Au début, la crèche c’était pas trop ton truc. Tu préférais rester avec tes parents toute la journée et n’avoir à partager aucun jouet, mais maintenant que tu t’es habitué à l’idée, avouons-le, tu kiff un peu. Alors quand ta crèche se met en grève et que tu ne peux pas y aller de la journée, y’a deux trois trucs qui te saoulent, du haut de tes 2 ans.

1. T’es obligé de te coltiner tes parents toute la journée

Bah ouais, qui dit pas de crèche, dit journée au boulot avec papa ou maman. Et franchement, devoir se forcer à sourire parce que y’a le patron du géniteur qui te fait des blagues nulles du style « je t’ai piqué ton nez », c’est franchement la cerise sur le gâteau de la journée de merde.

2. Tu ne peux pas choper la dernière gastro à la mode

Alors que tous tes potes l’ont déjà eue, toi tu vas devoir y échapper et ne contaminer personne. Franchement, c’est pas cool, ça se fait pas quoi.

3. Tes potes te manquent

Lila, Nolan, Ronan… Avec eux au moins tu peux avoir des vraies conversations, comme les conséquences de la migration des fourmis de Bolivie du Sud, ou bien la reproduction des pingouins cendrés de Patagonie. Des vrais sujets quoi, pas des « oh, quel beau caca dans ta couche mon chéri ».

4. T’es obligé de manger ce qui reste dans le frigo

Un bout de quiche aux courgettes dégueu, une demie betterave et un Kiri. Super, merci la gastronomie. Au moins à la crèche, c’est des plats qui changent tous les jours, et personne ne t’engueule si tu en fous plein à côté. La liberté quoi.

5. Tu fais ta sieste tout seul dans ta chambre

Et c’est nul. A la crèche, t’es dans un dortoir avec tes potes, vous faites des veillées, vous fumez des clopes discrétos à la fenêtre et vous vous échangez vos doudous. Là, t’es tout seul avec ta solitude.

6. T’as même pas de toboggan dans ton salon

Soit disant parce que y’a pas la place. Mes fesses ouais ! Si ta mère voulait bien virer sa commode imitation style scandinave achetée sur La Redoute en soldes, y’aurait la place hein.

7. Tu te coltines la voisine qui pue comme nounou pour la journée

Parce que tes parents ne peuvent pas toujours te prendre avec eux au boulot, et t’es parfois obligé de passer la journée avec Madame Rosiny du 4ème qui pue le poireau et la pisse de chat. Su-per.

8. Clairement, tu te fais chier

Tes jouets, tu les connais par coeur, ton appartement aussi, t’es tout seul avec tes vieux et même ton doudou ne te parle pas. Franchement, c’est la plaie la grève.

Et toi, tu survis, ça va ?