Dans la vie il y a des gens qui ont un pénis, et d’autres qui n’en ont pas. Si tu en possèdes un (ou plusieurs), tu as dû remarquer que parfois c’est un brin compliqué, et que quelques soucis apparaissent dans ton joli petit slip. On regarde ça de plus près, mais sans toucher promis. Messieurs, on est de tout coeur avec vous.

1. Qu'on porte un boxer ou un caleçon, il y a toujours un truc qui finit par se faire la malle

C’est simple, que tu marches, cours ou restes assis, il y a toujours un moment où une partie de ton intimité décide de prendre la sortie d’autoroute et s’en va dans une direction opposée. C’est généralement le moment où ta dignité décide elle aussi de partir loin, très loin, et de ne jamais revenir.

2. Parfois on a une turgescence sans rien demander

On est là tranquille, dans le bus ou dans le canapé, et d’un coup il pointe son nez dans les herbes sauvages. Ça ne veut pas dire qu’on est attisé d’un quelque façon que ce soit hein, c’est un truc de vibration, d’onde et d’afflux de sang. Et puis ensuite, ça passe avec l’âge, (et on finit presque par le regretter).

3. Coup de pied dans les valseuses (et on ne parle pas du film) = pire douleur au monde

Certains diront que la pire douleur c’est l’amputation. D’autres évidemment que c’est l’accouchement (et c’est surement le cas), d’autres encore que ce sont les gens qui coupent leurs spaghettis. Mais pour nous c’est évidemment un coup dans les parties. Celle qui te fait dire « ouais ça n’a pas l’air si terrible que ça » quand tu regardes la scène sur la plage dans « Il faut sauver le soldat Ryan ».

Source photo : Giphy

4. Nous aussi on aimerait avoir des slips propres qui sentent bons la prairie, mais c'est compliqué

Bon bien sûr si tu passes 15 minutes à t’essuyer avec un rouleau entier, tu minimiseras les risques. Mais en général, on fait notre petite affaire, on s’essuie comme nos parents nous ont appris, on range le tout et 2 minutes après, une petite goutte part en vacances. Pourquoi ? POURQUOI ?

5. Tes poils ont l'air de trouver ça hyper drôle de taper l'incruste dans tes muqueuses

Cela arrive très rarement, mais quand ça le fait ça part en douleur extrême, celle qui te fait arrêter tout ce que tu étais en train de faire. Du coup on est obligé de mettre la main dans le slip pour tenter de réparer ça, ce qui fait qu’on peut passer pour des pervers. Alors qu’il ne s’agit que de premiers secours.

Source photo : Giphy

6. Tu galères à croiser les jambes

Croiser les jambes c’est cool, ça permet de reposer un pied tout en donnant l’impression d’être encore un peu plus cool que le reste du groupe. Par contre, il faut faire attention car la position peut très rapidement devenir aussi agréable qu’une brûlure à l’azote: tes cuisses deviennent un étau et ton corps te fait comprendre que non, il n’y a pas de place pour caser tout ça.

7. Pour les non-circoncis, il ne faut pas oublier de frotter derrière les oreilles*

Pour le coup c’est une petite galère, mais si on oublie de le faire, l’hygiène part en congé paternité et c’est le drame total. Le mieux c’est de mettre un post-it dans ta douche, comme ça tu n’oublies jamais.

*On ne parle pas des vraies oreilles, même si elles aussi méritent toute ton attention.

Source photo : Giphy

8. Tu ne peux pas aller te baigner dans l'eau froide. Jamais

Fais pas l’innocent tu sais très bien qu’on parle du PDC, le fameux Passage Des Couilles. Plus l’eau est froide, plus il sera difficile d’entrer dans la mer ou une piscine sans faire une tête de petit animal à l’agonie au moment fatidique où l’eau remplie tes poches. Et il faut rester digne, parce qu’on est des bonshommes. Mais dans l’histoire de l’humanité, on ne trouve pas de traces d’un homme ayant su gérer dignement ce Cap Horn du quotidien.

9. Aux toilettes en position assise, Popole touche parfois la cuvette et c'est globalement dégueu

C’est pour ça qu’on préfère faire pipi debout, même si on en met partout sur les murs et notre visage, on est sûr d’éviter ce contact odieux avec la faïence des toilettes.

10. Quand on se rase et qu'on se coupe, on pense qu'on va VRAIMENTmourir

Se couper quand on se rase la barbe, on s’en fout, à la limite ça fait une petite blessure de combat et ça passe crème. Mais plus la coupure est proche de notre centre de gravité, plus on panique. Et pour ceux et celles qui se poseraient la question, NON ça n’a rien à voir avec le fait que les mecs sont des chochottes.

Merci de ne pas partager ton expérience personnelle dans les commentaires. Le monde va assez mal comme ça.