Imagine la scène : tes potes louent une baraque au bord de la mer, et ils t’invitent à passer la semaine avec eux. C’est les vacances, il fait beau, chaud, c’est l’occasion rêvée. Tu t’imagines les soirées dans les bars du coin, les grasses mat’, et tu sens presque déjà l’odeur du barbecue. Il y a juste un léger petit détail à prendre en compte et qui risque de ruiner ton rêve : tes potes, ils ont des enfants.

1. Dis adieu aux grasses mat’

Même si tu dors dans une chambre que pour toi (veinard(e)), tu peux dire adieu aux grasses mat’ jusqu’à pas d’heure. Les enfants sont bruyants, ils en ont rien à foutre de te réveiller, ne s’encombrent pas de chuchotements pour ne pas déranger, bref c’est des gros égoïstes. Donc dès 8h du mat’, tu auras l’immense joie de les entendre brailler comme des cochons qu’on égorge.

2. Il faut manger à heures fixes

Parce que gniagniagnia, ils ne faut pas qu’ils perdent leur rythme, gniagniagnia. Ouais sauf que toi, en vacances, tu te lèves à midi, tu bouffes à 15h, et c’est très bien comme ça. Bah là non, faut suivre le rythme du petit Nolan, 4 ans et demi.

3. Toutes les activités tournent autour des mômes

Plage le matin, balade dans les bois l’après midi, dessins animés au goûter… Ouais, et toi, si t’as envie d’aller à la plage de 12h à 16h, juste quand il faut pas ? Bah t’y vas seul.

4. Y’a que des Petits Filous et des légumes dans le frigo

Où sont passés les restes de pizza, les bières et les nuggets du Macdo de la veille ? C’est mort, y’a pas de ça dans un frigo de parent. Non à la place tu as des légumes bio, de la citronnade maison et des compotes sans sucre ajouté.

5. La dernière chambre est pour les gamins, et toi tu dors sur le canap’

Bah oui, les gosses ont besoin de leur espace à eux et de leur intimité, et vu que la maison n’est pas un château, tu te retrouves à dormir sur le canapé en position foetale.

6. Faut baisser la musique, les enfants dorment

Les soirées maison qui se terminent à 4h du mat’ avec du Beyoncé à fond ? Non, pas dans cette baraque, parce que les enfants dorment juste à côté et qu’il ne faut pas les réveiller.

7. Tu vas te taper des visites culturelles

Tu pensais végéter pépouze au bord de la piscine tout l’après-midi ? Raté, aujourd’hui c’est musée de la fabrication de la roue au Moyen-Age, et tout le monde y va, même toi.

8. Faut surveiller ton langage

Tu ne peux pas parler tranquillement et utiliser « putain » comme une ponctuation, au risque de te prendre des réflexions du type « surveille ton langage Bernard, il y a des enfants », ou même devoir même des pièces de monnaie dans le bocal à gros mots.

9. Tu vas servir de baby-sitter

T’es un bon pote, en plus ils t’hébergent gratos pour une semaine de vacances, tu ne peux donc décemment pas refuser de filer un coup de main et de garder les mômes un soir pour que les parents puissent se faire un resto en amoureux. Fais gaffe, parce que ça peut vite déraper et tu vas te retrouver à devoir amener les gosses au Club Mickey de la plage toute la semaine, et à devoir faire des châteaux de sable avec eux.

10. Depuis qu’ils sont parents, tes potes sont devenus chiants

Avant, c’était les plus gros fêtards que tu connaissais, tu avais même du mal à suivre leur rythme. Maintenant qu’ils sont parents, ils commencent à bailler à 21h, boivent des tisanes avant de dormir, et t’obligent à te mettre de la crème solaire.

Te voilà prévenu !