On ne choisit pas le jour de sa naissance, et ça peut être un peu chiant parfois. Surtout si tu as le malheur de naître le même jour qu’un de tes cousins, ou de tes frères et sœurs, ou pire : de tes parents. Tu peux être sûr(e) que tous tes anniversaires seront pourris et qu’en plus, ils ne seront jamais que pour toi. Alors que le but d’un anniversaire, c’est quand même de fêter son propre ego, et là c’est râpé (comme disent les jeunes. Je crois).

1. Le gâteau est partagé

Et le pire, c’est que tu ne peux pas le choisir qu’en fonction de tes goûts, mais en fonction aussi de celui avec qui tu partages l’anniversaire. Si t’as vraiment pas de chance, ça peut même être avec quelqu’un qui déteste le chocolat, et là ta vie est carrément ruinée, oui oui rien que ça.

2. La bouteille de champagne aussi

Parce qu’on fait des économies hein, ça coute cher d’organiser deux anniversaires, du coup on partage les coups et on se limite. A croire qu’on est dans un extrait de Germinal, c’est chaud quoi.

3. Vous devez faire une fête en commun

Et donc attendre pour caler votre fête d’anniversaire en fonction des disponibilités de l’autre membre de ta famille qui le fête également. Résultat, tu te retrouves à planifier tout ça 2 semaines après le jour J, parce que Monsieur ou Madame n’était pas disponible avant. La plaie.

4. Et vous devez donc vous taper des gens que vous n’aimez pas à votre teuf

Bah oui, qui dit fête partagée, dit invités partagés aussi. Sauf que tu détestes les potes de celui ou celle avec qui tu fêtes ton anniv, et t’es obligé(e) de te les taper chaque année, sans conditions.

5. Parfois, les cadeaux aussi sont partagés

Quel est le connard qui a eu l’idée de faire des cadeaux communs, sous prétexte que le jour de la naissance est partagé ? Qui est suffisamment tordu pour penser que ça fait plaisir ? Ça fait plaisir à personne de devoir partager un cadeau, jamais.

6. On ne parle pas que de toi ce jour là

Ouais, et ça fait mal à ton petit ego, ce qui se comprend totalement. Un anniversaire c’est censé être un minimum personnel, et tu dois pourtant te taper les anecdotes sur la naissance de ton frère ou de ta soeur qui est né le même jour que toi 3 ans plus tard, alors que tu t’en fous royalement.

7. Le jour de ta naissance, il n’y en avait pas que pour toi

Non, parce que c’était déjà l’anniversaire de quelqu’un de ta famille, ou pire, c’est le jour où un membre de ta famille a décidé de naitre également, à la même année en plus le con. Résultat, tu n’étais pas le centre du monde, et ça fait chier.

8. Tu dois te taper les réflexions à la con de ta famille

Du genre « haha, c’est marrant, vous êtes nés le même jours, vos parents doivent vraiment bien aimer le mois d’Avril pour niquer, hahaha ». Non mais en fait c’est pas drôle hein, donc tais-toi, merci.

9. Tu partages aussi un jour de conception, et t’imagines des trucs

Ouais, effectivement, si tu partages ton anniversaire avec ton frère ou ta soeur, ça veut dire que tes parents vous ont conçu pratiquement à la même date, et qu’il y a quelque chose dans leur vie qui leur donne envie de niquer un certain mois de l’année. Et tu ne peux pas t’empêcher d’y penser, avant d’aller filer chez ton psy.

10. Tu dois souhaiter l’anniversaire de quelqu’un d’autre et c’est toujours un moment gênant

Si jamais tu as la chance de ne pas devoir faire une fête commune, tu te dois quand même d’appeler l’autre membre de ta famille qui partage le jour de ta naissance. Et franchement, dire « bon anniversaire » au téléphone à quelqu’un le même jour que soit, c’est gênant.

Oui, chacun ses petits problèmes égoïstes que voulez-vous. Et vous, vous partagez votre anniversaire avec quelqu’un de votre famille ?