Times Square, l’Empire State Building, Le Top Of The Rock ou encore le One World Trade Center… Quand on va à New York, on se doit d’inclure quelques-uns de ces incontournables sur sa feuille de route. Mais New York a aussi beaucoup à offrir en dehors des chemins touristiques balisés. Métropole cosmopolite et tentaculaire, la Grosse Pomme regorge de coins plus ou moins secrets auxquels il convient d’accorder de l’importance. L’assurance de découvrir le vrai visage d’une ville décidément fascinante…

1. Se balader à Hell's Kitchen

Un quartier de Manhattan autrefois plutôt à éviter qui a su se réhabiliter pour devenir un incontournable. Très vivant, il abrite quelques-uns des meilleurs bars de la ville, à l’image du Boxers Sports Bar et son rooftop ou le Valhalla et son impressionnante carte de bières. Un vrai carrefour des tendances et des cultures, idéal pour faire connaissance avec le vrai New York et non celui des cartes postales et des guides touristiques. C’est aussi là que prennent place beaucoup des séries Marvel/Netflix comme Daredevil…

No caption necessary. #newyorkcity #nyc #hellskitchen #midtownwest #views #manhatten

A post shared by Tom_Belisari (@tjbelisari) on

2. Visiter Roosevelt Island

Aller sur Roosevelt Island implique de prendre un téléphérique (pour le prix d’un trajet en métro) qui offre une vue à couper le souffle sur Manhattan. Sur place, il y a plein d’endroits à voir. Comme les ruines hyper photogéniques et un peu flippantes du Smallpox Hospital par exemple qui abritent en plus plein de chats. Un passage au Four Freedoms Park est aussi conseillé, avant de flâner au bord de l’East River non loin du beau Queensboro Bridge…

3. Visiter l'une des stations de métro abandonnées de la ville

Les stations de métro laissées à l’abandon à New York sont nombreuses et ne méritent pas toutes qu’on s’y attarde. Si il y en a bien une qu’il faut visiter, c’est celle du City Hall. Pour cela, il y a deux options : attendre que des visites soient organisées et payer un droit d’entrée qui reste assez cher ou ruser. Pour se faire, il faut prendre la ligne 6 qui se termine à Brooklyn Bridge/City Hall Station. Quand la voix demande aux voyageurs de quitter le train, il ne faut pas et rester assis tout en se faisant tout petit. Le train redémarre et passe par la dite-station. Bien sûr, ce n’est pas super légal et le risque de se faire virer est réel.Sinon, il ne faut pas hésiter à se renseigner pour visiter les autres stations abandonnées.

4. Prendre le soleil à Rockaway Beach

Aller à la plage à New York ?! Pourquoi pas ! Chantée par les Ramones, Rockaway Beach dans le Queens est une bonne alternative au monde de Coney Island et de ses manèges (qui reste néanmoins recommandable). On peut y bronzer, simplement se balader et goûter à l’ambiance unique du lieu.

5. Aller voir un spectacle dans un comedy club

Ce ne sont pas les bons comedy clubs qui manquent à New York. Le Comedy Cellar pour commencer ou encore Caroline, sur Broadway, le Gotham Comedy Club, le Greenwich Village Comedy Club… Plus ou moins bon marché, ces endroits nécessitent bien souvent une réservation à l’avance. Ambiance garantie !

What a weekend!! 8 more shows sunday. Start thanksgiving week early. #ComedyCellar #ThanksgivingPlans #brunch

A post shared by Comedy Cellar (@nyccomedycellar) on

6. Manger au restaurant de Seinfeld

Le Tom’s Restaurant, que l’on peut donc voir dans Seinfeld, est un endroit très prisé des locaux. Non pas parce que la déco fait une large place à Seinfeld et à toutes les célébrités qui ont un jour posé leurs glorieuses fesses sur un des sièges, mais grâce à la bouffe, délicieuse, pas chère et généreuse. Un vrai resto populaire, qui n’y va pas par quatre chemins pour régaler ses clients.

7. Aller au Chelsea Hotel

Temple de la contre-culture qui a accueilli en son temps l’élite du rock, de Bob Dylan à Leonard Cohen, en passant par Dee Dee Ramones, Janis Joplin et Sid Vicious, le Chelsea Hotel a aussi été plébiscité par les poètes et les artistes maudits. Aujourd’hui, il fait office de bastion de cette même culture dont il est devenu l’un des monuments. À ses pieds, on peut par ailleurs trouver le Chelsea Guitars, l’un des plus petits magasins de guitares de New York, qui est d’ailleurs aussi recommandé par les musiciens les plus prestigieux. Et tant que vous y êtes, prenez donc un donut au Doughtnut Plant. Testé et approuvé !

Just hangin' around #chelseaguitarsnyc

A post shared by Kevin Heinz (@khzproductions) on

8. En prendre plein les yeux à la Morgan Library

Librairie consacrée à la recherche fondée en 1906 riche de 350 000 pièces, entre livres anciens, manuscrits et estampes, la Morgan Library est l’un des nombreux trésors cachés de la ville de New York. Un endroit magnifique, hors du temps, qui n’est pas exclusivement réservé aux amoureux des bouquins. Avec la New York Public Library et ses deux imposants lions, c’est une étape à conseiller.

9. Trouver l'inspiration à Central Park

Central Park est un endroit fascinant. Un sanctuaire de verdure où il est agréable de se perdre. Et parmi toutes les choses à voir et à faire à Central Park, il y a les fameuses citations inscrites sur les bancs. C’est simple, ça ne coûte rien et ça détend.

Little Central Park moments

A post shared by Megan Elizabeth (@lovvemegs) on

10. Visiter la galerie de The Bushwick Collective

Quartier cosmopolite squatté depuis quelques années par des artistes de tous bords, Bushwick, à Brooklyn est assurément à recommander. Tout particulièrement la galerie à ciel ouvert de The Bushwick Collective, qui permet d’admirer d’étonnantes et pour le coup vraiment impressionnantes œuvres de street art.

Bushwick #TMgoestoAmerica #thebushwickcollective #brooklynstreetart

A post shared by Davide Comelli (@dcomedeiv) on

N’hésitez pas à partager vos bons plans dans les commentaires !