. Il ne savait pas multiplier, ni diviser, par exemple. Si on ajoute à ça qu’à la fin de sa vie il savait même pas entendre, on ne peut que le plaindre.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. Mark Twain

Il passait sa vie à investir dans des sales affaires et à perdre l’intégralité de sa thune. Mais il adorait ça, investir et tout perdre. Il considérait que c’était partie intégrante de sa personnalité.

Ca rassure.

Source : Cracked