Les théories du complot, chez Topito, on aime bien ça. On sait que la vérité est ailleurs. Mais tout le charme de ces histoires, c’est qu’elles ne sont pas vérifiées. Mais l’être humain est capable d’être très créatif et d’aller toujours plus loin dans le complot, même dans la vraie vie, pas que sur Internet. Toutes les histoires que je vais vous raconter ont été prouvées.

1. L'opération Snow White

Ce qui sigifie « Opération Blanche-Neige ». Trop mim’s. Dans les années 1970, un paquet de documents à charge contre l’Eglise de scientologie s’apprêtent à sortir d’un peu partout. Ils lancent alors la plus grande infiltration de l’Histoire, en tout cas la plus grosse à avoir été découverte. Et ils font pas les choses à moitié : ils placent des bonhommes dans 136 organismes gouvernementaux et de presse, dans plus de 30 pays, pour voler et falsifier une grande quantité d’infos qui ne leur plaisaient pas. Cette mission semble impossible, mais heureusement, ils ont Tom Cruise. Bon, au final, en 1977 le FBI commence à se douter qu’il y a une couille dans la soupe et va jeter un coup d’œil dans les bureaux de l’Eglise sans y avoir été invité. C’est pas beau à voir, un paquet de scientologues sont invités à une visite prolongée des prisons d’Etat, mais pas le big boss, et personne n’y va pour plus de 5 ans. Toutes les personnes inculpées se font virer parce que j’imagine qu’il faut avoir un casier judiciaire vierge pour bosser au sein de cette superbe religion.

Source photo : Giphy

2. Le Greenbrier Bunker

Le Greenbrier hôtel est un complexe hôtelier 5 étoiles qui ne doit sa place dans ce top qu’à un petit détail : sa cave, qui est en réalité un immense bunker antiatomique, véritable petite ville, capable d’abriter 1.100 personnes pendant environ 30 ans. Ah, c’est cool que le gouvernement américain ait pensé à mettre ses citoyens à l’abri au cas où les Russes se mettraient à faire pousser des champignons atomiques sur les Etats-Unis. Attendez, on me signale à l’oreillette que ce bunker était en réalité juste réservé au gouvernement et tout le personnel dont il a besoin. C’est peut-être pour ça que le bunker est resté secret pendant plus de 30 ans. Ça fait sens. Révélé par le Washington Post en 1992, on peut aujourd’hui le visiter, ce qui fait une excellente sortie culturelle en cas de conflit nucléaire global.

Source photo : Giphy

3. L'opération Northwoods

En 1962, les Américains sont un peu moins fans du Che que 99% des ados européens d’aujourd’hui. Du coup, pour justifier l’invasion de Cuba auprès de l’opinion publique et des autres nations occidentales, des membres de l’état-major américain ont une idée de génie : faire exploser 2-3 de leurs bâtiments et dire que c’est pas ma faute c’est les cubains d’abord. Honnêtes, francs, loyaux, ces gens ont tout. Il faut dire que le résultat de l’opération de la baie des cochons ne leur avait pas franchement plu, et qu’avoir des communistes à leur porte les rendait bougons. Finalement, Kennedy refuse de mettre le plan à exécution. Brave type.

Source photo : Giphy

4. L'opération Himmler

Là on est sur du lourd. Les américains n’ont pas volé que la lutte contre les communistes aux nazis : le coup de l’attaque sous fausse bannière, les blondinets aussi l’ont fait avant. Comme il leur fallait une raison pour envahir la Pologne pour ne pas passer pour les méchants de l’Histoire (c’est raté), ils ont dit que c’est les Polonais qui ont commencé. Pas très crédible, certes, mais pourtant ils ont tout fait pour : ils déguisent une poignée de leurs hommes en activistes polonais, les font attaquer un poste radio allemand pour diffuser un message antinazi. Pour rendre le tout crédible, ils déguisent quelques prisonniers en polonais et les tuent devant le poste radio, avant d’appeler la presse constater les dégâts. Pas mal ficelé tout ça. Mais les nazis on les connaît, ils sont nerveux, avec eux c’est action-réaction : l’attaque a lieu le 31 août, ils envahissent la Pologne le 1er septembre. Si vous avez bien suivi, c’est cette attaque sous fausse bannière qui a lancé la 2ème guerre mondiale quand même. Tout ça parce que les allemands ne pouvaient plus écouter NRJ, c’est un peu excessif.

Source photo : Giphy

5. Le COINTELPRO

Pour COunter INTELligence PROgram. Créé par le FBI, c’est en gros un organisme secret ++. Son objectif était d’infiltrer toutes les organisations politiques un peu reloues pour le gouvernement, afin de les rendre un peu moins reloues. Ainsi, pour être sûr que le pays de la liberté, rempart contre le barbarisme communiste, reste ainsi, on discréditait tous les criminels qui osaient remettre en cause le système. Faut dire qu’ils abusent, tous ces noirs et toutes ces femmes qui réclament des droits là, on a pas le temps. Ça dure de 1956 à 1971, quand son existence est découverte par une commission d’enquête qui le révèle à un paquet de journaux. Scandale national ? Pas vraiment, parce que la plupart d’entre eux refusent d’en parler, probablement pour éviter d’affaiblir le pays de la liberté d’expression.

