donotdisturb2
Crédits photo (creative commons) : adedip

Certains actes de brigandage sont si répandus qu'on ne comprendrait pas qu'ils puissent être condamnés. C'est le cas de ces petits butins que l'on ramène d'un séjour dans un hôtel et qu'on exhibe tel un trophée de retour à la maison, en sachant qu'Interpol ne va pas venir nous coffrer pour "vol de serviettes". Et à ce petit jeu, toutes les nations ne sont pas à égalité comme le montre une enquête menée par le site Hotels.com, auprès de 8600 personnes dans 28 pays.

  1. Les Colombiens : 57% de clients qui volent un truc
    C'est bien simple : plus de la moitié des touristes colombiens décident de ne pas faire le retour à vide en sortant de l'hôtel. Seuls 40% d'entre eux épargnent les magazines et les bouquins qui trainent dans la chambre.
  2. Les Mexicains : 40%
    40% des Mexicains ramènent des "souvenirs", l'air de rien, en faisant les valises. Là encore, du menu fretin, essentiellement de la lecture, mais ouvrez l'oeil quand vous invitez des Mexicains chez vous.
  3. Les Indiens : 38%
    Quand on vient d'un pays comptant plus d'1,2 milliard d'habitants, on en ramène pour les copains, et on s'organise pour ne pas avoir tout à acheter à l'arrache à l'aéroport juste avant de rentrer. Une petite collecte de babioles dans la chambre, c'est toujours ça de pris.
  4. Les Espagnols : 36%
    En même temps, c'est un peu la crise là bas. Les Espagnols en déplacement ramènent bien souvent chez eux une modeste contribution à leur PIB, ça ne va pas sauver l'économie, même quand ils sont en vacances en Grèce. La vie est une jungle.
  5. Les Suédois : 35%
    Contrairement aux autres clients d'hôtels, les Suédois ne taxent pas de journaux ou de bouquins mais préfèrent bourrer leurs valises de serviettes et de peignoirs. Les hivers sont rudes là bas, on a jamais trop de linge de maison.
  6. Les Chinois : 34%
    Si en proportion, les touristes chinois sont dans la norme, la nature de leurs emprunts laisse rêveur. L'étude précise que les visiteurs venus de l'Empire du Milieu chourent essentiellement du mobilier (lampe, horloge, élément de décoration). Et pourquoi pas un ou deux rouleaux de papiers peints fraichement décollés et un bidet démonté à la va-vite ?
  7. Les Américains : 34%
    En tant que maître du monde, il est bien normal que les touristes venus des États-Unis qui nous font l'honneur de nous arroser de dollars se servent dans le linge de maison et si vous en accueillez chez vous, il est fort possible que vous offriez à vos serviettes-éponge un aller-simple vers le Nouveau Monde.
  8. Les Canadiens : 30%
    "à l'exception du Québec" nous précise l'étude. Pourquoi les avoir exclus ? Est-ce parce qu'ils ne mettent pas les pieds dans les hôtels, ne misant que sur le camping ? Est-ce parce qu'ils ne volent rien mais ont plutôt tendance à laisser un pot de sirop d'érable et un disque de Céline Dion pour remercier leurs hôtes? L'étude ne l'indique pas. Pour les autres, c'est une preuve de plus que les Canadiens anglophones valent à peine mieux que les Américains.
  9. Les Français : 29% (presque rien)
    L'honneur est sauf, les Français sont en bonne place dans ce classement des voyageurs indélicats. Mais nos compatriotes ont de bonnes raisons de carotter tout ce qui peut rentrer dans un sac : ramener ces trucs en France pour bien montrer qu'à l'étranger, on fabrique vraiment des produits de merde. "Regarde moi ce peignoir, c'est ni fait ni à faire ! Au moins en France, on sait fabriquer du peignoir de qualité !"
  10. Les Australiens : 28%
    Qui est l'Australien le plus connu ? Crocodile Dundee, bien sûr. Alors quand Crocodile Dundee, un mec qui se rase à la machette, rappelons-le, tombe sur le set de toilette d'un hôtel 3 étoiles, comment peut-il résister à la tentation ?
  11. (bonus) Les Danois : 12%
    Voila le peuple le plus honnête du monde : 88% des personnes interrogées affirment tout laisser comme elles l'ont trouvé quand elles quittent l'hôtel. Les Néerlandais et les Norvégiens complètent ce podium d'hypocrites de touristes exemplaires. Bravo à eux.

Et vous, vous prélevez une "taxe de séjour" quand vous voyagez ?

Source : Hotels.com