Source photo : Giphy

6. La NASA qui tente d'apprendre l'anglais à des dauphins grâce au sexe et au LSD

John Lilly et Margaret Lovatt sont deux scientifiques qui aiment beaucoup les animaux. Les dauphins, notamment. Et ils arrivent à être suffisamment convaincants pour convaincre la NASA de financer leurs recherches sur la communication avec les animaux grâce au LSD. Il faut dire que les scientifiques américains ont toujours beaucoup aimé le LSD. Ils ont donc tenté d’en prendre eux-même et de parler avec les dauphins dans un premier temps, puis d’inverser les rôles. Les résultats ont été aussi satisfaisants que ce que vous pouvez imaginer.

Sur les 3 dauphins concernés par l’expérience, il y avait un mâle, et c’était ce qu’on peut appeler un queutard. Par flemme de le mettre dans le bassin des femelles à chaque fois, Margaret a commencé à donner de sa personne. Je vous avais bien dit qu’ils aimaient les animaux. Ça faisait pas vraiment partie de l’expérience, mais elle pensait que ça augmenterait leur complicité.

J’ai jamais fait ça en SVT.

Source photo : Giphy

7. La présidente Sud-Coréenne à la botte d'une secte

En France, la recette d’un bon scandale, c’est président + croissants + scooter. Les Coréens sont un niveau au dessus : président + secte + détournement de 61 millions de dollars. Bref, on a appris en 2016 que Park Geun-hye, la présidente coréenne, était totalement sous l’influence de la gourou d’une secte, l’Eglise de la vie éternelle, j’ai jamais vu une secte qui avait autant un nom de secte. La gourou aurait des pouvoirs chamaniques, ce qui lui permettrait de ramener l’être aimé, donner de la chance au jeu, et détourner 61 millions de dollars pour prendre des vacances bien méritées. La présidente a tout avoué, en pleurs à la TV, ce qui l’a rendue jalouse de Hollande, puisque sa cote de popularité est passée sous les 5%. Jeff Copé TMTC.

Source photo : Giphy

8. L'étude de Tuskegee sur la syphilis

Entre 1932 et 1972, à Tuskegee en Alabama, une clinique étudie les effets de la syphilis sur le corps humain. Et quel meilleur moyen pour les étudier que de ne pas soigner les patients qui viennent chercher des soins (alors qu’ils en sont sont capables depuis 1943) ? Mais comme ils sont conscients que c’est pas très sympa, ils ne font que sur les noirs. Ouf, me voilà rassuré. Ça a tout d’une légende urbaine mais non, de tels fils de putes existent réellement. Le scandale éclate en 1972, quand un médecin en informe la presse. Quel bâtard. Le secret médical, ça lui dit rien ? Tout ça lance le rapport Belmond en 1979, qui place les limites de la bioéthique, et l’Office for Human protection, qui vérifie que personne fait trop de conneries avec les expérimentations humaines.

Source photo : Giphy

9. Des espions anglais ont tenté de transformer Hitler en femme

Pour calmer Hitler qui avait parfois tendance à s’emporter (il regrettait après), les Anglais ont eu une ou deux idées. Et l’une d’entre celles qui ont été très sérieusement retenues, c’était celle de glisser des œstrogènes dans sa bouffe, pour le féminiser, et vu qu’on est en 1945, on se dit que cette nouvelle perspective devrait l’éloigner de la guerre qui est un vrai truc de bonhommes, et le rapprocher de la vaisselle, qui est un vrai truc de bonnes femmes. Pourquoi ça plutôt que du bon vieux poison qui fait très bien le taff ? Il y avait des mecs chargés de goûter sa bouffe, mais ils n’auraient jamais cramé les hormones. Au final, ce plan n’a jamais été mis à exécution.

Source photo : Giphy

10. L'opération Infektion

Pour emmerder les américains pendant la guerre froide, le KGB leur joue un vilain tour. Avec la Stasi, ils paient des médecins américains pour dire que le SIDA n’existe pas, c’est un pranque, regardez il y a une caméra là, là, et là. Hahaha on vous a bien eus. Le généticien est-allemand Jakob Segal, apparemment pas le plus con, publie ainsi une thèse dans ce sens. Cette campagne marche pas mal jusqu’à 1987, quand les américains disent aux Russes, c’est bon maintenant, arrêtez svp.

Source photo : Giphy

Dommage que ça soit qu’un top 10, j’avais très envie d’y mettre les chemtrails.

Sources : Reddit, Wikipédia, Nouvel Obs, RTBF